Samedi 16 Janvier 2021
VŒUX 2021...
Jeudi, 31 Décembre 2020

 nim21ph

Tous mes vœux pour 2021, même si...

Lors de la soirée du 31 décembre 2019, j’écrivais notamment, au moment de vous présenter mes vœux : « ... tout le bonheur du monde, évidemment, pour famille et amis, petits comme grands, avec bien sûr santé et prospérité pour 2020…

Et pour les aficionados que nous sommes ici, de bons toros, de grandes faenas et surtout... moins de déchirements et plus de rassemblements… »

Hélas, les meilleures intentions du monde ne sont pas toujours suivies d’effet, et moins de trois mois après, le couperet est tombé avec cette terrible pandémie qui allait provoquer un tsunami économique, social et culturel... qui dure encore !

En effet, outre les dégâts sur le plan de la santé pour les cas les plus dramatiques, chacun a pu mesurer les changements que le contexte a imposés. Dans notre quotidien, nos projets, et pour ce qui nous concerne ici, une temporada réduite à la portion congrue, avec pas mal d’annulations.

Franchement, j’aurais aimé balancer ce soir deux ou trois vannes, histoire de détendre l’atmosphère, mais le cœur n’y est pas trop. Certes, je ne veux pas jouer les rabat-joie, je ne pense pas d’ailleurs que ce soit dans mon ADN, mais il m’est toutefois bien difficile de faire preuve d’un optimisme béat pour l’année qui vient. En ne souhaitant néanmoins qu’une chose, celle de me tromper ! 

Au cours de cette année, j’ai souvent pensé à tous ceux qui avaient des difficultés liées à la situation globale de la tauromachie, professionnels comme aficionados... Aux acteurs du milieu taurin, mais aussi aux jeunes, par rapport à ce que j’ai connu quand j’avais leur âge et ce qu’ils se voient imposés actuellement. Pas de bars, pas de restaus, pas de boites, pas de concerts, pas de fêtes, pas de toros, ou si peu... Que pena !!!

2021 marquera-t-elle un retour à la normale ? Pour l’heure, on sait ce que l’on a perdu avec le « monde d’avant », mais on ignore tout ou presque, du futur, sauf par supputations, ce que l’on commence à voir évoqué du «  monde nouveau ». Pour tout dire, je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, je ne pressens rien de très bon...

Alors voilà, à l’aube de 2021, que peut-on vous souhaiter ? Le meilleur, bien entendu, avec en premier lieu d’être préservé des effets nocifs du corona, mais aussi et surtout... de garder le moral ! Dans l’espoir de finir par venir à bout de cette saloperie... Aguantando y Triunfando !!! Ojalá...

L’occasion m’est donnée ici de remercier tous ceux et celles qui m’ont envoyé leurs vœux, c’est certes une tradition bien sympathique, mais toutefois quelque peu astreignante dès qu’ils se multiplient. Aussi, veuillez considérer que ce message fait office de réponse. Bonne année ! (mouais...)

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 ist04h