Mercredi 30 Novembre 2022
BELLEGARDE
Samedi, 27 Août 2022
mm27ph
 
Martín Morilla a remporté le Trophée Sébastien Castella pour avoir obtenu les deux oreilles d’un novillo de vuelta de Roland et Rafi Durand…
 
Beau temps, Environ un quart d’arène. Six erales de Roland et Rafi Durand donnant un jeu inégal mais toujours intéressant, tous toréables à divers degrés, la palme allant au bon quinto qui a été crédité d’une vuelta posthume.
 
Clément Hargous : saluts et oreille.
 
Martín Morilla : silence et deux oreilles.
 
Salvador Herrero : oreille et silence.
 
Au préalable, deux mots sur les antis, une quinzaine maximum, qui postés à 30 m des arènes, n’ont pas arrêté de vociférer, d’envoyer par bande son du rap ou encore slogans éculés, sirènes et sifflets, pour compenser probablement le vide dû à leur nombre famélique. Face à eux, impressionnant déploiement de forces de gendarmerie qui avait quelque chose de surréaliste si l’on considère le groupe squelettique de braillards ! En effet, pour ces quinze nuisibles, déployer ajutant de forces avait quelque chose d’hallucinant, mais bon, c’est l’époque, me direz-vous. Passons…
 
ch27h
 
Clément Hargous, du CFT, a étalé d’emblée son entrega par cinq largas arrodilladas avant d’être applaudi au second tercio. Faena brindée au public comprenant quelques mouvements méritoires avant entière au second envoi.  Excellent capoteo avec son second, autre ovation avec les palos et brindis à l’assistance, début à genoux suivi d’échanges ajustés la plupart du temps, malgré un désarmé avant entière qui libéra un trophée mérité.
 
mm27h
 
Martín Morilla, de l’ET Antonio Osuna, brinda lui aussi à l’auditoire une première faena non exempte de passages bien construit, mais qui eut du mal à transmettre. Avec un quinto supérieur, Martín ne laissa pas passer l’aubaine de réussir le desquite et sortit le grand jeu, que ce soit au capote ou plus tard avec la muleta où il soigna le geste sur plusieurs tandas ajustées. Incontestablement, les plus belles de la tarde. Entière et deux oreilles qui ont mis tout le monde d’accord.
 
durand
 
Logiquement, il lui a été attribué le trophée, la vuelta au Durand étant elle aussi totalement justifiée.
 
sh27h
 
Salvador Herrero, de l’ET de Salamanca, a exposé un bon maniement du capote avant de brinder à l’assemblée un trasteo comprenant quelques séries bien cadencés, malgré une voltereta. Il s’est encore fait secouer en portant l’épée, mais n’a absolument pas démérité, obtenant une oreille par ses propres mérites. Ce fut un peu plus confus avec l’ultime, avec de surcroît des difficultés à la conclusion, mais lui aussi a somme toute laissé une impression favorable… davantage que les joueurs de crécelle alentour !!!
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels