Lundi 18 Décembre 2017
Madrid, Fandiño, Arnedo, Algemesí, Saintes, Albaserrada, Toros…
Vendredi, 29 Septembre 2017

pu29zw

Tarde très méritoire pour Paco Ureña qui a raté la Puerta Grande après une deuxième faena de grand mérite hélas dévaluée par l’estoc…

3/4 d’arène environ. Six toros de Núñez del Cuvillo donnant du jeu la plupart, plus en retrait les 2 et 5.

lda29k

Cette tarde correspondait à celle de la confirmation pour Luis David Adame (saluts aux deux) qui exécuta face à un bon adversaire une faena qui divisa les tendidos, avec toutefois des séries bien cadencées avant une épée trop basse pour espérer couper. Avec l’ultime, le Mexicain profita des qualités de son opposant pour instrumenter une bonne faena, perdant encore une récompense pour avoir pinché.

lda29w

Sébastien Castella (silence aux deux) prit d’abord un adversaire protesté à sa sortie, manquant de forces et de race. Long trasteo méritoire, mais sans grand résultat. Son second était trompeur, mais peu à peu, il étala quelques qualités dans ses charges qui permirent par intermittence au Biterrois d’en tirer parti. A noter la belle performance de ses banderilleros Rafael Viotti et Vicente Herrera qui ont salué à son second.

sc29k

Reste Paco Ureña (oreille et saluts) qui a été le plus en vue. Face à un premier protesté dès sa sortie pour sa présentation, Ureña composa un trasteo qui est allé a más, raflant l’unique trophée de la tarde  après une estocade un poil tombée. Avec le quinto,  qui l’envoya dans les airs en début de faena, le maestro de Lorca montra assurance et aisance technique tout au long d’un trasteo ajusté, conclu en se faisant toucher au thorax, l’épée résultant discutable, ce qui lui ferma la Puerta Grande. Mais une nouvelle fois, pour la Feria de Otoño qui semble lui réussir, Ureña s’est signalé de la meilleure des façons, ce qui ajoute évidemment à l’intérêt de son mano a mano avec Juan Bautista ce dimanche, pour la clôture  de ce cycle…

pu29g

Voir la vidéo de cette corrida en cliquant ICI

(Photos : Ferdinand de Marchi)

FANDIÑO

Iván Fandiño aurait eu 37 ans ce vendredi. Un bien triste anniversaire, mais surtout une forte pensée pour le maestro d’Orduña qui manque tant à sa profession !

if29g

Siempre en el recuerdo, Maestro…

ARNEDO

Devant un tiers d’arène et face à des novillos de Los Ronceles donnant un jeu inégal, le plus souvent âpre, Colombo et Gardel ont coupé une oreille.

ag29k

Silence et oreille pour Jesús Enrique Colombo, vuelta avec pétition et silence pour Diego Carretero et oreille puis silence pour Alejandro Gardel (photo).

ALGEMESÍ

Dans une arène quasiment pleine et face à des novillos de Lagunajanda inégaux de comportement, oreille puis silence pour Leo Valadez et vuelta et applaudissements pour Daniel García.

En définitive, c’est le rejoneador Juan Manuel Munera qui a le mieux tiré son épingle du jeu, sortant a hombros pour avoir coupé les deux oreilles de son unique novillo de Los Bayones.

SAINTES

stes29h

stes23k

ALBASERRADA

Le bonheur simple d’un tentadero à Mirandilla, ganadería d’Albaserrada, avec le novillero Cristóbal Reyes…

cr29k

Veillée d’armes avant la novillada de Guadarrama pour Cristóbal Reyes qui a pu réviser ses gammes devant deux vaches d’Albaserrada, sous les yeux notamment du mayoral Fabrice Torrito et la ganadera « Maruchi »…

guad29k

Cliquez ICI

TOROS

Le N° 2058 est par le 29 septembre…

Sommaire :

Editorial : Novillada, attention, danger…

Chronique du Temps : Il faut s’adapter.

Ephéméride : 29 septembre 1915, ou l’apothéose de Joselito.

Ganaderías : La Corte, encore … et toujours ?

Toros en France : Arles, Dax et Nîmes.

Toros en Espagne : Villaseca de la Sagra.

Algo de Toros : « Marquis », ou l’étrange destinée d’un novillo de sang Domecq.

Cartels - Clarines.

Algo de Toros : Statuaire de la Fiesta Brava : Séville.

Le dessin de Bonhoure : Juan Pedro Domecq, fournisseur officiel de figuritas !

toros29k

Couverture Photo d’Alfredo Arévalo, Madrid, Las Ventas, 10 septembre 2017.

(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 

 am222 af