Mercredi 12 Décembre 2018
Arles, Mugron, Ventura…
Lundi, 02 Avril 2018

lda02wx

Clôture avec sortie a hombros de Luis David Adame précédant celles de Diego Ventura et Leonardo Hernández le matin…

 alc02k

Donnée devant seulement un tiers d’arène environ par temps frisquet, cette corrida de clôture aurait mérité à la fois quelques degrés supplémentaires et une assistance plus étoffée. Il sera temps plus tard d’analyser les raisons du peu d’engouement pour une affiche qui pourtant, au final, a bien tenu ses promesses. Selon moi, cette corrida a comporté pas mal de séquences de bon toreo face à un bétail crédible, bien présenté et donnant du jeu pour la plupart à la muleta. Vu son contenu, il est incontestable que cette course méritait mieux, autant sur le plan météo que sur celui de l'ambiance, bref de la chaleur, dans tous les sens du terme !

elf02k

El Fandi (silence puis oreille) a ouvert les débats par larga arrodillada suivi d’un capoteo brouillon et de deux rencontres, la première sortie fermée et la suivante trasera, avec entre les deux un bon quite par chicuelinas pour replacer le bicho. Applaudi palos en mains, le Fandi brinda sur la lancée à la galerie, signant de bons doblones puis s’engageant dans plusieurs séries de derechazos face à un toro qui répétait. Aguantant un extraño, il poursuivit son labeur qui baissa toutefois de ton avant une demi-lame. Son second sortit en trombe et après deux puyazos puis un bon quite de Garrido, le Granadino se fit encore ovationner avec les bâtonnets. A la muleta, entame décidée près du toril puis alignement de muletazos énergiques, une entière desprendida venant mettre un terme à un trasteo que l’on eut espéré plus profond.

jg02k

José Garrido (oreille et saluts) m’a beaucoup plu, surtout face à son premier. Reçu par bon capoteo, son premier prit ensuite deux piqûres sans style. José brinda à Jean-Baptiste et débuta par rodillazos dynamiques, citant ensuite de loin pour des séries enlevées face à un opposant encasté. L’Extremeño se distingua aussi sur le côté gauche par naturelles exposées et suaves, poursuivit par des séquences variées toujours de bon goût, et remata sa faena par bernardinas risquées, au point de se faire violemment accrocher sur le remate. Entière, descabello et deux avis. Avec le superbe quinto, un castaño à classer dans la catégorie du rayon estampes, on pensait se régaler avec un combat de haut niveau, la déception venant du comportement de ce bicho qui par rapport à ce qu’il avait laissé entrevoir au début, déclina trop rapidement, finissant réservé. Quasi entière.

lda02k

Luis David Adame (oreille et oreille) a été finalement celui qui a le plus titré son épingle du jeu. Après de bonnes choses au capote et un bon comportement du bicho en deux assauts puis un brindis à Juan Bautista, la faena débuta par deux cambios, le Mexicain se retrouvant en danger sur un remate à cause d’un coup de vent impromptu. La suite en musique par séries droitières templées puis une autre de naturelles liées, le tout constituant un ensemble plaisant. Entière. Avec l’ultime, préservé au cheval car juste de forces, Luis David instrumenta une faena à base d’entrega brindée au Fandi. Labeur méritoire, d’autant plus que compte tenu du  froid qui avait depuis un bon moment gagné les étagères, il fallait en vouloir pour intéresser encore l’auditoire. En définitive, le cadet des Adame alla chercher au terme d’un bel effort l’oreille de la grande porte, après une conclusion par entière caídita.

Voir le résumé de cette corrida en cliquant ICI

rej02w

 

DEn matinée, devant environ 2/3 d’arène, la corrida de rejón a globalement satisfait les amateurs d’art équestre grâce au bon jeu des toros de Capea et à la virtuosité notamment de Diego Ventura (deux oreilles puis deux oreilles et la queue) et de Leonardo Hernández (saluts puis deux oreilles).

dv02k

Diego Ventura

leo02k

Leonardo Hernández

ac02z

Pour Andy Cartagena, (silence aux deux) l’affaire a pris une tournure plus délicate, irrégulière lors de ses passages et maladroite avec les aciers à son second.

rej02k

Voir le résumé de la corrida de rejón en cliquant ICI

(Photos rejoneo : Daniel Chicot)

MUGRON

Six novillos de media casta de Pincha (le 1er bis, du même fer, a remplacé le titulaire accidenté en piste) très inégaux de présentation.

co02k
 
Carlos Ochoa : une oreille, un avis et vuelta.

ad02k
 
El Adoureño : deux avis et silence, un avis et silence.

dc02k
 
Dorian Canton (début en piquée): salut au tiers, deux oreilles.
 
Treize piques, une chute, cavalerie Heyral.
 
Le trophée Lestage, non attribué depuis 2014, est remis à Dorian Canton.
 
Trois quarts d’arène.
 
Temps couvert, un peu de soleil sur la fin de la corrida.
 
Pas l'ombre d'un anti.

Joies et déceptions pour cette novillada piquée mugronnaise
 

Les novillos de Pïncha, avec du trapio et des têtes pas toujours très jolies, ont été décevants. Mansos, de Média Casta, ils ont posé des problèmes aux jeunes novilleros, se montrant exigeants sans offrir beaucoup de possibilités de briller.
 

Carlos Ochoa a fait beaucoup d'efforts et s'est montré appliqué face à deux adversaires tardos et cherchant refuge dans les tablas. Il coupe quand même un trophée à son premier et tue mal son second.
 

El Adoureño a mal tué un novillo noble limite soso, auquel il a tiré de bonnes séries sans en exploiter toutes les possibilités. Il n'a pu tirer grand chose d'un cinquième au profil de manso décasté.
 

Dorian Canton a triomphé pour ses débuts en piquée en imposant sa volonté et un toreo très technique à un dernier Pincha manso et réfugié dans les planches dès qu'il s'est senti dominé. Il a fait ce qu'il a pu avec un premier novillo manquant de race.

Matin : Novillada non piquée des Pâques Taurines

Trois erales d'Alma Serena, bien présentés donnant du jeu, excellent le premier.

Yon Lamothe : un avis et deux oreilles, une oreille

Villita : un avis et vuelta

Vuelta au premier novillo

Le prix attribué par les clubs taurins Ricard est attribué à Yon Lamothe

Celui des clubs taurins organisateurs du Sud-Ouest est partagé entre les deux toreros

Demi-arène - Nuages et vent frisquet
 

On retiendra de cette intéressante non piquée un très grand eral sorti en première position , noble et très encasté.
 

On gardera également en mémoire les prestations appliquées et avec souvent un certain sens artistique de Yon Lamothe et Villita.

(RT - Photos : Corridasi)

VENTURA

Juste après la sortie de la corrida de ce dimanche après-midi, la mairie et la commission taurine d’Arles ont remis dans une galerie des arènes le prix Jules César à Diego Ventura pour sa trajectoire et ses vingt ans d’alternative qu’il fêtera cette année.  Au cours d’une réception toute simple, le maire d’Arles, Hervé Schiavetti, a expliqué que « durant ces deux décades, il a été un exemple de dépassement, de constance, de foi dans son travail quotidien et dans les possibilités de chacun. Etant encore si jeune, c’est un torero qui a été capable d’obtenir tout ce qu’il s’était fixé. En France, nous sommes maintenant les témoins de sa maestría et pour Arles, c’est un honneur de l’avoir au cartel de notre Feria de Pâques pour une année aussi importante pour lui. »

dv02w

Pour sa part, le rejoneador de La Puebla del Río a eu des paroles de remerciement pour cet hommage « qui venant d’une aficion aussi connaisseuse et rigoureuse comme celle d’Arles, lui donne encore plus de valeur. Il n’est pas facile d’être reconnu pour sa trajectoire dans une ville aussi éloigné de la mienne, je tiens simplement à vous satisfaire en donnant le meilleur de moi-même, en espérant que ce que ce prix anticipe ma prestation de demain. » Le trophée reçu par le « cavalier cigarrero » est une sculpture d’un buste de l’empereur romain Jules César, réplique de celle qui a été trouvée il y a une dizaine d’années dans le Rhône à Arles et qui représente la sculpture la plus ancienne du général romain, datée de l’an 46 AVJC.

(Agencia Taurina)

(NDLR : Visiblement, le souhait du Centaure de La Puebla a été exaucé… avec quatre oreilles et une queue dans son escarcelle et une nouvelle sortie par la Grande Porte !!!)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 edj 222aff