Mardi 23 Avril 2019
Fandiño, Madrid, Castella, Granada, Ledesma, Manili, Torrejón, Jazz…

if18wx

Retour sur le drame d’Aire sur l’Adour avec les premiers hommages rendus à Iván Fandiño…

Depuis la plaza de toros de Las Ventas, avec drapeaux repliés, paseo sans musique, monteras ni castorerños, et avec une minute de silence, depuis d’autres arènes où un moment de recueillement a été aussi rendu ce dimanche, les hommages envers Iván Fandiño n’ont pas manqué.

Même prenant de court, comme souvent en pareil cas, mais grâce aux moyens de communication actuels, la nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre et les réactions ont suivi sans tarder. Depuis la maison royale jusqu’à la Junta de Bilbao, en passant par de nombreux professionnels et médias, aussi, bien sûr, que des milliers d’aficionados qui se sont répandus sur les réseaux sociaux, la mobilisation a été à la hauteur du drame. A signaler encore qu’en signe de deuil, José Mari Manzanares a décidé de ne pas toréer ce dimanche, comme c’était prévu à Torrejón de Ardoz…

Entouré par sa cuadrilla à l’hôpital de Mont-de-Marsan, puis de son épouse et ses parents, le cercueil a été acheminé ce dimanche jusqu’à Amurrio, commune basque toute proche d’Orduña, sa ville natale, située entre Bilbao et Vitoria.

Au funérarium d’Amurrio, le cercueil sera veillé par sa famille et ses proches dans la plus stricte intimité, puis ce lundi, à 18h30 dans l’église Santa María d’Orduña, une messe aura lieu avant son incinération à Llodio…

Une chose est sûre, pour Iván Fandiño, pour ce que le maestro d’Orduña a représenté dans le toreo, les hommages ne vont pas cesser du jour au lendemain. Etant depuis très longtemps « fandiñista », je pense même qu’au moins dans la tête, ils ne s’arrêteront jamais…

(Photo : Christian Lamoulie, prise juste avant d’aller réaliser le quite fatal…)

Communiqué de la Junta des Peñas Aturines :

Ce samedi 17 juin, un drame est survenu dans nos Arènes. Lors d’un quite sur le toro « Provechito » de la ganadería Baltasar Ibán, le matador Iván Fandiño a reçu une terrible cornada. Il est décédé dans la soirée, à son arrivée à l’hôpital de Mont de Marsan.

Effondrés par cette tragédie, nos pensées se tournent en premier lieu vers sa famille, ses proches, sa cuadrilla…

Pour ceux qui le souhaitent, les Arènes Maurice Lauche seront ouvertes ce mercredi 21 juin de 16 heures à 20 heures, pour partager un moment de recueillement et rendre hommage à Iván Fandiño.

Repose en paix maestro.

Este sábado 17 de Junio, en nuestra plaza de Aire sur l’Adour, ocurrió una tragedia. Durante un quite al toro "Provechito" de Baltasar Ibán el diestro Iván Fandiño recibió una terrible cornada. Falleció más tarde en el hospital de Mont de Marsan.

Destrozados por esta tragedia, nuestros corazones están con su familia, sus amigos y su cuadrilla.

Abriremos la plaza de toros Maurice Lauche de Aire sur l’Adour el próximo miércoles desde las 16:00 a las 20:00 para que la gente pueda compartir un momento de recogimiento y de homenaje a Iván Fandiño.

Descansa en paz maestro.

MADRID

Comme indiqué plus haut, la novillada dominicale donnée devant un quart d’arène a débuté par un émouvant hommage à Iván Fandiño.

jec18k

Face à des novillos de José Luis Marca, les 5 et 6 du Cortijillo, inégaux de forces et de bravoure, Jesús Enrique Colombo a coupé l’unique oreille de la tarde à son second, après silence à son premier, à l’issue d’une faena brindée à Fandiño.  

aj18k

Saluts aux deux pour Ángel Jiménez qui a brindé ses deux faenas à Fandiño.

as18k

Applaudissements et saluts pour Ángel Sánchez.

Voir le résumé de la novillada en cliquant ICI

mo18k

La veille, deuxième no hay billetes successif à Las Ventas pour cette corrida de la Culture ouverte par Morante de la Puebla (silence et sifflets) qui tomba sur le plus mauvais lot.

cay18k

Saluts aux deux pour Cayetano, très en verve, qui a affiché une grosse décision et de bonnes manières.

gm18k

Enfin, tout auréolé de son statut de triomphateur de la récente San Isidro, ce qui lui avait valu son inclusion dans ce cartel, Ginés Marín (vuelta et saluts) a justifié sa progression, surtout lors d’une première faena qu’il pincha hélas, alors que compte tenu de la qualité de son exécution, elle aurait pu lui rapporter gros !

Voir le résumé de cette corrida en cliquant ICI

(Photos : Plaza1)

CASTELLA

Après sa séparation avec Manuel Martínez Erice, Sébastien Castella a fait savoir qu’il serait suivi au cours de cette temporada par son ex-banderillero Curro Molina…

sc17k

cm17k

GRANADA

Avec environ deux tiers d’arène et après une minute de silence observée à la mémoire d’Iván Fandiño, tarde triomphale pour la terna de centaures…

Face à des Benítez Cubero qui ont donné du jeu la plupart, Andy Cartagena et Diego Ventura ont coupé trois oreilles, une puis deux.

Quant à Léa Vicens, elle a obtenu un trophée au terme de chacun de ses combats.

LEDESMA

Devant trois quarts d’arène et face à des toros de Pedraza de Yeltes donnant un jeu inégal, la palme allant au quatrième qui a été crédité de la vuelta posthume, Juan del Álamo a coupé quatre oreilles, confirmant ses bonnes conditions du moment. Un exploit relevé par sa capacité à avoir surmonté le choc moral de la veille, avec la disparition de son compañero à Aire, et qui constitue le meilleur hommage qu’il pouvait lui rendre…

Saluts aux deux pour Fortes et silence aux deux pour Ginés Marín.

MANILI

Avec notamment le retour exceptionnel du « Tigre de Cantillana »…

man17k

TORREJÓN

Torrejón de Ardoz, une feria aux portes de Madrid qui a débuté vendredi par une corrida mixte…

 im17k

Devant un tiers d’arène, le matador de toros Ismael López a coupé trois oreilles, une puis deux, à ses adversaires d’Alcurrucén et Lozano Hermanos.

jdm17k

Il est sorti a hombros en compagnie du novillero Javier de Miguel qui a coupé les deux oreilles de son second El Cortijillo après avoir salué à son premier.

ar17k

Saluts et applaudissements pour Amor Rodríguez, victime d’un sérieux accrochage, heureusement sans caractère de gravité apparent.

elc18k

Le samedi, trois quarts d’arènes et toros de Torrehandilla et Torreherberos pour El Cordobés, silence aux deux.

ro18k

Silence et oreille pour Rivera Ordóñez « Paquirri ».

dl18k

Oreille puis applaudissements pour Daniel Luque.

Dimanche, devant 4/5 d’arène et face à des toros de Montalvo, triomphe de la terna, Enrique Ponce coupant une oreille puis deux autres avec la queue, et Daniel Luque et Gonzálo Caballero coupant chacun deux puis une oreille.

Malgré leur triomphe, les trois diestros ont décidé de repartir à pieds…

(Photos : Joël Buravand)

JAZZ

jazz18w

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 arl28aff

 nim20aff

 al23aff

 ist25aff