Mercredi 28 Octobre 2020
RAFI
Samedi, 17 Octobre 2020

rafi17ph

Important rendez-vous ce dimanche à Istres pour Maxime, Rafi. et Juan...

En programmant une journée 100% française débutée par une novillada matinale qui mettra aux prises deux novilleros qui à la même époque, sans cette satanée pandémie seraient matadors de toros, l’empresa istréenne a tenu en quelque sorte à leur donner ce que l’on pourrait appeler une opportunité de compensation. En tout cas, compte tenu des circonstances actuelles, c’est un sympathique coup de pouce, autant d’ailleurs pour les toreros que pour les ganaderos... et Juan l'après-midi...

Rencontrés lors de la session de rentrée du CFT sur laquelle nous reviendrons en détails en début de semaine, Rafi et son apoderado Patrick Varin semblent confiants, le novillero nîmois ayant effectué une préparation plutôt fournie ces derniers jours.

pv17ph

L’avis de Patrick Varin :

« Depuis Nîmes, Rafi a beaucoup toréé et franchement, dans un tel contexte, toréer quatre novilladas - Nîmes, Dax, Istres et Fuengirola - tient quasiment du miracle !   L’entrainement a suivi. Avant-hier, il a tué un toro de Bohórquez offert par l’empresa de Nîmes et la veille, il avait toréé de vieilles vaches de San Sebastian (Vangelisti), tout cela s’ajoutant au bétail offert par sa peña...

Le rendez-vous d’Istres est évidemment très important. Tout est concentré et il aura donc beaucoup de responsabilités !

A Dax, j’ai bien aimé la novillada de Pedraza. Rafi passait en troisième position et on a bien observé les deux premiers qui ont privilégié le capote, ses compañeros éprouvant ensuite plus de mal à la faena de muleta face à leurs adversaires qui progressivement ont manqué un peu d’allant. Rafi m’a écouté et il ne s’est pas attardé au capote, allant rapidement à l’essentiel et pouvant ainsi réaliser un trasteo de muleta plus abouti. On a donc préservé son novillo et grâce à ça, il a pu couper une oreille !

En ce qui concerne la novillada d’Istres, Bernard Marsella nous a permis de choisir nos deux élevages, Rafi va donc prendre un Malaga (Callet) et un Cuillé. On a choisi deux exemplaires avec de la présence et bien sûr, je peux me tromper, mais je pense que l’on a choisi un lot qui va bouger !

Je l’ai évoqué au début, on a aussi la chance de pouvoir toréer ensuite une novillada télévisée à Fuengirola, près de Málaga, en mano a mano avec Diego San Román. Dans les toros, on ne donne jamais rien, il faut donc savoir apprécier cette opportunité et c’est vrai que pour Rafi, c’est une chance exceptionnelle.

En ce qui concerne la saison prochaine, qui s’annonce pleine d’incertitudes, il est bien certain que pour nous, on l’envisage comme celle de l’alternative. C’est son but, son rêve, et on va tout faire pour qu’il puisse enfin le réaliser... » 

istres12ph

Pour l’heure, on va lui souhaiter le meilleur dès ce dimanche à Istres. Comme pour Maxime et Juan, d’ailleurs... Suerte !

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 ist20aff12