Jeudi 25 Avril 2019
Fandiño, Baeza, Soustons, Mugron, Beaucaire, Ledesma, Résurrection…

if19ws

Dernier hommage à Iván Fandiño dans son village natal, en présence d'une foule de professionnels et aficionados…

Après une veillée funèbre à laquelle se sont joints à la chapelle ardente de nombreux toreros, des principales figuras aux plus obscurs, des empresas, ganaderos, toutes les composantes du mundillo… l’église Santa María était noire de monde pour rendre un ultime hommage lors d’un office religieux très émouvant, alors que les gerbes venues de tous côtés étaient disposées contre le mur des arènes. Désormais, pour Cayetana, sa veuve, et sa fillette de deux ans, pour Paco et Charo, ses parents, pour sa famille, ses amis, soutenus par des milliers d’aficionados, le temps du deuil, du recueillement, du souvenir, est arrivé.

if19c

Derrière l’homme, au caractère indépendant, se cachait un torero enracé, droit dans ses zapatillas, à qui on n’a jamais facilité les choses. Iván Fandiño a dû lutter jour après jour, corrida après corrida, pour arriver là où il se trouvait, à savoir à un niveau déjà très honorable. Avec en caractères gras sur sa carte de visite, en 2015, son plus beau challenge, qui allait se retourner en définitive contre lui, celui de son encerrona à Las Ventas, où il avait toutefois réussi au moins un exploit : être le protagoniste d’un « no hay billetes » hors San Isidro ! C’est dire l’attente qu’il avait  su provoquer, d’autant plus qu’elle se doublait d’une sorte de défi envers les premiers de la classe qui aurait pu déboucher sur de sacrés challenges ! Mais de toute façon, on ne refait pas l'histoire...

if19f

Depuis cet échec, Fandiño avait remonté la pente marche après marche, avec toujours sa volonté de vaincre et convaincre. Désormais, derrière l’absence, le vide, il nous restera le souvenir de quelques triomphes et en guise de dernier hommage, je vous propose de voir celui de Las Ventas en cliquant ICI ...

if19g

Hasta siempre, Maestrazo !!!

 if19m

Voir le reportage depuis Orduña sur le dernier hommage rendu à Ivan Fandiño en cliquant ICI

if19x

BAEZA

Novillada triomphale ce dimanche à Baeza où face à un bon lot de novillos de Camino de Santiago (Jean-Louis Darré), avec vuelta au sixième, la terna est sortie a hombros.

ms19k

Vuelta puis deux oreilles pour Maxime Solera, oreille et oreille pour André Lagravère « El Galo » et Curro Moreno. Tous a hombros, toreros et ganadero. Olé !!!

SOUSTONS

Amis Aficionados, Août est là, et avec lui ce traditionnel feuillet annonceur de réjouissances…

En 2017, nos fêtes se dérouleront du jeudi 3 au lundi 7 août.

Lundi 7 août à 21h30 : Course Landaise

Suivant la vieille tradition gasconne, ce spectacle sera le point d’orgue des fêtes.

La ganadería ARMAGNACAISE de Cathy AGRUNA est un gage de réussite pour ce spectacle incontournable.

Le chef Christophe AVIGNON, accompagné d’une pléiade de jeunes aux dents longues : Alexandre DUTHEN, champion de France, Louis ANSOLABEHERE, sauteur, et son compère Laurent DAROUZES, mettront tout leur talent à nous offrir un spectacle de grande qualité.

A noter cette année que l’entracte sera animé par CABALLOS Y FIESTA, très bien implanté dans le Sud-Ouest.

Après ces très bons moments, nous aurons le plaisir d’écouter nos bandas dans l’esprit festif qui caractérise notre belle région.

land19k

Vendredi 4 août à 21h30 : GRANDE CORRIDA PORTUGAISE (Sans mise a mort)

Soustons poursuit sa  tradition du cheval avec cette année deux figuras de la tourada portugaise, Ana RITA et Gines CARTAGENA. Deux noms qui sonnent très fort dans le monde du « rejoneo ».

Ana RITA, la belle amazone portugaise que ses qualités équestres ont amenée au sommet de l’escalafón sera accompagnée du non moins talentueux Ginés CARTAGENA, dont le nom est très lié à notre ville. Sa dernière performance dans nos arènes en 2014 est encore dans nos mémoires.

La virtuosité artistique sera accompagnée par la témérité des forcados de Los  AÇORES.

rej19k

Dimanche 6 août à 18 h : Novillada d’exception

Les arènes de Soustons accueilleront trois novilleros dont la qualité se confirme à chaque prestation. Ils seront confrontés aux taureaux de la Ganadería Fernando PEÑA CATALÁN que nous reverrons avec plaisir pour la deuxième année consécutive.

Léo VALADEZ

Agé de 20 ans, le Mexicain rêve d’être le numéro 1 de la tauromachie. Fort du prestigieux « Zapato de Oro » d’Arnedo, il mettra tout son talent à affronter les taureaux de F. PEÑA.

Rafael SERNA

Rafael ne torée que dans les arènes importantes où il triomphe : Séville, Madrid Las Ventas, Zaragoza, Mexico, Bilbao.

Soustons aura le privilège de sa première prestation dans le Sud-Ouest. Les aficionados ne s’y tromperont pas.

Adrien SALENC

Formé à l’école du JULI. Adrien justifie pleinement tous les espoirs que place en lui l’aficion française L’avenir lui appartient.

nov19k

La Commission Taurine s’inscrit dans cette volonté d’offrir  leur chance à ces jeunes talents et souhaite que ces fêtes 2017 soient celles des amis, des retrouvailles et des rencontres.

A bientôt sous les ombrages !

La location débutera le jeudi 27 juillet dans les bureaux habituels.

(Communiqué)                                                                                           

MUGRON

mug19w

BEAUCAIRE

70 ans d’aficion : La Ganadería François André fête, cette année, son soixante-dixième anniversaire...

Depuis 70 ans, à côté de MAUSSANE, dans les Alpilles, les aficionados peuvent apprécier, découvrir et comprendre le Toro brave et le Taureau camarguais dans son élément naturel, cela grâce à François ANDRÉ puis à sa sœur Mimi ANDRÉ et maintenant Frédéric LAUTIER.  

Les Clubs Taurins « Les amis de Pablo Romero – La Peña Cayetano – L’Ayuda – Col Y Toros – Diego Puerta et La Embestida » se sont regroupés afin d’organiser le vendredi 30 juin à 19 heures, sur les terres du Mas de L’île à MAUSSANE où paissent « los grises » de François ANDRÉ, une tienta de trois vaches par Mario Palacios – Juan Sylva « Juanito » et Tibo Garcia, novilleros qui affronteront les toros de cet élevage, le dimanche 27 juillet à Beaucaire.  

A l’issue de cette tienta, lors d’une visite en charrette, les aficionados pourront admirer les novillos qui seront combattus à Beaucaire.   Cette manifestation est gratuite. Une buvette et des tapas seront proposés aux participants.

beauc15k

DE BRESILLON POULY À FRANÇOIS ANDRÉ : 70 ANS D’UNE MANADE DE CRAU

Cette exposition, qui est portée par des associations taurines aux Bious et Toros, reprend l’histoire de cet élevage atypique. Formé sur une base de taureaux croisés, rafraichie et sélectionnée tout au long de son histoire, la manade François ANDRÉ est aujourd’hui un patrimoine génétique sans égal. En plus de son historique, l’exposition en présentera quelques pièces rares.

L’inauguration se fera le samedi  1er juillet à 19h au Casino municipal. L’expo sera à nouveau présentée à la bodega de l’ATB, sur le carrée Taurin devant les arènes, pour les Estivales.

beauc01f

(Communiqué)

LEDESMA

Donnée dans des arènes quasiment pleines pour la clôture de la Feria du Corpus, la corrida de García Jiménez, avec vuelta pour le cinquième, a vu le triomphe d’Alejandro Talavante qui a coupé une puis deux oreilles.

Oreille et oreille pour López Chaves et José Garrido.

RÉSURRECTION

Il y a des nouvelles susceptibles de vous provoquer un choc fatal, et quand je parle de nouvelles, même s’il s’agit du Prix Hemingway, j’entends par là informations. Tout ça pour vous dire que l’ami Robert Bérard, Prix Hemingway 2007 avec sa nouvelle « Corrida de muerte » a été tout surpris d’apprendre ces derniers jours… qu’il était mort !!! Avouez que même si on n’est pas cardiaque, il y a de quoi vous remuer un brin la pendule !

Après avoir vérifié qu’il était bien vivant, Robert Bérard m’a informé que l’information erronée venait d’un récent recueil contenant dans un e-book l’intégrale des nouvelles lauréates du Prix Hemingway. Une fois prévenus, les avocats du diable ont eu tôt fait de publier un communiqué pour réparer cette diabolique méprise à charge d’un stagiaire.

« Suite à l’envoi de L’Intégrale des Nouvelles Lauréates du Prix Hemingway, une regrettable erreur est survenue dans les biographies des auteurs. En effet, Robert Bérard, annoncé décédé, est bel et bien toujours en vie et en parfaite santé. Nous nous excusons très sincèrement de cette maladresse et vous remercions de rectifier ces données si vous les aviez reproduites. »

Dont acte… Mais l'histoire ne dit pas si Robert Bérard compte écrire bientôt une nouvelle sur le "Domingo de Resurrección" ! Après tout, ce serait quelque part légitime, non ?

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 nim20aff

 vic30aff

 al23aff

 ist16z