Mardi 22 Octobre 2019
Nîmes, A los Toros, In Memoriam…
Lundi, 16 Septembre 2019

jl15wx

Journée de clôture marquée par le triomphe de Juan Leal qui a coupé trois oreilles aux toros de Fuente Ymbro…

Beau temps, un tiers environ. Six toros de Fuente Ymbro bien présentés, formant un lot sérieux, avec plus ou moins de forces et de moteur. Un sobrero du même fer sorti en 6 bis.

A l’issue du paseo, une minute de silence a été observée à la mémoire du ganadero du Sud-Ouest Pierre Bats (Alma Serena).

als15h

Alberto López Simón (saluts puis silence)  débuta avec un toro qui prit deux piques sans style avant un quite por saltilleras de Juan Leal très applaudi. Bon second tercio avec saluts de Yelco Álvarez et Jesús Arruga, puis brindis à l’assistance d’une faena ambidextre qui comprit d’excellents redondos, mais surtout des naturelles au tracé délicat, le maestro de Barajas profitant de la bonne charge répétée du pupille de Gallardo. Final encimista puis entière au troisième envoi. Bon capoteo de réception du quatrième avant deux rencontres et à nouveau un quite applaudi de Juan Leal précédent une faena axée sur la meilleure corne de son opposant, la gauche, sans que cela n’atteigne outre mesure les gradins. Deux estocades.

jl15h

Juan Leal (deux oreilles et oreille) prit un premier client qui alla deux fois au cheval pour deux piques préservées. Aux banderilles, on nota une paire des plus périlleuses à charge de Manolo de los Reyes qui évita l’accrochage de quelques millimètres. Saluts. Brindis au conclave puis début agenouillé au centre suivi de plusieurs séquences ajustées avant un final encimista arrodillado qui mit les étagères en ébullition. Entière caídita engagée et bondissante. En recevant le quinto par véroniques puis chicuelinas, Juan se fit accrocher, mais malgré la douleur, il poursuivit la lidia d’un astado qui s’employa en deux rencontres avant un bon second tercio, puis une faena débutée par deux cambios pieds joints. La suite par derechazos templés puis redondos qui déclenchèrent l’interprétation de « Caridad del Gauadalquivir ». Pour maintenir le rythme d’un trasteo qui avait tendance à baisser à cause d’un toro allant a menos, suite rapprochée avec notamment une suerte du téléphone gonflée  avant entière bondissante au second envoi qui libéra l’oreille de la Porte des Consuls.

gm15h

Ginés Marín (oreille et silence) débuta avec un adversaire qui prit deux piques, la seconde en simulacre. Faena suave sur les deux rives qui lui valut une récompense après entière. Avec l’ultime, les choses allaient se compliquer à partir du moment où le bicho perdit la pointe de sa corne gauche, pour ce qui est appelé un « accident de lidia », ne nécessitant pas un changement. Mais le président en décida autrement, provoquant des réactions diverses une fois le toro, au demeurant manso, invité à quitter les lieux, ce qui nous valut un long intermède… pour refus d’obtempérer ! En définitive, Marín dut prendre les trastos pour en finir avec lui, son peón Manuel Izquierdo se faisant blesser à la main au moment de le puntiller et devant gagner illico l’infirmerie. Lidia sans sans grand intérêt d’un sobrero malgré la volonté du Jerezano qui s’en défit  en deux envois.

Matin. Beau temps, deux tiers environ. Six toros de Victoriano del Río et un sobrero du même fer sorti en 3 bis, l’ensemble donnant un jeu inégal.

ep15z

A l'issue du paseo, Enrique Ponce a été invité à saluer, ce qu'il fit nons sans avoir invité ses compañeros à le rejoindre...

ep15h

Enrique Ponce (silence puis oreille) ouvrit la séance par bon capoteo, son adversaire allant par la suite deux fois au cheval sans marquer les rencontres de son empreinte. Vuelta de campana puis faena allant rapidement a menos à cause d’un bicho vidé de sa substance après quelques échanges harmonieux. Entière tombée puis descabello. Son second fit une entrée très remarquée à cause de… sa mollesse ! En effet, il sortit au pas, léchant le sable puis traversant la piste à deux à l’heure ! Toutefois, il s’alluma ensuite sous le fer lors d’un premier assaut poussé puis une seconde pique trasera.  Second tercio médiocre avant que le maestro de Chiva ne fasse grimper la note  pour ce qui restera comme le meilleur moment de cette matinée pour avoir administré, bien en phase avec la musique, plusieurs séquences templées. Estocade qui mit du temps à coucher le fauve.

pu15h

Paco Ureña (vuelta et saluts) se fit remarquer avec les capotazos saluant l’entrée de son premier qui prit deux piques, la première poussée puis la deuxième brouillonne. Brindis à l’assemblée d’un trasteo suave, notamment à gauche, administré à un toro dont les forces n’étaient pas le principal atout. Entière avec pétition non suivie d’effet. Le quinto invita le lancier de puerta à une séance de montagnes russes avant une seconde pique rectifiée par le titulaire. Ensuite, Ureña traça quelques muletazos valeureux, mais qui eurent du mal à atteindre les travées à cause d’un opposant peu enclin à la bagarre. Entière tombée.

pa15h

Pablo Aguado (silence et applaudissements) vit son premier réintégrer le toril après la pique pour faiblesse caractérisée. Deux rencontres du réserviste puis entame de faena décidée par plusieurs séries droitières avant d’alterner le bon et le moins bon lors d’un labeur effectué face à un bicho qui jouait du chef et qui finit par se défendre sur place. Mauvais usage des aciers. Bonne réception de l’ultime par véroniques avant deux rencontres, appuyée la première. A la muleta, brindis au public du Sévillan qui soigna le geste, surtout à bâbord, lors d’un trasteo agréable, mais  hélas ponctué sans éclat.

Voir le résumé de la corrida de Victoriano del Río ICI et de Fuente Ymbro  ...

A LOS TOROS

Prix Madeleine 2019 - Peña A Los Toros :

Le Prix Paul Dorian, récompensant le meilleur toro de la Madeleine, reste desierto cette année encore. Les critères d'attribution et le palmarès sont disponibles sur le site de la Peña.

sol15h

La Peña a décerné le Prix des Avenirs Taurins, récompensant le meilleur novillero sans picador de la Madeleine, à Solalito, pour la deuxième année consécutive.

(Communiqué)

IN MEMORIAM

Bien triste nouvelle que celle du décès de Pierre Bats, qui avec son frère Philippe dirigeait la ganadería d’Alma Serena. Très touché par le départ prématuré de ce sympathique éleveur, j’adresse mes sincères condoléances à sa famille et ses proches…

pb15h

Avec le Trophée de la Madeleine 2019 dans ses mains, aux côtés de son frère Philippe…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels