Vendredi 23 Février 2024
CHÂTEAURENARD

chat03ph

Sortie a hombros de Luis David Adame et Adrien Salenc à qui le trophée a été partagé...

Un tiers d’arène environ, temps agréable. Retard d’un quart d’heure motivé par l’affluence au guichet et lors du contrôle. A l’issue du paseo, une minute de silence a été observée à la mémoire des aficionados décédés cette année, ainsi qu’aux victimes de la pandémie.

cht03f

Cinq toros de Jalabert frères et un du Laget (5, même casa) inégaux de présentation, de forces - monopiqués -  et de comportement, la plupart faibles et de transmission limitée malgré un fonds de noblesse, meilleur le lot d’Adrien, surtout l’ultime.

lda03h

Luis David Adame (oreille et oreille) débuta avec un adversaire qui compte tenu de ses conditions, ne permit pas à la faena - brindée à Bernard Marsella et sa compagne - de décoller totalement, par manque de rythme. Le Mexicain s’employa par moments à donner le change, se fit bousculer sans mal, et conclut par entière après bernardinas. Au quatrième, un superbe castaño oscuro, il s’illustra sur un quite par zapopinas puis brinda à Jean-Baptiste Jalabert un trasteo débuté au centre par deux cambios après avoir assuré lui-même le second tercio. Las, malgré sa volonté, la suite a été contrariée par un toro rapidement rajado. Mais Luis David tenta tout de même d’animer la confrontation, relevée en définitive par un recibir qui compta pas mal dans l’obtention d’un trophée.

ay03f

Andy Younes (saluts puis silence) prit en premier lieu un client qui fit une vuelta de campana après l’unique rencontre suivie d’un tercio de banderilles médiocre. A la muleta, le bicho se transforma rapidement en  mármol, Andy insistant toutefois pour forcer la cadence, avant d’en terminer d’une entière puis descabello. L’Arlésien ne put ensuite réussir le desquite avec le quinto lors d’une faena débutée par cambio sur la bouche d’arrosage. Une nouvelle fois, il tomba sur un adversaire avec lequel, faute d’options, il ne put faire mieux que de rester digne. Après entière tombée, le Laget finit un long moment amorcillado avant de rouler au sol.

as03h

Adrien Salenc (oreille et deux oreilles) traverse un bon moment, et après Bayonne puis Istres, il s’est imposé une nouvelle fois, certes devant le lot qui permettait le plus, mais son entrega et son envie ont incontestablement contribué à sa réussite. Il brinda à l’assistance une première faena débutée sur une bonne cadence déclenchant la « Concha Flamenca », et même si le toro alla a menos, Adrien poursuivit en exécutant pas mal de muletazos ajustés sur les deux ailes. Entière. Il eut ensuite la chance de tomber sur l’animal qu’on aurait dit sorti d’un autre tonneau, démarrant en trombe et permettant à Adrien d’exécuter quelques capotazos enlevés. Brindis à l’assistance avec laquelle il connecta rapidement tout au long de mouvements bien conçus, rematés par entière puis un coup de verdugo libérant deux trophées de plus. Olé...

chat03g