Samedi 23 Février 2019
Saint-Martin, Séville, Aire, Corrid’Art, Trujillo, Tendido Cero…

stm29wz

Competencia sans trophées, mais pas sans intérêt, vuelta pour Chacón et Cortés, le Giraud le plus en vue…

Par beau temps, soleil et une pointe de vent, et environ 3 /5 d’arène, sont sortis des toros bien présentés formant une palette correspondant aux caractéristiques de leur encaste, mais dont le jeu à la pique, et parfois à la muleta, n’a pas toujours été à la hauteur des espérances.

oc29k

Octavio Chacón (vuelta et silence) s’est fait remarquer d’emblée face à l’exemplaire de Jacques Giraud, l’éleveur du Sambuc présentant pour la première fois en public un toro de lidia. Bien lui en a pris car sans être parfait, « Nuevo » a étalé des qualités propices à des séquences de « buen toreo ». Se mettant en évidence sur la réception au capote par véroniques et chicuelinas, Chacón le fit piquer deux fois puis se lança notamment dans plusieurs redondos pour lesquels le bicho répétait en affichant sa noblesse. Sur l’autre rive, ce ne fut pas tout à fait la même chanson, mais globalement, pour avoir transmis, Octavio tenait un trophée au bout de son épée… qui s’est hélas envolé à cause d’un bajonazo ! S’ensuivit une pétition qui divisa l’opinion, à laquelle n’accéda pas le palco, ce qui, aussi, pouvait se comprendre, surtout dans ce genre d’arène. Applaudissements nourris au toro. Avec le quatrième, des frère Jalabert, le tercio de piques s’est avéré pour le moins brouillon, un poil désordonné, et surtout s’est soldé par une ankylose qui p Par la suite, malgré des séquences méritoires, limitèrent l’impact des charges du fauve et la répercussion sur le conclave, notamment à cause de plusieurs remates finissant sur le sable, et cela malgré quelques détails soignés. Dommage. Entière tombée au second envoi.

pm29k

Pérez Mota (silence aux deux) a débuté avec un Granier piqué en trois fois, mais qui plus tard manqua d’allant dans un trasteo moins évident sur la zurda. Bel effort toutefois du Gaditano  avant conclusion par entière desprendida tendida. Pérez Mota s’appliqua pour placer en trois fois « Rabanito » suffisamment loin pour donner du corps à un tercio de piques applaudi. Brindée à Juan Bautista, la faena s’égrena à l’énergie, manquant de corps, mais relevée par une bonne estocade.

jc29k

Javier Cortés (saluts et vuelta) démarra avec « Galant », des frères Tardieu, reçu par véroniques dynamiques avant trois rencontres qui virent le lancier applaudi pour son adresse avant un second tercio relevé par deux bonnes paires de Marco Leal qui salua. Brindis à son ami Jean-Michel Sola, puis trasteo volontaire malheureusement peu favorisé par des charges limitées. Javier donna tout, sa détermination était palpable, mais le manque de transmission limita le relief de la plupart de ses tandas. Pinchazo profond au second essai. Cortés s’envoya un volumineux Hubert Yonnet qui face à Gabin,  alla cogner très fort dans le peto en partant de loin, le piquero arlésien étant fortement chahuté, mais s’en sortant bien pour avoir su aguanter plusieurs assauts meurtriers par un bon maniement de sa monture ! Brindis à l’assistance, sans toutefois la possibilité de réussir le desquite, le pensionnaire de la Bélugue ayant craché l’essentiel de son venin précédemment. Cependant, Javier refusa de baisser les bras et tenta de sauver la face en s’exposant, surtout lors d’un final encimista dans le but de faire passer le frisson. Il a étalé d’indéniables qualités, sans pouvoir totalement dominer. Conclusion sans réel éclat. Dans ce créneau, on aimerait bien sûr le revoir…

SÉVILLE

Dans une Maestranza pleine et face à six toros de Victorino Martín bien présentés et donnant un jeu inégal, les aficionados ont salué le retour d’Antonio Ferrera qui a invité Manuel Escribano, et Paco Ureña à la partager…

mont29k

A noter aussi que Ferrera a invité José Manuel Montoliú, fils de l’infortuné Manolo Montoliú, tué dans cette arène, à partager les palos. Séquence émotion terminée par le salut des deux…

af29k

Antonio Ferrera : saluts et oreille.

me29k

Manuel Escribano : silence et saluts.

pu29k

Paco Ureña : oreille et silence.

(Photos : Maestranza – Pagès)

AIRE

C’est demain lundi…

aire29k

CORRID’ART

Météo France et Météo Languedoc sont d'accord…

ca29k

Alors à lundi !

ca08t

On compte sur vous !

(Communiqué)

TRUJILLO

Superbe affiche pour la Feria Internationale… du Fromage !!!

truj29k

TENDIDO CERO

L’émission revient sur les courses de Séville, Madrid, Arles et Málaga, ainsi que sur l’indulto d’un toro de Luis Algarra par Miguel Ángel Perera à Cabra…

tc29k

Pour voir cette émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 lq19aff

 stm19aff

 arl19aff

 ist25aff