Mercredi 07 Décembre 2022
SAINT-GILLES
Dimanche, 21 Août 2022
stg21ph
 
Sortie a hombros pour Miguel Ángel Perera et Adrien Salenc…
 
Beau temps, vent gênant par moments. Trois quarts d’arène environ. Sept toros de Juan Manuel Criado corrects de présentation et inégaux de forces et de comportement, la plupart effacés à la pique et sans difficultés majeures. En retrait le sixième qui s’est invalidé après la pique. L’empresa a alors décidé d’offrir le sobrero à Adrien… 
 
Paseo accompagné par l’air de Carmen interprété par Frédéric Cornille suivi d’un sympathique ovation en piste aux trois diestros.
 
Miguel Ángel Perera : deux oreilles puis oreille.
 
Ángel Téllez : silence et une oreille.
 
Adrien Salenc : silence, silence et deux oreilles.
 
map21h
 
Miguel Ángel Perera a démarré fort avec d’emblée les deux oreilles qui lui assuraient une sortie a hombros par la grande porte. On a beau dire, on a beau faire, il faut se rendre à l’évidence, Perera est un grand torero, et pas que par la taille. ! Ce jour, il a affiché une torería bien léchée qui a remué les gradins. L’Extremeño a brindé sa faena au conclave et au son d’Opera Flamenca, il a effectué son labeur dans un pouce de terrain avant de placer une entière qui libéra les deux appendices qui lui assuraient son triomphe. Sa seconde faena a été lancée par des doblones harmonieux avant que ne descende des gradins une superbe saeta interprétée par Corinne Sauvage, la fille de feu Palmyre Camacho, authentique personnalité taurine locale. De surcroît, l’épouse de Robert Pilès était la parraine de cette édition de la Feria de la Pêche et de l’Abricot !
 
cs21h
 
Par la suite, sous l’air de Nerva, Perera réalisa un trasteo varié visiblement au goût du public, augmentant son score d’une unité après deux demi-lames.
 
at21h
 
Ángel Téllez, tout auréolé par son nouveau statut suite notamment à ce qu’il a réalisé cette saison à Las Ventas, est resté un peu en deçà de ce que l’on pouvait attendre. Après quelques mouvements académiques à son premier, s’en est suivie une authentique catastrophe avec la ferraille : pinchazo suivie d’un bajonazo puis un chapelet de descabellos. Ce fut tout de même mieux avec son second, ça n’était pas très difficile d’ailleurs, après que le piquero de turno ait écouté une belle bronca pour une actuation pour le moins médiocre. A la muleta, faena académique qui n’a toutefois pas imprimé un montón de pépites sur les rétines, mais conclue par une entière foudroyante justifiant l’octroi d’une esgourde.
 
as21h
 
Adrien Salenc eut fort à faire avec un premier client qui ne tarda pas à réserver ses charges. Auparavant, on a noté deux bonnes paires de Rafael Viotti qui a salué. Gêné en outre par le vent, Adrien ne lâcha rien, sans pouvoir faire grimper pour autant la température sur les tendidos. Entière trasera après pinchazo. Capoteo varié pour recevoir son second qui poussa sur la corne gauche, mais qui sortit faible, comme invalide, avant une ovation aux banderilles suivie d’un brindis à l’empresa. Las, le bicho s’affaissa en début de faena et les choses ne s’améliorant pas, le Nîmois décida d’occire la carne sans autre forme de procès. C’est alors qu’une annonce au micro indiqua au public que l’empresa lui offrait le sobrero. Cette offrande imprésariale suite à une faena brindée à ses deux compañeros lui permit en définitive d’accompagner Perera par la grande porte qui a fini pourtant connaitre une issue moins allègre. En effet, après une faena enlevée bien dans le corte d’Adrien, il se fit violemment accrocher en portant l’épée et sur le coup, après avoir été un moment au sol à la merci de son adversaire, on a craint une sévère blessure. En définitive, plus de peur que de mal, et Adrien pouvait lui aussi grimper sur les épaules d’un costalero pour une « happy end »… 
 
En matinée, Nino Julián a remporté le Bolsín de Nîmes Métropole. Nous y reviendrons en détails demain, avec les principales infos de ce week-end, comme le retour gagnant d’Emilio de Justo à Almería, la blessure de Chacón, Rion des Landes, Maubourguet…
 
Vidéo de Feria TV sur la journée taurine du samedi avec notamment la novillada de la Chaquetilla d’Or remportée par Christian Parejo…
 
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels