Vendredi 23 Février 2024
ARANJUEZ

ar28b

Deux oreilles pour El Juli et Manzanares, une pour Ureña, bilan d'une course quelque peu triomphaliste...

Vendredi 28 mai. Arènes bien garnies selon la jauge permise. Carment au paseo !

Six toros de Garcigrande de présentation discrète, peu piqués, de comportement noble, mais manquant de race et de chispa la plupart.

elj28l

El Juli (oreille et oreille)  n’a pas tardé à s’entendre avec un toro noble, avec toutefois un poil de faiblesse. Relâché, vertical, quieto, Julián se montra appliqué, alignant les muletazos avec justesse, mais sans pouvoir faire grimper la température à cause d’un animal qui passait mécaniquement, sans trop donner d’importance à son labeur. Entière tombée d’effet immédiat. Il coupa une autre oreille, au demeurant généreuse, avec le quatrième, un toro qui lui permit d’exprimer quelques gestes de classe, mais sans grande émotion, l’estocade n’étant pas une nouvelle fois exempte de reproches. Auparavant, il avait demandé à l’orphéon d’arrêter l’interprétation de « Mission », pour quelque chose de plus orthodoxe, voire... de plus juste !

manz28f

Manzanares (oreille et oreille) exposa ses bonnes manières au capote avant un unique assaut mal contenu, avec bronca à l’appui, puis un second tercio éparpillé. Gestuelle soignée dès l’entame de faena, Manzana donnant la distance et exécutant sur la rive droite une série aux contours bien ciselés, comme par la suite sur l’autre bord, avec notamment un splendide changement de main. Citéplusieurs fois a recibir, le bicho finit par s’arranquer pour une entière trasera. Bonne réception capotera du quinto avant un monopuyazo brouillon puis un second tercio applaudi, notamment pour Mambrú qui salua pour deux paires remarquables. Faena soignée en donnant la distance et accompagnée par le concerto de la ville éponyme, face à un bicho ayant parfois tendance à se disperser sur les extérieurs. Cependant, l’Alicantino se distingua par la suavité de ses gestes et sa faculté à retenir son adversaire avant de conclure par espadazo.

pu28g

Paco Ureña (saluts et oreille) a pinché une première faena correcte, mais sans grand éclat, se rattrapant avec l’ultime par un trasteo méritoire, certes, mais conclu par atravesada, ce qui ne l’a pas empêché de récolter un trophée. Saluts pour Curro Vivas et Azuquito au second tercio...

(Photos : copies d'écran)

A noter que les commentateurs de Toros TV ont annoncé les prochaines retransmissions en direct de la corrida du 3 juin à Granada avec Morante, Manzanares et Aguado, toros de Daniel Ruiz, puis celle d’Arles le 6 juin pour l’alternative de Rafi avec Daniel Luque et Adrien Salenc, toros de Pedraza de Yeltes...