Mardi 24 Septembre 2019
Mont-de-Marsan, Vauvert, Madrid, Vanegas...

edj01wz

Triomphe d’Emilio de Justo et beau succès de la manifestation pour défendre l’Esprit du Sud...

Corrida organisée par la Peña Saint Jean de Saint Sever.

6 toros de Victorino Martin correctement présentés et intéressants pour :

El Cid : silence, un avis et silence.

Emilio de Justo : deux oreilles, vuelta.

Alberto Lamelas : salut, un avis et une oreille.

Baptiste Bordes, ganadería Dargelos, a écarté tous les toros à leur sortie du toril.

bb01t

Quatorze piques, cavalerie Bonijol.

Sortent à hombros Emilio de Justo et Baptiste Bordes.

Au palco: Marcel Garzelli.

Salut d’Ángel Gómez Otero au second.

Demi-arène. Ciel gris et froidure. Deux heures trente de spectacle.

mdm01g

Il y avait du monde autour des arènes de Mont de Marsan depuis la fin de matinée. Tous les tenants de la culture landaise, chasse,  agriculture, élevage, gastronomie et tauromachie s’étaient donnés rendez-vous pour crier haut et fort leur attachement à ce qui fait la spécificité de ce terroir.

mdm01h

Après les discours, les aficionados se sont retrouvés sur les gradins pour assister à une corrida de Victorino Martin précédée d’un hommage à la célèbre dynastie ganadera.

Correctement présentés, manquant juste d’investissement à la pique, les cárdenos de Galapagar ont donné du jeu et permis à Alberto Lamelas et surtout Emilio de Justo de montrer qu’ils méritaient mieux que le sort que leur réservent les organisateurs.

El Cid, mal servi par un premier vite réservé, est passé à côté du quatrième. Le bicho bon en début de faena n’a pas inspiré un torero vieillissant et maladroit de surcroit à l’épée.

elc01t

Emilio de Justo avait connu une bonne après-midi à Orthez. Il a construit face au second une faena essentiellement droitière pleine de dominio en se croisant et en templant la charge d’un toro qui est allé à mas. Il coupe deux oreilles après une estocade spectaculaire portée en s’engageant. Le cinquième permettait moins, mais la faena a comporté de très bonnes séquences.

edj01t

Le chouchou du Sud-Ouest, Alberto Lamelas, n’a jamais réussi à se connecter avec le troisième. Reculant sans cesse, il s’est fait dominer par le toro. Le sixième a une excellente corne gauche, après une série « d’hésitation », Alberto lui met la muleta sous le museau et l’embarque dans de très belles séries de naturelles sincères et belles. Il coupe une oreille méritée.

al01t

Tous les toros ont été écartés à la sortie des chiqueros par Baptiste Bordes qui est sorti à hombros avec Emilio de Justo.

(Communiqué Corridasi – RT – Photos de la manif : Cyrille Vidal).

VAUVERT

Devant deux tiers, par temps pluvieux et face à des toros d’Olivier Fernay et Gallon (3 et 6), Camille Juan est sorti a hombros à l’issue de ses six combats.

vau01f

Résultat : silence, silence, vuelta, oreille, oreille et silence.

vau01g

Corrida à caractère humanitaire, les bénéfices allant à l’association « Courir avec Sarah ». Par ce geste, Camille a tenu à manifester sa solidarité, ainsi que sa volonté d’être reconnu par les organisateurs...

vau01h

(Photos : Daniel Chicot)

MADRID

Devant plus de trois quarts d’arène et face à des toros du Puerto de San Lorenzo volumineux, sérieux, mais très limités en  bravoure et classe, les deux diestros ont été héroïques, se faisant menacer et accrocher à plusieurs reprises.

psl01t

Curro Díaz (saluts aux trois) a répondu par un salut à la chaleureuse ovation du public après le paseo, puis a débuté avec un toro qui ne s’est pas employé à sa sortie, confirmant ensuite sa mansedumbre au cheval. Début de faena par cinq statuaires ajustées. Par la suite, le Fraile ne transmit guère et Curro se signala sur quelques gestes isolés, essentiellement droitiers. Entière.

cd01h

Avec son second, un autre manso, il essuya une spectaculaire voltereta, se reprit bien, avant d’être à nouveau accroché par la corne. Faena volontaire et stylée qui provoqua les olés du conclave, son trasteo étant malheureusement terni par le maniement des aciers. Avec le quinto, qui lui non plus ne débordait pas de bravoure, le Linarense débuta assis à l’estribo une faena allurée, bien dans son corte, encore ternie par les aciers, Curro s’étant montré en fin de compte bien en dessus des conditions de ses opposants, se retirant sous l’ovation d’aficionados reconnaissants de ses mérites et de sa torería « aussi épurée que pure » !

cd01g

José Garrido (silence, blessé et silence) connut des hauts et des bas tout au long de la tarde. Face à son premier, José fut gêné à la fois par les rafales et aussi par le comportement d’un adversaire très menaçant par ses coups de boule auquel il fit face avec aguante. Entière. Le quatrième s’abima son piton droit contre un burladero et après un salut d’El Algabeño au second tercio, José brinda au public une faena qui allait s’avérer accidentée, se faisant spectaculairement accrocher une première fois avant d’être un peu plus tard poursuivi jusqu’aux planches, Garrido ne voyant alors son salut qu’en plongeant au sol où le criminel lui mit la corne au passage...

jg01h

Evacué vers l’infirmerie, il reviendra toutefois pout lidier l’ultime. Après deux bonnes puyas, José se signala par son entrega, ne parvenant pas toutefois à emballer les choses malgré sa vaillance et son évident désir de surmonter les difficultés face à un opposant qui ne l’aida guère. Echec aux aciers. Plus tard, on apprendra qu’il a été victime d’une blessure de 10 cm au niveau de la fesse gauche avec dégâts sous-cutanés, ainsi que de diverses contusions. Pronostic réservé.

jg01f

VANEGAS

A San Miguel de Valero (Salamanca), triomphe en festival de Manolo avec Juan Leal et Iván Fandiño.

m01t

Le Vénézuélien  a coupé les deux oreilles et la queue de son novillo de Miranda de Pericalvo qui a fait la vuelta, deux oreilles pour Iván Fandiño et Juan Leal... Saluts pour Álvaro de la Calle.

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff