Lundi 03 Octobre 2022
BOUJAN
Vendredi, 05 Août 2022
bouj05ph
 
Sortie a hombros de la terna à l’issue d’une novillada Margé/Darré…
 
Demi-arène environ. Temps chaud, ciel voilé. Trois novillos de Margé puis trois autres de Camino de Santiago (JL Darré), inégaux de forces, la plupart offrant du jeu à divers degrés, en retrait le 2 et dans une certaine mesure le 6.
 
Yon Lamothe : oreille et oreille.
 
Christian Parejo : saluts puis deux oreilles et la queue.
 
Daniel Medina : deux oreilles puis palmitas.
 
yl05h1
 
Yon Lamothe a obtenu une récompense pour chacun de ses trasteos. On l’a vu appliqué la plupart du temps, d’abord avec un Margé bon à la muleta auquel il tira plusieurs séries méritoires avant entière tombée au second envoi. Avec le cuarto, il se fit applaudir au capote et plus tard, il aligna des séquences des deux côtés qui tardèrent toutefois à faire réagir un conclave qui sortit de sa réserve pour l’acclamer pour une entière d’effet rapide. 
 
cp05h
 
Christian Parejo - triomphateur de la tarde - tomba d’abord sur le garbanzo negro de la course, un superbe sardo dont il brinda ensuite la faena au maire Gérard Abella. Un novillo avisé qui ne lui permit guère de se mettre en évidence, subissant de surcroît un accrochage heureusement sans conséquences. Le Chiclanero, au demeurant calme, sut rester digne et en termina d’une entière au second coup. Avec le quinto, ce fut une tout autre chanson, Christian le recevant par larga arrodillada pour bien afficher sa détermination à renverser la vapeur. Ce qu’il fit durant une faena entretenue brindée à l’assemblée, par mouvements bien cadencés, muleta basse, en exposant un répertoire varié.  Entière dans l’enthousiasme allant crescendo. 
 
dm05h1
 
Daniel Medina, novillero de Valladolid précédé d’une flatteuse réputation, a confirmé ses ambitions et son potentiel. Face au Margé, il étala la finesse de son toreo, soignant le geste en signant plusieurs séries bien cadencées et profondes, en phase avec la noblesse de son opposant, l’ensemble libérant après entière deux trophées.  Avec l’ultime qui d’emblée remata fort aux barricades, le Vallisoletano eut par la suite plus de mal à impacter avec les gens après leur avoir brindé sa faena. Daniel resta toutefois sérieux, mais en signant des mouvements moins aboutis qu’au tour précédent malgré des passages méritoires. Final plus encimista puis entière au second envoi. 
 
 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

bay20aff

arl14b_-_aff.jpg

dax26aff

 nim23aff

 ist30aff