Lundi 16 Décembre 2019
Bellegarde, Arles, Nîmes, Saint-Gilles, Bilbao, Málaga, Valladolid…
Mercredi, 21 Août 2019

bel21wz

Pour le IIIe Trophée Castella à Bellegarde, visite des novillos de Sainte Cécile chez Michel Megias avec les organisateurs Rafael Coulomb et Jérôme Salmeron…

A une dizaine de jours du rendez-vous de Bellegarde, Michel Megias et les organisateurs de « Bellegarde, Passion et Traditions » ont organisé dans la ganadería une visite des novillos. A l’évidence, l’éleveur a soigné ses pupilles, dont huit d’entre eux prendront le chemin de Bellegarde le dimanche 1er septembre.

sc21z

Concernant l’organisation de cette feria, Jérôme Salmeron m’a donné quelques précisions, avec la verve et l’aficion qui caractérisent cette cheville ouvrière qui a toujours œuvré pour mettre en exergue les novilleros français…

sc03

« Il est vrai que l’on a repris deux des novilleros  engagés l’an dernier, ce qui s’explique par le fait que Tristán a été le triomphateur, et de fait on l’a répété, d’autant plus que cette saison, il a encore progressé et s’est un peu plus affirmé.

sc46

Quant à Solal, s’il ne s’est pas vraiment senti a gusto l’an dernier, même s’il a affiché quelques très jolis gestes. Cette saison, il a montré encore plus de qualités qui l’ont fait souvent triompher, et logiquement, on a décidé de l’engager à nouveau pour ce qui sera sa dernière non piquée avant Nîmes pour le passage dans la catégorie supérieure.

sc06

Il était donc logique, selon nous, de les revoir tous les deux à Bellegarde. J’insiste sur le fait que ce sera une course 100% française, toros comme toreros, avec un mano a mano, chose qui ne s’est pas faite depuis longtemps. Pour  cette édition trophée Castella, on voulait sortir quelque chose d’original, d’atypique, et étant donné qu’on tient là les deux novilleros les plus avancés en non piquée, il nous a semblé logique de les remettre en competencia…

sc47

Les novillos, c’est un coup de cœur ! Ceux de Vincent Fare sont très bien sortis pendant deux ans, mais justement, on est aussi dans l’idée de renouveau chez les éleveurs, et la qualité du bétail de Michel Megias a fait qu’on a souhaité le programmer à Bellegarde.

sc50

De toute façon, on essaie de faire le mieux possible sur le papier, mais il est certain qu’il n’y a que dans l’arène que l’on pourra réellement juger le résultat artistique !

sc23

J’ajoute qu’à la demande de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard au vu du sérieux de notre organisation, la novillada de Bellegarde fait partie des six qui entrent en compétition, cette temporada, dans le Trophée Occitanie.

occ12k

Cette année, notre feria se déroulera sur trois jours, avec le vendredi la projection du film d’Eric Barbier, le samedi le vernissage des œuvres de Laurent Heyraud, le dimanche étant consacré au IIIe Trophée Castella avec animation musicale par un groupe gitan devant les bars pour l’apéritif de la mi-journée, suivi d’un repas…

bel23f

Les réservations se font au bar Le Mistral, chez Simone, au 04 66 01 12 15.

bel23g

Enfin, cette année, afin de nous aider à financer l’ensemble des frais, on a demandé à Anne Dumas-Tognetti de réaliser un tableau à l’effigie de Sébastien Castella avec lequel on va organiser une tombola, le tirage au sort ayant lieu à l’issue de la novillada.

sc20

Sobrero

Les billets sont en vente au bar Le Mistral, ainsi que dans des commerces de Bellegarde. Bien sûr, ils seront aussi en vente durant les trois jours de la feria, notamment aux arènes… »

sc14

Autre sobrero

ARLES

arl21k

NÎMES

FERIA DES VENDANGES : MIGUEL ÁNGEL PERERA REMPLACERA ANDRÉS ROCA REY LE 14 SEPTEMBRE  

Le torero espagnol, qui effectue une saison triomphale, a été désigné pour pallier le forfait du matador sud-américain qui vient de mettre un terme définitif à sa temporada européenne. Perera fait actuellement partie du Top 5 des matadors les plus programmés dans les arènes européennes.  

map21f

 

Insuffisamment remis de ses blessures, Andrés Roca Rey a estimé qu’il ne lui serait pas possible de reprendre normalement le cours de sa saison. Initialement annoncé à Ronda, le torero péruvien a décidé de prendre son temps afin de ne pas brusquer sa période de rééducation. Touché aux sixième et septième vertèbres cervicales, Roca Rey avait consulté en juillet dernier plusieurs spécialistes de cette zone à New-York. Le matador sud-américain était annoncé sur une quinzaine de cartels européens.  

Quelques heures après l’officialisation de ce forfait, Simon Casas Production a procédé au remplacement du torero péruvien. Compte tenu de la catégorie du cartel de la corrida du samedi 14 septembre, il a été décidé de faire appel à Miguel Ángel Perera pour remplacer Andrés Roca Rey. Actuellement 5e au classement Escalafón avec 25 corridas toréées, 32 oreilles et 1 queue coupées, Perera est l’un des toreros les plus programmés dans les ferias européennes.  

map21g

Récent triomphateur à Huelva, Pampelune et Santander, Miguel Ángel Perera était le torero idoine pour pallier le forfait de Roca Rey. Pendant de longues saisons, le matador originaire d’Estrémadure a été l’un des principaux challengers de Sébastien Castella dans un style de tauromachie très voisin. Absent de la programmation des arènes de Nîmes depuis trois ans, Perera retrouvera les toros de Domingo Hernández et Garcigrande qu’il n’a plus croisés dans la capitale gardoise depuis une corrida du Lundi de Pentecôte, il y a dix ans, le 1er juin 2009, lors d’un mano a mano… avec Sébastien Castella.

SAINT-GILLES

Après avoir effectué des examens médicaux et observé quelques jours repos, le maestro Sébastien Castella fera son retour comme prévu dans les arènes de St Gilles, le dimanche 25 août.

cast21k

Sébastien Castella souhaite arriver en forme pour cette corrida où une fois de plus, il pourra partager un grand moment de tauromachie avec les aficionados…

stg26w

(Communiqué)

BILBAO

Mercredi. 2/3 d’arène.

Toros de Victoriano del Río et Toros de Cortés (3º et 5º), le 6º Ruiseñor, numéro 42, cárdeno capirote botinero alunarado, né en août 2014, de 541 kilos, vuelta al ruedo.

af21k

Antonio Ferrera : silence et silence après avis.

elj21k

El Juli : ovation et oreille.

manz21k

Manzanares : oreille et oreille.

Javier Valdeoro et Fernando Sánchez ont salué au quatrième.

Superbe corrida de Victoriano, rématée, lourde sans excès, armée. Encastée dans l’ensemble, elle a donné un jeu varié, les trois premiers avec de la classe et de la noblesse les autres plus exigeants et se livrant avec décision à la pique. Le sixième supérieur.

Antonio Ferrera eut le lot le moins agréable, le premier surtout qui n’a pas donné le jeu souhaité, malgré l’entrega de l’Extremeño. Il le tua avec de la difficulté, en deux temps. Le quatrième demandait beaucoup, mais sa caste pouvait être canalisée. Antonio y parvint en fin de faena, mais cela ne toucha pas les tendidos qui attendent de lui plus d’originalité, de fantaisie. Ce n’était pas l’objet du rendez-vous…

Sensationnel, El Juli face au quatrième, sortant manso mais qui se livra cependant lors de la seconde rencontre avec le picador. Julián prit tout de suite la mesure de cet adversaire peu engageant, l’entreprenant dans un terrain minimal où il enchaîna sans jamais bouger les séries des deux côtés. Le toro se livrant à sa muleta poderosa. On n’est pas numéro un par hasard, semblait dire le Madrilène au public, mais aussi aux professionnels admiratifs, seule l’épée, un poil tombée, l’empêchant de couper les deux oreilles. Il y avait eu une pétition pour son premier ouvrage de qualité, mais qui n’était pas de la même volée.

Au pouvoir et à l’intelligence du Juli ont répondu la plastique et la recherche esthétique de José Mari Manzanares. Il s’est donné, au premier, des facilités, mais comment résister à ce charme enjôleur, ce temple ? Un recibir pour emporter l’adhésion générale. Au dernier toro, « Ruiseñor », l’Alicantino eut du mal à imposer sa loi pour débuter. Quand il finit par trouver la mesure de cet adversaire exigeant, sa faena prit a nouveau cette tournure esthétique, ce « caché » qui porta sur les gradins en raison de l’importance de l’adversaire. Deux oreilles furent demandées. Mais, avec Matias au palco, c’est un exploit désormais impossible…

(Pierre Vidal - Corridasi - Photos : Ferdinand De Marchi)

MÁLAGA

Un quart. Novillos mansos de Gabriel Rojas.

Santana Claros : silence et saluts, puis saluts pour celui tué à la place de Benítez.

Juan Carlos Benítez : saluts et souffrant (glycémie et déshydratation).

Miguel Ángel Aguilar : vuelta et oreille.

VALLADOLID

Avec une notamment une modification le 11, en l’absence d’Andrés Roca Rey, d’une corrida qui tournera en un mano a mano Morante/Aguado qui risque de faire affluer du monde…

val21k

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels