Lundi 23 Septembre 2019
Arles, Dax, Madrid, Albacete, Serrano, Solera, Olsina, Popelin...
Lundi, 09 Septembre 2019

pm08wz

Triomphe de Pepe Moral qui a coupé trois oreilles aux toros de Palha...

Beau temps, environ demi-arène.

arl08k

A l'issue du paseo, une minute de silence a été observée à la mémoire de Françoise Yonnet et des professionnels disparus au cours de cette temporada.

vm08k

Puis, avec présentation au micro, Victor Mendes et Joao Folque de Mendoça, ganadero de Palha, ont été honorés en piste alors que l'orchestre interprétait l'hymne national portugais.

pal08k

Six toros de Palha bien présentés, aux cornes acérées, sérieux, inégaux de comportement, meilleurs les 1, 3 et 6.

pal08z

 Le dernier - "Formoso" - a eu les honneurs de la vuelta posthume.

dlch08k

Domingo López Chaves (vuelta et saluts) a parfaitement rempli son rôle de chef de lidia et justifié dans un deuxième temps son incorporation dans ce cartel. Sérieux tout au long de cette tarde, il s'employa à mettre son premier en évidence, nogtamment sur un puyazo pris en venant de loin, le second étant plus ordinaire. Bon second tercio puis le Palha se mit à fracasser quelques planches avant de s'employer dans la muleta du Salmantino qui réalisa un labeur décidé et méritoire, essentiellement exécuté à tribord. Entière et descabello. Au quatrième, il se fit désarmer au capote puis un premier puyazo vit le Palha s'endormir dans le matelas avant un second assaut plus furtif.

jt08k

Au second tiers, Jesús Talaván se fit prendre à la cuisse gauche et a dû être évacué illico vers l'infirmerie... pour être plus tard transféré à l'hôpital de Nîmes. La faena s'avéra âpre et indécise, Domingo faisant un réel effort pour tenter de soumettre un bicho rétif, à tête chercheuse, qui lui fit suer le burnous. Un trasteo valeureux qui aurait pu connaitre un meilleur sort si les aciers avaient été à la hauteur de sa détermination...

och08k

Octavio Chacón (saluts et silence) connut quelques frayeurs lors de son entame capotera avant trois puyazos où après un premier assaut bien contenu, le toro mit du temps pour se décider à foncer, se faisant applaudir lors des rencontres. Ensuite, Octavio dut lui voler les passes, notament à droite car la gauche resta muette. Trois quarts d'effet rapide. Le quinto ne justifia pas l'adage et pour l'avoir loupé à deux reprises sur les trois assauts, le piquero reçut une bronca sonore.  A la muleta, Chacón fit un effort mal récompensé de la part d'un client qui ne transmettait guère et qui finit rajado. Entière.

pm08w

Pepe Moral (oreille puis deux oreilles) a été le grand vainqueur de l'étape. il est vrai qu'il a été ce jour le mieux servi, d'abord avec un premier opposant une bonne réplique. piqué en trois fois en poussant par à-coups sur le premier assaut, puis en venant de loin. Il s'employa ensuite dans une faena brindée au conclave qui connut de bons moments, jusqu'aux naturelles qui déclenchèrent la musique. Demie puis entière foudroyante. L'ultime a été le toro de la course (comme la veille !), prenant trois piques spectaculaires en partant à l'opposé pour la dernière. Ovation au piquero puis brindis à Jean-Baptiste Jalabert d'une faena débutée par doblones allurés, en se ployant, avant de proposer des enchainements esthétiquement méritoires au son d'Opera Flamenca. Entière libérant deux trophées pour un Pepe Moral retrouvé...

pm08z

Le ganadero et son mayoral ont accompagné Pepe Moral dans sa vuelta, récoltant eux aussi une belle ovation.

 pic08k

Francisco Romero qui a piqué Formoso, a remporté le prix au meilleur picador.

 pic08x

Le matin, erales de Jalabert pour la novillada non piquée organisée par l'Ecole Taurine du Pays d'Arles.

ndlm08k

El Niño de las Monjas : vuelta et oreille.

trist08k

Tristán : saluts et oreille.

am08k

Antonio Magaña : silence aux deux.

DAX

Il n'y a pas de  vérité vraie...

dax08k

Troisième de la Feria Toros y Salsa. 3/4 d’arènes.

Toros de Luis Algarra.

Miguel Ángel Perera : silence après deux avis et deux oreilles.

Daniel Luque : silence et deux oreilles.

Pablo Aguado : silence et oreille.

Javier Ambel a salué aux banderilles au quatrième toro.

Lot de Luis Algarra lourd et armé, dans le type, justes de forces, les trois premiers ont manqué de race, le second surtout. Par la suite, on est allé à màs, très noble le quatrième qui a duré un ton au-dessous le cinquième dont les bonnes intentions ont tourné court, le sixième étant le plus spectaculaire de l’ensemble: noble avec de la transmission.

map08k

La course, en fait, a débuté avec le quatrième toro laissant jusque là déception du public et frustration des toreros. Perera a conforté les grands moments qu’il traverse avec cet exemplaire d’Algarra. Il a montré toute la puissance d’un toreo qui s’appuie sur une technique irréprochable qui lui permet de capter le toro tout en gardant une immobilité qui confine au hiératisme. La faena a été très bien construite en citant de loin pour débuter et finir dans un tauromachie très engagée à la pointe des cornes. Il reçut une grosse ovation des gradins qui se levèrent pour son final. Il tua d’une entière et coupa deux oreilles. Louons la sécurité et l’esprit de responsabilité du torero extremeño…

dl08k

Daniel Luque qui a fait du Sud-Ouest son refuge ne pouvait faire moins. Il s’inscrit dans un autre corte, un style puissant lui aussi, dominateur mais plus subtil dans son expression et en définitive plus élégant. Comme le toro s’éteignit avant que son succès ne soit assuré, il termina par des séries de luquesinas enchaînées qui mirent le feu aux tendidos. Une estocade en deux temps et le torero de Gerena empocha à son tour une double récompense.  

pa08k

Il était bien difficile pour le jeune Pablo Aguado de passer après deux monstres de cet acabit qui maîtrisent leur art et en possèdent tous les ressorts. Il plut néanmoins par son allure et ses détails de classe. Ainsi, il y eut de belles séries de naturelles mains basses avec une gestuelle originale et une entière pour conclure. Manquait tout de même cette cohérence qui fait les grandes faenas et dont ses deux aînés ont fait preuve hier à Dax.

A ceux qui opposent ces derniers, je voudrais dire par ailleurs, et pour conclure, que l’on peut préférer Balzac à Flaubert sans être un illettré et Dali à Picasso sans être un ignare. Il en va ainsi de la tauromachie: il n’y a pas de vérité vraie. C’est une question de goût…

Matin. Novillada - 2ème de Feria Toros y Salsa. Moins de 1/2 arène.

Novillos de José Cruz, le 6º, numéro 50, « Emperador », vuelta la ruedo.

dsr08k

Diego San Román : oreille et ovation après avis.

 am08t

Alejandro Mora : ovation et saluts et silence après avis.

 jbm08k

Jean-Baptiste Molas : ovation et saluts et palmas.

(Pierre Vidal - Corridasi - Reportage photos : Roland Costedoat)

MADRID

Un quart d'arène environ. Défi ganadero Pallarés (1, 2 et 5)/Rehuelga marqué par la blessure d'Arturo Macías qui a reçu par son premier une cornada de 25 cm dans la jambe droite provoquant des dégâts importants, avec notamment une fracture de la tête du péroné et contusion du nerf sciatique. Pronostic grave.

am08w

Deux silences pour Oliva Soto, quant à Thomas Dufau, il se distingua au quatrième où il salua après silence à son premier, puis avec celui qu'il a lidié à la place de Macías.

td08k

Voir le résumé vidéo en cliquant ICI

(Photos : Joël Buravand - Album)

ALBACETE

Devant trrois quarts d'arène, Rubén Pinar a triomphé pour son encerrona, coupant quatre oreilles. Toros de La Reina, Alcurrucén, Domingo Hernández, Victorino Martín, El Tajo et Daniel Ruiz, oreille, appplaudissements, saluts, oreille, oreille et oreille.

rp08k

(Photo : Taurinomanchega2)

SERRANO

Au festival d'Autol, Marc Serrano est sorti a hombros après avoir coupé une oreille de ses deux adversaires de Santafé Martón...

mss08k

SOLERA

A Andorra (Teruel), belle performance de Maxime Solera pour son encerrona face à du bétail d'Albaserrada, Dolores Aguirre, Flor de Jara, Aurelio Hernando, Los Maños et Hermanos Colomer.

Pour Maxime, qui n'avait pas choisi la facilité, et qui a perdu quelques oreilles à cause des aciers, saluts, oreille, silence, deux oreilles, saluts et silence.

OLSINA

Pour sa reprise à Peralta (Navarre), Carlos Olsina s'est bien comporté, étant applaudi au premier avant de couper une oreille de son second novillo d'Ana Romero.

Silence puis saluts pour Alfredo Bernabéu et oreille puis vuelta pour David Garzón.

POPELIN ‌‌‌‌

Le Président de l'association "Claude Popelin ", le Professeur Jean Pierre Clarac, Madame Elisabeth Bonjean, Maire de Dax, Monsieur Jacques Pene, Président de la commission taurine de Dax et Chantal de Blignières, secrétaire de l'Association, lors de la remise du prix "Claude Popelin " à la meilleure lidia de la temporada 2018 au matador Emilio de Justo, le dimanche 8 septembre 2019 au patio de caballo des arènes de Dax...

pop08k

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff