Mercredi 30 Novembre 2022
PATRICE
Samedi, 27 Août 2022
mg27ph
 
 Michel : Annus MM…
 
 Fond bleu.
 
Bien sûr.
 
 
 
Et les arènes.
 
Partout.
 
 
 
Sans aucun.
 
Doute.
 
 
 
L’extérieur.
 
En majesté.
 
 
 
D’arcs.
 
De pierres.
 
 
 
En lavande.
 
Et genêts.
 
 
 
L’intérieur.
 
En saynètes.
 
 
 
Presque.
 
Picassianas.
 
 
 
De toros.
 
Noirs.
 
 
 
Comme.
 
Des insectes.
 
 
 
Et de gestes.
 
D’hommes.
 
 
 
En face.
 
D’eux.
 
 
 
Les deux.
 
Figés.
 
 
 
En.
 
Bizarre.
 
 
 
Les deux.
 
Ensemble.
 
 
 
Les deux.
 
A égalité.
 
 
 
Dans.
 
Le.
 
 
 
Mi ombre.
 
Mi soleil.
 
 
 
Du.
 
Bleu.
 
 mg27h
 
Avec le rouge.
 
Aussi.
 
 
 
Qui.
 
Toujours là.
 
 
 
Entoure.
 
Définitivement.
 
 
 
Un calme.
 
Apparent.
 
 
 
Avec.
 
Des signes.
 
 
 
Du.
 
Contraire.
 
 
 
Des nébulosités.
 
Comme des nuages.
 
 
 
Et des doutes.
 
En blanc.
 
 
 
Une interrogation.
 
Sur le vague.
 
 
 
Un pastel.
 
Du trouble.
 
 
 
Une tendresse.
 
Cachant.
 
 
 
Une force.
 
Sourde.
 
 
 
Nîmes.
 
Et Michel Gilles.
 
 mg27h
 
Datos 
 
Michel Gilles est né en 1943 à Nîmes.
 
Il commence à peindre en 1960.
 
Six ans plus tard à Paris, il rencontre Giacometti, Arroyo, César, Ricalcati, Télémaque et Buren. A partir de là, ses expositions vont se succéder.
 
71 à Paris, 72 à Montpellier, 73 à Londres. La même année, il réalise, produit et met en scène un long métrage expérimental : « Suerte ».
 
1975, il poursuit dans l’art cinématographique, en collaboration avec Thierry Attamassio. De cette association naîtra un court métrage : « Trace ».
 
1976, il revient à la peinture et expose à Uzès.
 
En 1981, avec les peintres Astor, Bourret, Laurent, Merlin et Stetka, il crée « La Fresque de l’Adrecht » : 600 m2 classée par Jack Lang, alors Ministre de la Culture, à l’inventaire des Monuments historiques.
 
1984, Casablanca, au Maroc, accueille ses œuvres.
 
1985, il participe avec l’école de Séville à l’exposition Feria de Nîmes. Puis il retourne au Maroc en 86 où il travaille pour David Amar, conseiller du Roi.
 
En 1988, il expose en compagnie d’Arroyo, de Chambas, de Formica, de Pires et de Viallat. L’architecte Jean-Michel Wilmotte lui commande 4 toiles en 1990.
 
Ses œuvres sont exposées en Allemagne, au Maroc à nouveau, en Espagne, en Italie et bien sûr en France.
 
2000, création de l’affiche de la Féria de la Pentecôte et des Vendanges à Nîmes
 
Epicurien, il aimait la vie et sa peinture lui ressemble.
 
« J’aurais pu, comme j’avais cru bon le faire dès le départ, m’orienter sur des choix d’images et de réflexion plus personnels et donner dans le sens de la modernité. J’y ai renoncé pour renouer avec l’imagerie populaire, par amour pour ma ville.
 
En 1960, j’avais signé la première banderole de la peña « Chicuelo II » dont je fus dès la première heure l’un des acteurs turbulent avec Bernard Larmande, Grenouille, Kiki Audoyer et j’en passe…
 
Quarante ans après, je signe la première affiche du 3ème millénaire. J’en suis très heureux ».
 
Michel Gilles est décédé en 2008.
 
Patrice Quiot
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels