Samedi 21 Octobre 2017
La Camarguaise
Mercredi, 20 Octobre 2010

Solidement implantée dans nos régions de Provence et du Languedoc, la course camarguaise, élément ô combien important de nos traditions, participe des fêtes de la plupart des villes et villages selon un calendrier établi par la Fédération.

        Plusieurs catégories mettent en présence des taureaux et des razeteurs classés selon leur maturité et leur talent, la principale distinction étant d’appartenir aux « As », division suprême pour laquelle s’affrontent les meilleurs. Un classement par points est établi tout au long de la saison et les meilleurs sont invités à participer à la compétition la plus importante : la finale du Trophée des As, qui se déroule début octobre en alternance à Nîmes ou Arles. Quant au meilleur taureau, il est nommé « Biou d’Or » par un jury et participe de fait à cette même épreuve…

 

                                                                      as10t

 

       Les taureaux proviennent des principales manades situées pour la plupart en Camargue ou en pays languedocien. Ils sont préparés dans leur milieu naturel et sélectionnés selon leurs performances. Les meilleurs cocardiers sont d’authentiques vedettes, certains ayant même une statue ou un monument honorant leur mémoire !

 

                                                                                             as10u

 

       Quant aux razeteurs, ils sont eux aussi classés par catégories, depuis les aspirants jusqu’aux plus expérimentés. Leur activité nécessite une bonne connaissance du taureau, de solides qualités techniques et beaucoup d’adresse, ainsi qu’une condition physique parfaite. Ils sont aidés par des tourneurs dont le rôle est de fixer le taureau et de le placer correctement avant sa charge. Les razeteurs doivent essayer d’enlever des attributs placés sur le frontal du taureau : une cocarde, deux glands et deux ficelles. Ces attributs sont primés et avec l’engagement, ces primes font partie de la rétribution des « tenues blanches ».

       Le Président de la course est tenu de comptabiliser les trophées enlevés qui sont annoncés au micro, tout comme le montant des primes qui va crescendo au fur et à mesure que le temps s’écoule. Généralement, chaque taureau reste un quart d’heure en piste, mais le temps peut être réduit si le taureau s’est fait "déshabiller", ce qui signifie que les attributs dont il était porteur ont été enlevés avant la fin du temps imparti.

 

 as10v

 

       La technique du razet est basée sur le passage rapproché de l’homme, son adresse devant faire la différence au moment de porter le crochet sur le frontal du taureau afin d’essayer d’enlever un attribut. Il s’ensuit généralement une course poursuite qui force le razeteur à sauter la barrière, l’action la plus spectaculaire consistant pour le taureau à envoyer la tête par-dessus les planches (coup de barrière). Les actions les plus spectaculaires sont saluées par un extrait de Carmen, qui peut être aussi joué lorsque le taureau réintègre le toril s’il a été brillant au cours de sa prestation.

 

 

 

       Ces quelques lignes constituent une présentation sommaire de la course camarguaise. Les aficionautes intéressés trouveront de nombreux sites spécialisés, à commencer par celui de la Fédération Française de la Course Camarguaise:

www.ffcc.info

www.camargue.fr/pages/courscam.html

 

       A partir de ces trois sites, vous obtiendrez déjà beaucoup d’informations et si vous voulez en savoir encore plus, n’hésitez pas d’aller dans Google, tapez course camarguaise… et vous ne serez pas déçus !

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb goyesque17 arles aaff222 Copie