Vendredi 15 Novembre 2019
Nîmes, Vic, Logroño, Bautista, Andy, Adrien, Samadet, Vergèze, Azuquecas, Aficionadas, Saut…
Lundi, 19 Septembre 2016

sc19zw

Retour sur les principaux moments forts de la Feria des Vendanges 2016…

Débutée le vendredi 16 septembre à la mi-journée par le brindis de la Ville de Nîmes à Simon Casas, cette initiative des Avocats du Diable avait drainé un nombreux public dans le hall de la Médiathèque Jean Bousquet.

sc19g

Après les interventions de présentation de Daniel Jean-Valade, adjoint à la Culture, Frédéric Pastor, adjoint à la Tauromachie, de Franck Proust, député européen, premier adjoint et maire par interim, puis de Jacques Olivier Liby, cheville ouvrière de cette manifestation, Simon Casas est entré dans l’arène pour se lancer dans une improvisation dont il a le secret.

sc19h

Un Simon Casas comme rarement vu et entendu, avec un flash-back depuis la petite enfance de Bernard, élève incompris de la communale, jusqu’à don Simón qui brigue la diretion des arènes de Madrid, en passant par le Mont Margarot, épicentre de l’éclosion des toreros français, balayage de plus d’un demi-siècle de vie nîmoise, mais aussi de vie intérieure, avec ses ressentis, ses échecs comme ses réussites… Avec aussi cette nécessité de plus de compréhension, ce besoin du vivre ensemble, et surtout ses émotions et ses angoisses, qui l’ont poussé à chanter, en guise de conclusion, après avoir imploré de ne pas le punir, le fameux « Ne me quitte pas » de Jacques Brel…

sc19f

Grâce à Romain Bofi et Toril TV, vous pourrez prendre connaissance de l’intégralité de cette manifestation au demeurant très réussie en cliquant ICI

Résumés des courses de cette feria par Feria TV :

nov19t

Vendredi 16 : novillada d’ouverture avec Manolo Vanegas, Andy Younes et Tibo Garcia, bétail de San Sebastian : cliquez ICI

jb19k

Samedi 17, matin, triomphe de Juan Bautista face aux toros du Puerto de San Lorenzo objet de toutes les interrogations après le remplacement de trois invalides. Oreille pour Rafaelillo et Perera sans options. Cliquez ICI

sc19t

Après-midi, encerrona très digne de Sébastien Castella face à six Adolfo Martín : Cliquez

jb19v

Dimanche 18, matin, nouveau triomphe de Juan Bautista face aux Victoriano del Río qui ont donné du jeu. Blessure puis triomphe aussi pour Thomas Joubert et bonne faena de Manzanares à son premier. Cliquez ICI

nim20t

Clôture l’après-midi avec de bons Núñez del Cuvillo, avec des sorties a hombros d’Alejandro Talavante et Luis David Adame pour son alternative. Bonne participation de López Simón. Cliquez

VIC

Novillada de la journée « Vino y Toros »

Six novillos de Dolores Aguirre très bien présentés, exigeants mais offrant des possibilités pour :

Manolo Vanegas : une oreille, salut au tiers.

Juan de Castilla : salut au tiers, un avis et salut au tiers.

Gerardo Rivera : silence aux deux.

Vingt piques une chute, cuadra Bonijol.

David Adalid et Jiménez Escudero saluent au troisième puis Manuel Linejo et José Gomez au quatrième.

Président : Thomas Thuriez. Un tiers d’arène.

Ciel couvert et menaçant, deux gouttes de pluie à l’issue du paseo. Durée de la novillada : 2h45.

Très intéressant après-midi de toros car vu la présentation et le sérieux du lot de Dolores Aguirre, il est difficile de parler de novillos. Très Atanasio dans la présentation, ils ont des comportements variés, parfois complexes, mais à part le dernier très manso, ils ont tous offert des possibilités aux toreros.

da19t

Ils ont pris un total de vingt vraies piques, la plupart poussant en mettant les reins.

Les deux premiers ont été braves et nobles Le troisième, exigeant, a été mal exploité. Le sixième, hyper manso avisé, était trop compliqué pour un novillero. Les quatrième et cinquième ont été un ton en dessous. Aucun signe de faiblesse et quasiment tous les toros sont morts au centre de la piste.

mv19t

Manolo Vanegas a su tirer profit de l’excellent novillo sorti en premier. Brave au cheval, il vient avec noblesse et alegría à la muleta sans jamais se poser en victime expiatoire. La faena est appliquée. Grâce au Dolores et au poder du jeune novillero, elle transmet une réelle émotion. Le torero coupe ce qui sera la seule oreille de l’après-midi. Le quatrième se décompose très rapidement et le Vénézuélien insiste trop. Il se contente de saluer après une épée entière, mais trasera et tombée.

jdc19t

Juan de Castilla comprend un peu tard qu’il faut citer le bon second de loin. Toréant de trop près, il se fait dominer par le toro. En prenant de la distance, sur les dernières séries, le Colombien réalise deux bonnes séries, une à droite et une à gauche. Mais c’est un peu tard pour bien mettre en évidence les réelles qualités du Dolores. Appliqué, mais manquant d’autorité, il ne pèsera pas assez sur le cinquième, moins clair que les précédents. Comme à son habitude, De Castilla, tue mal et doit se contenter de saluer au tiers à son second.

gr19t

Gerardo Rivera ne saura pas s’imposer au manso con casta sorti en troisième position. Il en accentuera les défauts tout en passant à côté de ses qualités. Il ne pourra pas faire grand-chose au manso et dangereux sixième qu’il expédiera quasiment sans faena.

Ovation de despedida très respectueuse aux trois jeunes toreros qui ont affronté des novillos toros tels que les aficionados aimeraient en voir plus souvent

(Corridasi – RT – Photos : Mathieu Saubion)

Avec Feria TV, voir le résumé de la novillada en cliquant ICI

LOGROÑO

Devant trois quarts d’arène et face aux toros du Pilar, triomphe d’Enrique Ponce qui a coupé une oreille à chacun de ses adversaires, avec à chaque fois une forte pétition de la seconde non suivie d’effet, ce qui a poussé le maestro de Chiva à faire deux vueltas à son second.

ep19t

Saluts et silence pour le Cid, venu remplacer Talavante, et silence aux deux pour Miguel Ángel Perera.

(Photo : Chopera Toros)

BAUTISTA

Bonne sortie ce lundi pour Juan Bautista à Bargas (Tolède), l’Arlésien saluant à son premier puis coupant une oreille de son second Martín Lorca.

 jb19t

ANDY

Triomphe d’Andy Younes à Fuensalida (Toledo) qui a coupé les deux oreilles puis les deux oreilles et la queu des novillos d’El Cubo.

ay19s

L’Arlésien est sorti a hombros avec Pablo Aguado qui a coupé une oreille de chacun de ses novillos. Saluts et oreille pour Aitor Dario « El Gallo ».

ay19t

ADRIEN

Week-end réussi pour Adrien Salenc qui a coupé deux oreilles et la queue au festival d’El Barroco à un novillo de Pablo Mayoral, et le lendemain, à Becerril de la Sierra, trois oreilles aux novillos de Valdefresno…

as19t

SAMADET

Le bénéfice de ce festival ira aux enfants touchés par la leucémie, comme à Vauvert les années passées.

sam19t

Ici aussi, les éleveurs, les toreros, banderilleros, picadors, cuadra caballo, cartel (Loren) font ça de manière bénévole…

VERGÈZE

Une Fiesta Campera organisée par Fiesta Brava avec pour but la préparation de la Féria du Rhony 2017, aura lieu  le dimanche 16 octobre  à la ganadería de Philippe Cuillé, au Grand Badon.

A l’arrivée au mas, nous serons accueillis par Philippe Cuillé et Didier Cabanis. Fougasse et vin rosé,  suivi d’une tienta de 2 vaches, avec Manolo Vanegas, vers 10h/10h30.

Le repas sera servi vers 13h30/14h, au menu : entrée, viande accompagnée de légumes, fromage, dessert, vin rouge et rosé,  café.

Pour terminer, visite des toros.

Prix de la journée : 30€, apéritif non compris.

Inscriptions avec le règlement : dernier délai le 10 octobre,  auprès de Danielle Bastida ou Marie-Jo Vallat à la bodega, 4 rue de l’Eglise, 30310 Vergèze, également le vendredi à partir de 18h30 à 20h à la bodega.

Plusieurs clubs taurins seront présents (nos amis ardéchois, bien sûr le club taurin de Manolo Vanegas et celui du Collectif des Aficionados Français).

Pour ceux qui ne connaissent pas le trajet, rendez vous à Intermarché de St-Gilles à 8h15 ou au café d’Albaron à 8h30.

Attention : nombres de places limitées.

(Communiqué)

AZUQUECAS

Ce lundi, à Azuquecas de Henares, devant trois quarts d’arène, triomphe de Juan de Castilla qui a coupé trois oreilles aux novillos de Sandra Sopeña, le cinquième d’Antonio Palla.

jdc19w

La veille, à San Agustín de Guadalix (Madrid), face à des novillos de José Cruz, avec vuelta au troisième, la terna est sortie a hombros : silence puis deux oreilles pour Leo Valadez, deux oreilles puis silence pour Álvaro García et deux oreilles puis oreille pour Rafael Serna.

nov dil 19t

(Photos : Joël Buravand)

AFICIONADAS

af19t

SAUT

Il y a des moments où tu te dis que tu serais mieux ailleurs, ou du moins plus loin… Des moments où tu sens qu’une masse bien vivante va te fondre dessus sans que tu n’aies le moindre moyen de défense, blotti derrière une planche, qui en comparaison ressemblerait plutôt à une feuille de papier à cigarette…

Ainsi ce samedi après midi lors de l’encerrona de Sébastien Castella avec les toros d’Adolfo Martín, il vint subitement l’idée au troisième, « Baratero »,  de propulser ses 522 kilos de daube dans le callejón… juste devant mes compañeros de planche et moi ! Que faire dans ce cas-là ? Franchement, on n’a pas cinquante solutions, et pour tout dire, on n’en a aucune, sinon que de se baisser, serrer les fesses et aguanter le choc. Par chance, parce qu’il en faut bien un peu, le coup passa très près, mais l’Adolfo dévia son saut lorsqu’il retomba sur ses pattes en poursuivant sa fuite dans le callejón sans s’acharner sur le bout de bois… et ceux qui étaient derrière ! Quelque chose comme un miracle…

ph18t

Sur la photo, entre Anthony Maurin et Thierry Ripoll d’un côté et Mickaël Cressenty avec son chapeau de l’autre, vous pouvez voir quelques cheveux blancs et un bout de front derrière la corne.  Ce n’est autre que bibi en train de se baisser pour vivre ses derniers instants… Finalement, ce sera pour une autre fois ! Reste que la sensation éprouvée est unique et j’espère bien… qu’elle le restera toujours, unique !!!

(Photo aimablement transmise par Anthony Maurin)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels