Lundi 15 Octobre 2018
Alès, Jerez, Madrid, Bouillargues, Nîmes…
Samedi, 12 Mai 2018

ms12xw

L’unique oreille du défi gnadero pour Marc Serrano et vuelta pour l’exemplaire de San Sebastián…

3/5 d’arène, pluie par intermittence. Six toros de Cuillé, François André, Fernay, San Sebastián, Piedras Rojas et Los Galos,  donnant un jeu varié, l’exemplaire de San Sebastián (Vangelisti) étant crédité de la vuelta posthume et celui de Los Galos.

mp12z

A l’issue du paseo, une minute d’applaudissements a rendu hommage aux ganaderos qui nous ont quittés cette année puis Didier Cabanis a remis un souvenir à Mario Palacios (saluts aux deux), venu en terres cévenoles pour y prendre l’alternative.

mp12k

Il ouvrit ensuite les hostilités avec un Cuillé qui après un bon capoteo alla deux fois au cheval, la deuxième pour la forme. Après la passation des trastos, belle entame droitière, l’Extremeño donnant la distance avant que les choses ne se compliquent, avec notamment un désarmé suivi d’une spectaculaire voltereta. Entière caída.

mp12m

En fin de séance, Mario prit un Los Galos applaudi à sa sortie et qui allait être protagoniste du tercio de piques le plus abouti en trois fois, le pupille de Marie Sara affichant une bravoure saluée comme il se devait. Brindée au public, la faena du toricantano n’atteignit jamais les sommets, Palacios étalant certes son envie, mais ne parvenant pas vraiment à dominer et concluant à la peine par une atravesada suivie de plusieurs coups de verduguillo. Pétition de vuelta pour le toro, ce coup-ci non suivie d'effet.

ms12k

Marc Serrano (silence et oreille) n’a pas eu de chance avec son premier, de François André, bien dans le type et applaudi à a sortie. En effet, après un capoteo alluré puis deux rencontres protestées et un brindis à son bandrillero Víctor Pérez, son adversaire s’ankylosa dès les premiers doblones, contraignant Serrano à en finir prématurément. Avec son second client, de San Sebastián, accueilli par une larga arrodillada, les choses allaient prendre une tout autre tournure. Brisant quelques planches puis passant dans le callejón, le Vangelisti allait ensuite deux fois au cheval sans vraiment s’employer avant un bon second tercio avec saluts de Víctor Pérez et Rafael González. Brindis à l’assistance avant que le bicho n’étale de belles qualités de charge et de mobilité, bref un toro encasté que Marc combattit avec un certain éclat et une belle entrega, concluant par un recibir qui libéra en toda ley l’unique pavillon de la tarde, avec vuelta à l’arrastre.

aa12k

Alberto Aguilar (silence et saluts) dut d’abord faire face à l’âpreté du Fernay qui raccourcit rapidement ses charges. Il frôla l’accrochage et ne put jamais se rendre totalement maitre de ce premier opposant, se montrant volontaire avant de l’envoyer ad patres par une demi-lame. Bon capoteo au cinquième, de Laugier, piques carioquées puis brindis à l’assemblée d’une faena appliquée et décidée, de portée inégale, mais toujours digne. Demi-lame et descabello.

JEREZ

Dans une plaza affichant le « no hay billetes » et face aux toros de Juan Pedro Domecq au jeu parfois limité, Juan José Padilla a crevé l’écran en coupant trois oreilles, une puis deux. Pour le Pirate, corrida de despedida dans « son arène » aussi émouvante que réussie. Padilla Maravilla !!!

jjp12k

Pour Morante, silence puis saluts, l’artiste de La Puebla signant avec le quinto quelques détails de clase, au capote comme à la muleta.

Silence puis oreille pour Manzanares.

(Photo : Maurice Berho-Mundotoro)

MADRID

Devant une demi-arène et face à des toros de Fermín Bohórquez, Raúl Martín Burgos  et Andrés Romero ont coupé une oreille.

rej12k

Saluts pour Rui Fernandes, Joao Moura et Leonardo Hernández et silence pour Joao Telles.

(Photo : Plaza 1)

NÎMES

Pour leur montée en Ligue 1…

no12k

Renseignements et réservations : cliquez ICI

BOUILLARGUES

bou pent18

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 sc222aff