Mardi 22 Octobre 2019
Nîmes

 

as14h

L’oreille pour Adrien Salenc, l’émotion pour la retirada de Maxime, et la grave blessure de Diego San Román…

Un quart d’arène environ, ciel aussi bleu que le costume des trois novilleros. Six novillos d’élevages français, avec par ordre de sortie des exemplaires de Gallon frères, Blohorn, Los Galos, Pagés/Mailhan, Piedras Rojas (Laugier) et Jalabert. Vuelta pour « Holgazano », de Pagés/Mailhan.

max14f

A l’issue du paseo, Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes, assisté de Frédéric Pastor, Adjoint à la Tauromachie, a remis la médaille de la ville au banderillero Maxime qui a décidé de mettre fin à sa carrière.

as14f

Adrien Salenc (saluts et oreille, puis silence pour celui lidié à la place de  Diego San Román) a ouvert les débats avec un exemplaire de Gallon. Deux rencontres, la seconde légère, suivie d’un quite par tafalleras du Mexicain. Brindis à l’assistance suivi de plusieurs mouvements droitiers suaves. La suite manquant un peu  de rythme et de liant ne trouva guère d’écho sur les étagères, le novillo ne l’aidant guère. Entière.

as14g

Adrien toucha ensuite le meilleur de la troupe, un novillo de Pagés/Mailhan plutôt corpulent qui fit bouger les gradins à sa sortie. Excellent capoteo de réception du plus Nîmois des Arlésiens, puis le novillo alla deux fois au cheval, poussant sur le premier assaut, mais sortant seul les deux fois. Quite serré par gaoneras de San Román puis brindis à Maxime avant une entame soignée.

max14g

L’exécution de redondos fit ensuite grimper la température, Adrien profitant ensuite de charges répétées du novillo puis raccourcissant progressivement les distances pour terminer en mode encimista.

pm14g

Conclusion par entière d’effet rapide qui libéra une oreille ne devant rien à personne… et mouchoir bleu davantage compréhensible pour la noblesse que pour la bravoure, récompensant toutefois le meilleur novillo de l'envoi. Plus tard, Adrien Salenc sera chargé, en tant que chef de lidia, d’en finir avec le second novillo de son compañero blessé, ce qu’il fera, je pense volontairement, sans peine ni gloire.

dsr14f

Diego San Román (saluts et blessé) a débuté avec un Blohorn qui lui chercha des noises dès les premiers capotazos. Au cheval, il donna quelques signes de faiblesse sur la première sortie avant de prendre une seconde ration frugale. Brindis au public puis entame énergique pour ne pas se laisser damer le pion par un bicho menaçant, ce qui passa par un recours indispensable, mais aussi une réelle volonté de soigner le geste qui passa bien sur les étagères. A noter encore une vuelta de campana de l’utrero et un final rapproché, le tout lui valant la sympathie du conclave malgré une copie inégale. Avec une grande épée, il aurait pu prétendre à une récompense, mais c’est le contraire qui se produisit et Diego dut dès lors se contenter de saluer.

dsr14g

Son second prit deux puyazos, poussé le premier, et après un bon quite par zapopinas de Rafi, l’Aztèque débuta par rodillazos, se faisant bousculer sur le troisième. Dans sa volonté de s’imposer, il persista en se confiant au plus près et subit alors un impressionnante voltereta, conséquence de deux cornadas qui provoquèrent son évacuation vers l’infirmerie. Dès lors, Adrien alla le suppléer à l’heure où une chape de plomb envahissait le cirque à la nuit tombée.

raf14f

El Rafi (silence et applaudissements de despedida) a pris en premier lieu un novillo de Los Galos astifino - ce n’était pas le seul - applaudi à sa sortie, qui prit ensuite deux piques, la seconde rectifiée. Rafi assura ensuite un second tercio en l’occurrence applaudi, puis brinda à l’assemblée une faena dynamique dans son entame. La suite par échanges décidées face à un opposant qui avait conservé pas mal de son gaz puis qui déclina lors d’un final qui laissa le Nîmois sans grande option. Entière au second envoi puis descabello.

max14w

Après deux rencontres, Rafi partagea les palos avec Maxime qui allait dès lors exécuter sa dernière pose dans les arènes de sa ville, ce qu’il fit avec un certain brio. Rafi s’illustra aussi et les deux compères se sont retirés par un émouvant abrazo soutenu par la musique. Rafi brinda alors aux joueurs de Nîmes Olympique, avec à leur tête le capitaine Anthony Briançon et le « torero » du groupe, Renaud Ripart…

raf14h

Ensuite, sous une lumière devenue blafarde, Rafi traça quelques gestes méritoires, mais sa faena ne s’est jamais totalement envolée face à un adversaire qui lui compliqua quelque peu la vie avant de s’éteindre.

raf14k

Bulletin médical de Diego San Román : Après avoir été transféré à l’hôpital Caremeau de Nîmes, il a été opéré de deux trajectoires de 30 et 40 cm dans la cuisse droite occasionnant de gros dégâts musculaires, tout en restant limpias dans la mesure où elles ont évité veines et artères…  

Voir le résumé vidéo en cliquant ICI

(Pour le reste, l'actualité est concentrée sur la grave blessure de Paco Ureña à Albacete, un toro d'Alcurrucén lui infligeant un coup de corne dans l'oeil gauche. Pour l'heure, on ne sait rien sur sa probable substitution à Nîmes...)

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels