Lundi 24 Juin 2024
Esplá, Fresque, Cercle, Pereira Palha, Saint-Gilles, St-Etienne, Gimeaux, Grana y Oro…
Mercredi, 24 Février 2016

lfe24wx

Rencontre avec le maestro Luis Francisco Esplá…

Samedi dernier, Luis Francisco Esplá était attendu en soirée au C’Suites de Nîmes pour une conférence organisée par le Cercle Taurin Nîmois sur le thème « La Tauromachie face à ses nouveaux démons ». Auparavant, Charles Crépin, président du CTN, avait invité la presse pour une rencontre informelle avec le maestro, avec traduction par François Zumbiehl, dont vous trouverez ci-dessous quelques extraits…

lfe24f

Sur les différentes formes d’expression artistiques relatives à la tauromachie, il a été demandé au maestro quelle serait celle, hormis l’expression graphique, qui lui conviendrait le mieux. Sans hésitation, il a répondu : l’opéra ! « Je l’apprécie beaucoup car en tant que méditerranéen, j’aime tout ce qui est imparfait et éphémère. Ça m’oblige à maintenir constamment cette tension pour chercher la perfection. Entre les chanteurs, l’accompagnement musical et la mise en scène, le miracle de la perfection dans l’opéra, quand il s’opère, est comme dans le toreo. »

Sur le fait de savoir si tous les domaines de l’art pourraient se fondre entre eux dans la tauromachie, Esplá a répondu par l’affirmative. « Je crois que l’on serait plus près du jazz, parce qu’il est moins écrit et laisse place à plus d’improvisation. En outre, le toro, en tant que matière de l’œuvre meurt en interpelant son créateur ! »

A la question de savoir s’il aurait été ténor ou baryton s’il avait été chanteur d’opéra, il a répondu qu’il aurait pu seulement être… machiniste !!! A ce sujet, Luis Francisco a alors rappelé l’anecdote datant de l’époque de ses études chez les frères maristes… Il a voulu faire partie du chœur composé d’une centaine d’enfants et quand il s’est mis à chanter l’Ave Maria, le frère supérieur l’a invectivé, lui disant que Dieu l’avait doté d’une magnifique voix… pour taper à la machine !!!

lfe24m

Concernant la préparation et la conception de la décoration des arènes d’Arles pour la prochaine corrida goyesque de la Feria du Riz, l’Alicantino a précisé qu’il avait d’abord essayé d’extraire deux idéogrammes, celui d’Arles et celui de la goyesque, avec une source d’inspiration venant d’une mythologie moins violente pour la goyesque. « Par exemple, la Maja de Goya, qui est la goyesque par excellence, n’a pas besoin d’habits pour que nous sachions qu’elle est goyesque ! Arles sera représentée par un taureau bleu de Camargue très goyesque, pour une œuvre forcément éphémère, comme le sont les Fallas de Valencia. On en revient à tout ce que l’on ne voit plus, qui disparait… »

Sur la décision d’accepter la proposition de Juan Bautista de reprendre les trastos pour être au cartel de cette goyesque après les avoir définitivement rangés il y a quelques années, Luis Francisco a déclaré que ça a été le bonbon, quelque chose comme la cerise sur le gâteau. En plaisantant, il a qualifié cela de vanité d’artiste, ajoutant non sans humour que c’était quelque part creuser sa propre tombe !!!

lfe24n

Concernant ses rapports avec les toros et la profession depuis sa retirada, Esplá a été formel, il a globalement tout rangé et s’est éloigné de ce milieu. «  Depuis que j’ai arrêté, j’ai dû aller voir en tout cinq ou six corridas, pas plus. En outre, je ne suis plus allé dans les ganaderías ! En fait, j’ai voulu tuer le torero… mais il a ressuscité !!! »

« Je n’avais pas du tout l’idée de revenir dans l’arène, mais la proposition de Jean-Baptiste pour décorer les arènes m’a paru sublime et je n’ai pas hésité. Puis est venue l’autre proposition, et là, il m’a fallu quinze jours pour me décider !!! »

« Je ne pense pas trop au déroulement de cette corrida car le toro est imprévisible et si je préparais quelque chose de précis, ce serait certainement voué au fracaso ! »

lfe24g

Une chose est certaine, que ce soit sur le plan artistique ou purement taurin, Luis Francisco Esplá a semblé très motivé et concerné par ce projet. Un challenge qui devrait faire bouger les lignes en septembre dans l’amphithéâtre arlésien…

Pour le plaisir - et l'émotion -, retour en vidéo sur la despedida de Luis Francisco Esplá à Madrid le 5 juin 2009 en cliquant ICI

FRESQUE

Cet après-midi, je me suis rendu à l’école Prosper Mérimée accompagné de Valérie Rouverand, adjointe déléguée à l’enseignement scolaire, Daniel Jean Valade, adjoint délégué à la culture et Frédéric Pastor, conseiller municipal délégué à la tauromachie, aux rapatriés et aux festivités.

fr24

Avec l’accord de Madame la Rectrice et du Dasen, la fresque dessinée à l’époque par les enfants représentant l’amphithéâtre romain avec un toro et un torero, effacés en septembre dernier, ont depuis ce matin retrouvé leur place au sein de cette fresque représentant tous les monuments romains nîmois.

Je me réjouis que le projet pédagogique voulu en 2006 retrouve enfin son intégrité.  

(Communiqué de Jean-Paul Fournier, Sénateur du Gard et Maire de Nîmes)

CERCLE

ctn24t

SAINT-GILLES

FERIA DE LA PÊCHE ET DE L’ABRICOT - 20 ans … du 19 au 21 août 2016

CONCOURS D’AFFICHE

A vos pinceaux !

L’association des Festivités pour Saint-Gilles lance à nouveau un concours en vue de la création de l’affiche officielle de la FERIA 2016.

La compétition est ouverte à tous et porte sur la réalisation d’une peinture, qui sera déclinée dans l’ensemble des outils de promotion liés à la manifestation.

Le tableau devra être un vecteur de rassemblement autour des arènes, du taureau et de la fête, mais aussi intégrer impérativement la pêche et l’abricot, qui ont donné leur nom à cette Féria.

Le concours étant désormais ouvert, les artistes intéressés (amateurs ou artistes confirmés) peuvent d’ores et déjà s’inscrire (jusqu’au 1er mars), en vue de remettre une œuvre avant le 29 avril. Le vote du jury sera dévoilé à l’occasion de la conférence de presse de la Féria, vendredi 3 juin.

stg09t

Informations :

Associations des Festivités pour Saint-Gilles

E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. – Tél. : 06 42 49 97 75.

Téléchargez le règlement : ICI

 stg24h

Téléchargez la fiche d'inscription: ICI

(Communiqué)

PEREIRA PALHA

Je ne sais pas s’il faut croire au hasard, ou aux circonstances, heureuses ou malheureuses, aux signes du destin, ou, plus improbable encore, du ciel.

Je n’y ai jamais prêté attention.

Le fait est qu’il y a quelques semaines Fernando Pereira Palha a pu lire le manuscrit d’un livre qui lui est consacré.

Il y a quelques semaines, Fernando Pereira Palha a demandé à son petit-fils de dire à Laurent Larrieu : « Dis-lui que tout est authentique. Tout est vrai ! ».

Et Duarte Palha a remercié Laurent.

Quelques semaines plus tard, au moment même où Bruno Doan envoyait à Laurent la première maquette du livre, Fernando Pereira Palha nous a laissés. Précisément ce jour là.

Cela ne signifie rien, mais c’est là… Etrange et curieux hasard.

Laurent a dû modifier la fin de son manuscrit : «Il ne tiendra jamais ce livre entre ses mains… mais il l’a lu. Sur des feuilles de papier A4, sans photographies, sans notes, sans annexes, mais il l’a lu… Il l’a lu sur des feuillets imprimés et m’attendait en mai.»

Je ne sais pas s’il faut voir là-dedans autre chose qu’un simple et malheureux hasard.

Ce que je sais, c’est que cet ouvrage est plus qu’un livre de toros. Ce texte est un voyage…

François Bruschet

pal24t

Pour commander le livre de Laurent Larrieu directement à l'Atelier Baie, cliquez ICI

ST-ETIENNE

Rappel…

ste24t

GIMEAUX

eta24w

GRANA Y ORO

Avec pour invité le jeune matador de toros Francisco José Espada, l’émission revient notamment sur les dernières courses en Amérique…

fje24t

Pour voir cette émission, cliquez ICI