Dimanche 25 Août 2019
Dax, Béziers, Málaga...

dax14wz

Triomphe de Rafaelillo et Daniel Luque qui sont sortis a hombros avec le mayoral de Pedraza de Yeltes...

 pic14k

Dans une arène pratiquement pleine et face à des toros de Pedraza de Yeltes, charpentés et encastés, dont deux d’entre eux ont été crédités de la vuelta (le quatrième, Bello, et le sixième, Brigadier) Rafaelillo et Luque ont triomphé.

raf14k

Rafaelillo : saluts puis deux oreilles.

dl14k

Daniel Luque : oreille et oreille.

rom14k

Román : silence et applaudissements.

(Photos : Ferdinand de Marchi)

BÉZIERS

Décevante corrida de Victorino Martín...

Temps agréable, environ 3/5 d’arène. Six toros de Victorino Martín corrects de présentation, inégaux de forces et de comportement, manquant globalement de race.

vm14k

On attendait beaucoup des pupilles de Victorino Martín pour leur retour sur le Plateau de Valras, mais en vérité, les occasions de s’enflammer ont tenu sur les doigts d’une main... En effet, à l’impossible nul n’étant tenu, toute entreprise soutenue de bon toreo a été quasiment vouée à l’échec. A qui la faute ? De toute évidence au bétail en premier lieu qu’on aurait aimé plus solide et plus combatif. A partir de là, on n’eut droit qu’à des bribes de faenas après des tercios de piques le plus souvent sans éclat...

me14k

Manuel Escribano (silence aux deux) s’est distingué au capote sur la réception de son premier puis après deux rencontres, il  a partagé les palos avec Mehdi, les deux se faisant applaudir. Brindis à Tomas Cerqueira d’une faena qui ne s’envola jamais à cause de la mollesse des réponses du bicho, noble mais aussi deslucido. Demie et descabello. Le quatrième a été reçu par larga de rodilas et après deux piques contestées, Manolo se fit ovationner avec les bâtonnets. Brindis à l’assistance avec entame allurée puis plusieurs séquences bien conduites pour un trasteo terni par la sosería de son opposant et une conclusion trop approximative pour prétendre à un verdict favorable.

dm14m

David Mora (silence aux deux) démarra par capoteo alluré avant deux piques quelconques puis brindis à l’assemblée d’un trasteo interrompu prématurément pour insuffisance de forces et d’allant  du Victorino. Le cinquième se retournait comme un chat et Mora dut faire un gros effort pour ne pas se faire déborder. Faisant preuve d’aguante et de décision, il parvint à contenir la violence de son opposant, mais se montra ensuite catastrophique avec la ferraille.

ms14k

Medhi Savalli (silence aux deux) débuta par capotazos dynamiques et après deux rencontres, il rendit la politesse à Escribano pour la pose des palos, avec une nouvelle ovation. Brindis au public d’une faena instrumentée à mi-hauteur, histoire de préserver les jarrets d’un fauve au tonus limité. Trois pinchazos. Medhi se montra encore entreprenant avec l’ultime pour des capotazos énergiques avant les deux rencontres, puis il chauffa les gradins avec les palos avant de brinder à son ami Eric Santa une faena décidée, composant plusieurs mouvements méritoires, notamment à gauche, avant que le bicho ne baisse de ton, ce qui finit par faire diluer la sauce avant de conclure par une lame tombée.

Avec Feria TV, voir le résumé vidéo de la corrida de García Jiménez avec le triomphe de Roca Rey en cliquant ICI

En matinée, devant une bonne chambrée et face à des erales de Robert Margé (plus un sobrero en 4 bis), la deuxième non piquée a une nouvelle fois été entretenue grâce à un jeu intéressant des pupilles du directeur des arènes, le premier s’avérant plus âpre ? ainsi que l’envie des élèves des écoles taurines, les quatre dans des styles différents parvenant par moments à étaler leurs qualités et leurs prétentions pour le futur...

ja14k

Joao d’Alva : vuelta.

lm14k

Lucas Miñana : oreille.

dr14k

Dylan Raimbaud : oreille.

pb14k

Pablo Paez : vuelta.

nov14k

A l’issue de la course, Arnaud Frade, délégué UCTPR, a remis un capote au vainqueur, Lucas Miñana, de la part du CTPR Monteblanco.

MÁLAGA

Dans une Malagueta remplie aux trois quarts, et face à des toros de Victoriano del Río et un sobrero de Núñez de Tarifa, (3), Sébastien Castella a triomphé en coupant une oreille de chacun de ses adversaires.  

 sc14k

Silence puis oreille pour Alejandro Talavante et saluts puis silence pour Andrés Roca Rey.

Voir le résumé de cette corrida en cliquant ICI

(Photos : Toros del Mediterráneo)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl11aff

 nim vend25aff