Lundi 09 Décembre 2019
San Sebastián, Rion, Pinar, Linares, Cuenca, Tomelloso, Casas-Ibañez, Carcassonne…
Mercredi, 28 Août 2019

ss28z

A l’occasion d’un tentadero pour Solalito, présentation des novillos de San Sebastian (Vangelisti) qui seront combattus lors de la prochaine Feria des Vendanges…

gv28k

Le samedi 14 septembre en matinée, les deux novilleros nîmois El Rafi et Solalito seront réunis dans l’amphithéâtre de leur ville, en compagnie de Fernando Plaza, pour combattre des novillos de San Sebastián, ganadería de Gilles et Matthieu Vangelisti.

sol27h

Alors que Rafi est à présent bien installé dans la catégorie des novilladas piquées pour y avoir remporté quelques succès de taille, ce sera une première pour Solalito qui entrera ce jour-là dans la classe supérieure après une dernière saison en non piquée au cours de laquelle il a eu lui aussi l’occasion de se distinguer à plusieurs reprises.

sol28g

Actuellement, après la novillada dominicale de dimanche dernier à Rion, Solal se consacre à sa préparation pour ce rendez-vous important et ce mardi, il s’est rendu au Pic Saint-Loup à l’invitation de Gilles Vangelisti pour tienter deux vaches qui lui ont permis d’effectuer un entrainement in situ, Mathias Forestier assurant la pique.

sol28f

Il s’y est rendu aux côtés de sa première ligne, Serge Alméras, son apoderado, David Romero, son confiance, et de son mozo de espadas Christophe Lautier.

sol28k

Avant le début du tentadero, nous sommes allés dans le campo afin de faire connaissance avec ce lot de novillos qui de l’avis général a fière allure…

ss1a

ss3

ss4

ss6

ss10

ss20

ss26

ss33

RION

Dimanche 25 août : Une grande après-midi…  

Public nombreux ; plus de ¾ d’arène. Six faenas de grande qualité avec émotion et technique, grâce aux novillos de Valdefresno (et du sobrero).

On s’orientait vers une novillada historique lors de la faena du cinquième novillo de l’après-midi, d’une présentation remarquable après les quatre premiers qui avaient provoqué déjà les applaudissements du public à leur sortie (y compris le sobrero d’Alma Serena qui avait remplacé le premier Valdefresno, pour un problème à l’arrière train).

Déjà, six oreilles avaient été coupées, quatre par le seul Jesús Moreno, révélation de la journée.

Christian PAREJO fut admirable de lucidité et de temple lors de sa faena ; on s’orientait donc vers un gros triomphe ; hélas, il eut du mal avec la taille du novillo pour la mise à mort, le privant de trophées. Pourtant, le public le fêta chaleureusement après l’avoir incité à la vuelta récompensant son très bon travail à la muleta.

Récidive avec le sixième, torée et banderillé brillamment par SOLALITO, mais mal tué après une très bonne faena (saluts).  

JESÚS MORENO : 2 oreilles et 2 oreilles.  

CHRISTIAN PAREJO : oreille et vuelta.  

SOLALITO : oreille et saluts.  

Prix au triomphateur : JESÚS MORENO.  

Meilleure faena : CHRISTIAN PAREJO.  

Prix à la meilleure paire de banderilles : SOLALITO.

(Communiqué)

PINAR

L’illusion et le challenge personnel affrontés par Rubén Pinar face à l’encerrona du 8 septembre à Albacete sont incarnés par le spot promotionnel que le propre torero a lancé ce mercredi matin depuis ses réseaux sociaux  (@rubinpinaroficial).

rp28k

Pinar relève le défi de façon professionnelle, mais aussi personnelle, comme a pu ressortir dans sa publication son objectif le plus immédiat : « 8 septembre, Albacete. Six toros en solitaire. »

Pour ce geste, il lidiera des toros de Garcigrande-Domingo Hernández, El Tajo y La Reina, Victorino Martín, Alcurrucén, Daniel Ruíz et La Quinta. Tous ces élevages ont contribué à des triomphes importants et des moments relevés dans sa carrière.

alb28k

L’Albaceteño arrive au rendez-vous avec un palmarès enviable sur son dos : sept grandes portes consécutives à Albacete et trois ans comme triomphateur du cycle…

(Communiqué)

Voir le spot en cliquant ICI

LINARES

Trois quarts. Deux toros de Ruferser (Murube par Sánchez y Sánchez) pour le rejón et quatre de La Palmosilla donnant peu de jeu.

Triomphes de Diego Ventura et Curro Díaz qui ont coupé une oreille à chacun de leurs adversaires et pour Ginés Marín, venu remplacer El Fandi, silence puis oreille avec pétition de l’autre.

A l’issue du paseo, comme il est de coutume, une minute de silence a été observée pour le LXXIIe du décès de Manolete, tué dans cette arène.

CUENCA

4/5 d’arène. Toros de José Vázquez donnant un jeu inégal, le quatrième étant crédité de la vuelta.

El Juli : silence et oreille.

Manzanares : saluts et silence.

Pablo Aguado : saluts et silence.

TOMELLOSO

3/5 d’arène environ.Toros de Virgen María, le troisième étant honoré de la vuelta posthume.

Morante de la Puebla : sifflets puis oreille.

Cayetano : saluts puis oreille.

Antonio Linares : deux oreilles et oreille.

CASAS-IBAÑEZ

Demi-arène. Toros de Fermín Bohórquez, le quinto étant indulté par Finito de Córdoba qui  a reçu les deux oreilles et le rabo symboliques, après saluts à son premier.

lv28k

Triomphe aussi de Léa Vicens qui  a obtenu un puis deux trophées, et  saluts aux deux pour Filiberto.

(Photo : Mundotoro)

CARCASSONNE

Rappel…

carc11k

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels