Jeudi 17 Octobre 2019
Arnedo, Madrid, De Justo, Toros…
Jeudi, 03 Octobre 2019

fm03wz

 

Le « Zapato de Oro » 2019 d’Arnedo pour Francisco Montero…

Tel est le résultat du vote du jury qui lui a attribué le « Soulier d’Or » suite à sa brillante prestation du samedi 28 septembre face aux Partido de Resina.

 

fm03g

 

Ce jour-là, alors qu’il est arrivé par la petite porte pour remplacer Maxime Solera, Montero a coupé une oreille à chacun de ses novillos, ce qui l’autorisa à sortir a hombros. Un novillero dont on n’a certainement pas fini de parler, compte tenu de sa surprenante temporada qui lui a permis de se mettre en évidence par ses propres mérites…

 

fm03f

 

A noter qu’outre son titre de lauréat, le Gaditano s’est aussi adjugé le trophée au meilleur toreo de cape… Olé !

 

cenc03h

 

Pour le reste, le trophée au meilleur élevage est allé à Cebada Gago, celui du meilleur novillo à « Cencerrito », de cette même ganadería, la meilleure estocade à Rafi, les meilleures naturelles à Fernando Plaza, la pique à Mario Herrero et les banderilles à Raúl Cervantes…

(Joël Buravand)

MADRID

La deuxième partie de la Feria de Otoño de Madrid se profile…

 

mad03h

 

Renseignements et déclarations de quelques protagonistes importants: cliquez ICI

DE JUSTO

Vendredi à Madrid, ce sera un jour capital dans la saison d’Emilio de Justo : il défilera avec El Cid et Ginés Marín face à une corrida de Fuente Ymbro. Emilio est devenu un torero qui, dans l’aficion française, tient une place désormais très importante. Dans le sud-ouest notamment. Il est aussi reconnu par l’Espagne car malgré des blessures qui lui ont fait perdre quelques contrats, il a triomphé cette année dans des arènes importantes comme Valence, Bilbao où il coupa une oreille à un toro de Victorino et à Dax surtout, où il coupa trois oreilles à l’issue d’un dur « un contre six » Victorinos très positif pour le Cacereño. Emilio qui a élu domicile pour sa préparation à Sanlúcar est un homme simple et discret, travailleur aussi. Il se mêle avec humilité aux toreros locaux et travaille sereinement, en relation étroite avec son apoderado, l’ex-matador de toros français « Luisito ».

 

edj03h

 

Emilio a bien voulu nous accorder une courte interview…

- Comment envisages-tu cette corrida de Madrid ?

- C’est une corrida avec beaucoup de responsabilité. A Madrid, il faudra essayer de conclure positivement une bonne temporada. Feria de Otoño ! Plaza de las Ventas ! Pour tous les toreros, c’est un rendez-vous très important. Je m’y rends avec beaucoup d’envie, avec l’espoir que tout se passera bien...

- Comment t’es-tu préparé à cette après-midi ?

-Comme j’ai beaucoup toréé toute l’année, je suis déjà très préparé. J’ai fait aussi quelques tentaderos spéciaux. Enfin, ici, à Sanlúcar, je m’entraîne quotidiennement avec mes camarades.

- Comment as-tu vécu le six contre un de Dax ? T’es-tu senti renforcé ?

- Oui, bien sûr ! Cela a été un examen très exigeant. Je suis très satisfait du résultat car je pense l’avoir réussi, avec beaucoup de professionnalisme. J’ai réalisé des choses très bonnes ce jour-là. Je suis donc content de cette tarde.

- Pour l’an prochain, y-a-t-il quelque chose du même style de planifié ?

- Non ! Non ! Nous n’avons encore rien prévu de ce type. Ce qui s’est passé à Dax, c’est quelque chose de spécial. J’avais très envie de le faire. Cela a été très important. Avec du recul, on mesurera mieux encore l’importance que cela a pu avoir. Pour le moment, il n’y a rien de prévu qui pourrait ressembler à cela. Pour le moment…

- Y’aura-t-il une temporada en Amérique du sud ?

- Je ne sais pas encore. Il n’y a rien de fait. Je me mentalise sur la fin de la saison en Espagne et sur les deux dates qui me restent Madrid et Jaén.

- Cela va conclure une temporada très réussie…

- Oui. Je suis allé dans des arènes de grande catégorie. J’y ai triomphé. Je suis satisfait de ma temporada.   

(Recueilli par Pierre Vidal – corridasi)

TOROS

 

toros03f

 

toros03g

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels