Jeudi 25 Avril 2019
UCTPR
Lundi, 28 Janvier 2019

uct28a

Retour sur la LXIVe Assemblée Générale des Clubs Taurins Paul Ricard…

Samedi dernier au Domaine de Méjanes, dans une salle pleine comme un oeuf, s’est tenue la LXIVe Assemblée Générale des Clubs Taurins Paul Ricard animée pour la dernière fois par Dominique Perron. En effet, dans une salle archicomble, le Président a lancé la réunion en faisant part de son retrait après une quinzaine d’années à la tête des « Ricardiens », un Club comptant actuellement 16.119 membres pour 401 clubs, ce qui n’est pas sa moindre satisfaction, précisant que ces chiffres en faisaient la plus importante association taurine au Monde !

 uct28b

Ensuite, après avoir évoqué notamment la mémoire de ceux qui nous ont quittés, le président a invité la Reine d’Arles Naïs Lesbros à venir le rejoindre sur scène, une majesté qui a affirmé ses convictions dans le soutien à toutes formes de tauromachies dans le cadre de notre passion et nos traditions.

uct28c

Voir la vidéo de Toril TV de son intervention en cliquant ICI

La suite avec un ordre du jour égrené de différents votes, Dominique Perron n’étant pas peu fier de rappeler non sans humour que sous sa présidence, personne n’avait osé lever la main pour manifester son opposition ! Bel exemple de démocratie directe !!!

uct28d

Ensuite, passation de pouvoirs entre l’ancien et le nouveau, un moment émouvant quand Dominique Perron laissa le micro à Stéphane Castel qui se présenta et exposa un état d’esprit très proche de ses prédécesseurs…

uct28e

Puis ce fut le tour de Christophe Chay de prendre le relais pour animer les rapports des quatre commissions, landaise, corrida Sud-Est, corrida Sud-Ouest et camarguaise. Alternant pour les quatre thèmes retenus - bilan, bétail, toreros et perspectives 2019 – Gérard Suberchicot, votre serviteur, Bernard Langlade et Jérémy Serrano ont notamment évoqué en s’inspirant des trophées décernés des principaux faits marquants de la temporada.

uct28f

Ces interventions ont été suivies de la remise des trophées...

uct28h

 Avec d’abord ceux pour les lauréats de la course landaise, Morgan Checchin, Bastien Meunier, Gauthier Labeyrie et Kevin Ribero, Guillaume Marsan faisant aussi monter sur scène deux musiciennes de l’Harmonie de Samadet, Carole et Julie, pour honorer la superbe prestation de cette formation lors de la finale du Championnat de France à Aire sur l’Adour…

uct28j

Ensuite, le délégué Arnaud Frade a accompagné le président pour la remise des Trophées de la course camarguaise pour les raseteurs Romain Fouque, Vincent Félix et Benjamin Villard, ainsi que la manade Nicollin. 

 uct28z

La corrida Sud-Ouest a pris le relais avec  Solalito, la ganadería du Lartet (Bonnet), Dorian Canton et la ganadería La Quinta. Emilio De Justo, meilleur matador, recevra son trophée plus tard…

uct28l

Puis, en tant que triomphateur pour le Sud-Est, Juan Bautista est ensuite venu recueillir à son tour un trophée récompensant non seulement sa grande temporada 2018, mais aussi l’ensemble de son œuvre à l’heure de son départ.

uct28m

Mais soulignant que c’était l’assemblée des départs, il offrit ensuite un capote à Dominique Perron, histoire de parfaire son entrainement… après les sérieux espoirs qu’il avait fait naitre il y a deux ans dans la plaza bayonnaise !

uct28n

Et pour montrer qu’il n’avait pas perdu la main, il s’enquit d’esquisser une véronique qui déclencha des olés sonores pendant que le bruit circulait dans les rangées qu’il n’avait fait là que mettre en pratique les conseils prodigués par… Curro Romero !

 uct28o

Le comédien Arnaud Agnel est ensuite venu sur scène pour évoquer le projet évoqué hier ici d’un spectacle théâtral qui sera donnée à Arles en ouverture de la Feria du Riz, tiré du livre d’Yves Charnet : « Lettres à Juan Bautista ».

uct28k

Pour la corrida Sud-Est, est ensuite montré sur scène le novillero Adrien Salenc qui nous apprit la veille que la prochaine temporada serait celle de son alternative annoncée à Istres le 14 juin. Victorino Martín García et Jean-Marie Raymond, pour ses novillos de Virgen María ont aussi été honorés, alors que Solalito, vainqueur des non piquées sur les deux versants, et Olivier Fernay recevront leur trophée ultérieurement.

uct28p

Au cours de cette manifestation où l’ombre de Luc Jalabert a plané, son frère Marc, ainsi que Lola et bien sûr Jean-Baptiste, ont été réunis sur scène pour un émouvant coup de cœur en l’honneur de celui qui au travers de ses multiples casquettes avait survolé le Pays d’Arles, le tout étayé par des vidéos qui valaient bien des discours et qui ont rappelé bien des souvenirs…

uct28r

A tout Seigneur tout honneur, la dernière partie de la réunion a été consacrée à Dominique Perron qui visiblement ému après la projection d’une rétro en mode séquence souvenirs, a reçu plusieurs marques de « cariño », venant d’abord de l’UVTF et l’Observatoire des Cultures Taurines.

uct28s

Pour sa part, Patrick Laugier, président de l’Association Française des Eleveurs de Taureaux de Combat, lui a offert une œuvre de Tom Garcia.

uct28t

Il était alors temps de « ricarder », une partie très attendue de cette journée conviviale, avant les agapes accompagnées par une peña interprétant avec un réel succès un répertoire de fiesta.

cc28k

Au cours de la matinée, Christophe Chay s’est adressé à l’assemblée en lisant avec conviction un texte qui ne pouvait pas mieux résumer les raisons de promouvoir et soutenir les tauromachies et qu’il a eu l’amabilité de me transmettre…

« Vous l’avez constaté chers amis de l’Union des Clubs taurins Paul-Ricard, les motifs de satisfaction n’ont pas manqué en 2018. Gageons qu’il en soit de même à l’orée de cette nouvelle saison !  

De l’enthousiasme, mais aussi et surtout de la vigilance ! Continuons à porter avec ferveur et passion les aspirations légitimes du Peuple du Taureau. Ne nous laissons pas leurrer par les sirènes d’une bien-pensance qui voudrait donner des couleurs à nos modes de vie et changer nos habitudes : aux lundis verts de quelques personnalités en manque de reconnaissance, préférez nettement les lundis rouges afin de faire honneur à l’AOC de la divine viande du Taureau Camargue.  

Des couleurs, nous n’en manquons pas ici a Méjanes : celles de l’emblème de l’UCTPR ; le bleu, le rouge et bien évidemment, le jaune... Car n’en déplaisent à certains, bien avant l’acte 11 de ceux qui enfilent un gilet fluo, cela fait aujourd’hui 64 samedis que les fidèles du domaine Paul-Ricard de Méjanes viennent réaffirmer annuellement leur indéfectible Afición !  

Des passionnés qui frémissent à la vision des sauts d’un Bastien Meunier ou d’un Morgan Checchin, qui frissonnent dès lors que retentit la Cazérienne ou que l’air du Toréador de Carmen salue un coup de barrière ou l’entrée en piste des toreros.  

Tous ces acteurs maintiennent les Tauromachies Universelles comme un patrimoine vivant et précieux ; qu’ils s’appellent Gauthier Labeyrie, Vincent Félix ou encore Adrien Salenc.  

Des hommes qui défient le Taureau, rejouant inconsciemment les rites anciens qui ont bercé des millénaires de l’histoire de l’arc méditerranéen.  

Cette expression culturelle ancestrale dont les tauromachies sont héritières se doit d’être défendue avec fierté face à l’inquisition d’une pensée unique et inique qui voudrait placer l’animal au même niveau que l’homme.   

Une doctrine animaliste qui ne menace pas que notre culture : depuis le 1er janvier, à Montpellier, non loin des arènes de Mauguio, Lunel ou encore Pérols, le maire a interdit la présence sur sa commune de cirques avec des animaux sauvages, balayant d’un revers de main le patrimoine culturel de noms aussi prestigieux et respectables que Gruss ou Bouglione.  

Alors, oui, défendons nos tauromachies, montrons la beauté et la grandeur de nos taureaux : expliquons quelle a été la carrière de Jupiter, décryptons la caste, belle et sauvage, des Victorino Martín qui ont illuminé le final de la feria des Vendanges.  

Face a l’esthétique de la muleta d’un Juan Bautista, de ses faenas éternelles devant des toros de la Quinta, du courage d’un Kévin Ribeiro ou d’un Romain Souque, de la détermination d’un Benjamin Villard ou d’un Solalito, réjouissons-nous des grands toros proposés par nos élevages, de Nicollin au Lartet, en passant par les pupilles andalouses de Jean-Marie Raymond.  

Nos taureaux sont bien plus qu’une passion, ils sont un art de vivre, une partie consubstantielle de notre essence profonde.   

Oui, nos Tauromachies sont belles, parce qu’elles véhiculent une éthique a travers leurs expressions artistiques.  

Sachons les défendre d’une seule et même voix, pour que très longtemps, au cœur de l’arène, nos Hommes et nos Taureaux en demeurent les Rois

uct28v

Avec Peggy… Avocate du Diable !

uct28w

Première ligne de choc avec le talonneur de La Quinta entouré de deux solides piliers, Henri Thillet et Marcel Garzelli…

uct28x

Michèle Ricard et Naïs Lesbros, Reine d’Arles.

uct28y

Adrien Salenc avec sa garde rapprochée, son apoderado Olivier Barratchart et son confiance Rafael Cañada.

uct28ab

Avant qu’il ne nous convie dans une quelconque Monumental pour une encerrona qui n’en doutons pas provoquera le « no hay billetes » et révolutionnera l’escalafón, souhaitons à Dominique Perron - qui reste tout de même vice-président – de vivre la suite de sa trajectoire avec toujours autant de bonne humeur, de passion et de charisme. Enhorabuena, Presidente, y Suerte !!! Et puisque l’on en est encore aux vœux de la nouvelle année, Torofiesta souhaite à Stéphane Castel une bonne adaptation et toute la réussite dans sa nouvelle fonction…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 nim20aff

 vic30aff

 al23aff

 ist16z