Dimanche 16 Décembre 2018
Madrid, Séville, Saragosse, Rion, Valverde...
Lundi, 01 Octobre 2018

edj0wz

Triomphe d’Emilio de Justo qui est sorti par la Puerta Grande, justifiant amplement sa trajectoire ascendante...

Temps toujours estival, deux tiers d’arène environ. Toros du Puerto de San Lorenzo et de la Ventana del Puerto, même maison (1 et 3), donnant un jeu inégal mais toujours intéressant, meilleurs les 1, 3 et 4, avec leurs complications, mais maniables.

edj30f

Emilio de Justo (oreille et oreille) a été incontestablement le grand vainqueur de cette deuxième  corrida du « Bombo ». Je l’avais vu la semaine dernière à Mont de Marsan où la veille, on s’était mis d’accord pour se revoir le lendemain matin afin d’effectuer une entrevista. Las, au réveil, la mauvaise nouvelle était tombée, Emilio venait de perdre son père. Voulant à tout prix toréer l’après-midi, le sort s’était encore acharné sur lui puisqu’il termina la soirée à l’hôpital, suite à la cornada infligée par un Victorino. Devant tous ces aléas de la vie comme de l’arène, Emilio a aguanté et a tenu tout de même à honorer quelques jours après son contrat madrilène. Bien lui en a pris car ce coup-ci, et pour la première fois, il est reparti par la Puerta Grande, celle qui consacre les meilleurs toreros. Quand il a brindé au ciel, puis plus tard quand il a fait le signe de la croix avec sa montera, l’impact émotionnel a été énorme, tout comme en le voyant ensuite tomber dans les bras de Luisito et franchir cette grande porte pour laquelle il a lutté depuis tant d’années ! De quoi avoir les yeux embués...

edj30k

Le Cacereño reçut une chaleureuse ovation avant d’entamer les débats, il voulut la faire partager à ses compañeros qui sont toutefois restés dans le callejón pour bien marquer que cette marque de respect lui appartenait. Emilio s’employa au capote puis sur un superbe quite par chicuelinas entre deux bonnes piques. Bons début de faena par derechazos templés, gauche moins évidente, mais Emilio s’efforça à soigner le geste et se grandit dans une estocade sincère, de celles qui à elles seules peuvent vous faire gagner un trophée.  Un « justopié », quoi...  Le quatrième, accusant 598 kilos sur la romaine, poussa fort sur le premier assaut, avec bon maintien de l’équilibre par le piquero, avant un second puyazo administré après belle arrancada en partant de plus loin. Bon second tercio, brindis au public puis au ciel, Emilio donnant ensuite la distance pour exécuter une faena qui alla a más, dans un corte classique et épuré de toutes fioritures qui sied si bien à Madrid, conclu une nouvelle fois par un coup de canon qui libéra l’oreille de la grande porte dans une ambiance indescriptible... Olé !!!

rom30h

Román (saluts et silence) débuta avec un adversaire qui protagonisa un bon tercio de piques, avec bon rétablissement du lancier sur le second assaut. Il brinda ensuite à l’assistance une faena égrenée de séquences appliquées, mais manquant un poil de transmission à cause d’un opposant aux charges ternes. Román se fit ensuite spectaculairement accrocher, s’en tirant miraculeusement indemne, avant de conclure par atravesada.

rom30k

Le quinto, une authentique cathédrale de 678 kilos, n’allait pas lui permettre de réussir le desquite. Après deux piques maladroites, Román débuta son trasteo par statuaires, mais dut rapidement déchanter devant le manque d’allant du mastodonte. Echec aux aciers.

gm30f

Ginés Marín (vuelta puis blessé) démarra avec un adversaire de 609 kilos piqué en deux fois, bien la première, une faena suave et templée sur les deux rives qui eut l’assentiment du conclave. Du toreo pur, avec pétition d’oreille non accordée après demie et descabello. Avec l’ultime, bon tercio de banderilles puis faena débutée en donnant la distance, Ginés manifestant encore ses bonnes intentions jusqu’à une cogida à la face qui fit craindre le pire. Eavacué vers l’infirmerie, c’est Emilio qui en finit avec ce toro avant sa sortie par là où on sait...

gm30k

Ginés Marín  a été opéré dans l’infirmerie d’une cornada ascendante de 5 cm dans le mandibule droit avec dégâts musculaires et nerveux. Pronostic réservé.

Voir résumé vidéo en cliquant  ICI

SÉVILLE

Dans une Maestranza pleine et face à des toros de Juan Pedro Domecq et Parladé nobles mais parfois justes e forces, meilleurs les 2 et 5, la palme est allée à Manzanares qui a coupé l’oreille de son premier avec pétition de l’autre, puis vuelta.

manz30k

Pour Morante, silence à son premier puis saluts. Saluts et vuelta pour Alfonso Cadaval qui prenait l’alternative.

Voir la vidéo en cliquant ICI

(Photo : Maestranza)

SARAGOSSE

Concours de ganaderías donné devant un quart d’arène. Six toros de Manuela Agustina López Flores, Prieto de la Cal, Benítez Cubero, Peñajara de Casta Jijona, San Martín et Pedraza de Yeltes.

Meilleur toro le López Flores, meilleur lidiador Pepe Moral et meilleur piquero Francisco Romero.

oc30k

Octavio Chacón : saluts et vuelta.

me30k

Manuel Escribano : silence et  saluts.

pm30k

Pepe Moral : vuelta et silence.

(Photos : Joël Buravand -  Album : ICI)

RION

Un tiers d'arène, soleil d'automne. Quatre utreros de la ganadería Camino de Santiago bien présentés et nobles.

Tibo Garcia : une oreille, deux oreilles et la queue.

Jean Baptiste Molas : une oreille, une oreille.

rion30k

Vuelta au second novillo de Tibo Garcia (petite pétition d'indulto). Tibo Garcia a invité le ganadero à participer à sa vuelta

rion30z.

Deux reses de Casanueva, de présentation sérieuse, ont été écartés et sautés par Baptiste Bordes, Dominique Larié et Guillaume Vergonzeanne, aidés de Nicolas Vergonzeanne.

Président : Denis Labarthe

(Corridasi – Photos : Nicolas Couffignal)

VALVERDE

L’élevage de Valverde invite tous les aficionados à une journée campera, gratuite, à l’occasion de l’assemblée générale de l’association des Amis du Curé de Valverde.

valv30k

Le programme de la journée est le suivant :

9h30 : Réception des participants et café de bienvenue offert par l’élevage. Renouvellement des adhésions à l’association.

10h30 : Assemblée générale

11h : Tienta de vaches de Valverde

12h30 : Repas tiré du sac

14h : Visite de l’élevage

Cette organisation de la journée permettra à tous d’assister à la novillada sans picadors annoncée dans les arènes de Bouillargues l’après-midi même, à 16h30. A l’affiche, 6 élevages français.

Rejoignez-nous sur www.valverde-concha.com - @CuraValverde et @ConchaySierra sur Twitter

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 edj 222aff