Lundi 20 Novembre 2017
RONDA
Dimanche, 03 Septembre 2017

paq02wx

Emouvante et triomphale retirada de Francisco Rivera Ordóñez « Paquirri » qui est sorti a hombros par la Grande Porte Pedro Romero sur les épaules de son frère Cayetano...

Tarde pour l’histoire à Ronda, dans cette mythique Maestranza chère notamment à Antonio Ordóñez où son petit-fils Francisco est venu célébrer sa retirada entouré de parents, d’amis et d’aficionados (no hay billetes), tous émus et comblés au terme d’une corrida particulière qui en définitive a été entretenue.

paq02f

Grâce à l’amabilité du photographe Arjona qui m’a transmis quelques clichés, je vais vous retracer les meilleurs moments de cette despedida...

Vêtu d’un costume bleu conçu par son épouse Lourdes Montes, Francisco a été le protagoniste attentif et désireux de soigner tous les détails malgré une adversité qui ne l’aida guère, y compris le sobrero de regalo.

dv02k

En ouverture, Diego Ventura a été l’auteur d’une prestation réussie qui lui a valu deux oreilles.

paq02g

Francisco prit ensuite un  Daniel Ruiz reçu a portagayola qui ne sortait pas du meilleur tonneau.

paq02h

Il lui  d’ailleurs infligea par la suite une sérieuse voltereta après qu’il ait posé les banderilles avec le Fandi. Brindée à sa fille Cayetana, sa faena ne s’envola jamais malgré la volonté de l’aîné de Paquirri qui dut se contenter de saluer, réclamant alors le sobrero de regalo pour tenter en fin d’exercice de réussir le desquite.

 elf02k

El Fandi coupa une oreille d’un Garcigrande qui s’avéra manso et compliqué, brillant au second tercio partagé avec Francisco. A la muleta, il se montra très disposé et poderoso avant de conclure d’une entière.

sc02k

Sébastien Castella prit un Torrealta sans classe qu’il banderilla avec succès en compagnie de Francisco et du Fandi. La faena comprit quelques bons mouvements droitiers, malgré les charges limitées du bicho qu’il expédia d’une entière. Oreille.

map02k

Miguel Ángel Perera a été l’auteur d’une bonne faena face à un Juan Pedro Domecq noble, mais juste de forces. Entière et deux oreilles.

paq02i

Vint ensuite le tour de Cayetano, très attendu, qui se fit ovationner aux banderilles partagées avec Francisco et le Fandi. Face à un Juan Pedro faible, il s’accrocha après avoir brindé sa faena à son frère, proposant un trasteo alluré et ajusté qui lui valut deux trophées.

cay02k

Restait alors la cerise sur le gâteau avec le sobrero de regalo venant de Jandilla qui n’était pas hélas le meilleur des pupilles de Borja Domecq courus cette année. Mais Francisco fit contre mauvaise fortune bon cœur, le public et le président aussi, et au terme d’une faena marquée par ses ganas, il recevait deux oreilles chaleureusement fêtées.

paq02j

C’était alors le moment du geste symbolique de la coupe de la coleta, réalisée par son ami José Ignacio Alonso... Enfin, Francisco s’est retiré sous les acclamations d’un public ému et ravi, porté par plusieurs de ses compañeros, le dernier n’étant autre que son frère Cayetano qui tenait tant à le porter sur ses épaules pour franchir une dernière fois la Grande Porte de la célèbre Real Maestranza de Caballería...

Enhorabuena y Suerte, Maestro !!!

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb goyesque17 arles aaff222 Copie