Mardi 22 Octobre 2019
Mijas
Lundi, 29 Décembre 2014

Ce qui s’est passé aujourd’hui à Mijas est à la fois préoccupant et rassurant…

A Mijas, une coquette cité de la province de Málaga taillée dans le roc, les arènes sont maintenant sujettes à débat. Même si leur importance est relative, le principe d’une requête pour abolir la tauromachie, comme viennent de le faire plusieurs partis politiques de Mijas, est une préoccupation que le monde taurin aurait intérêt de prendre davantage en compte car la toile est tissée et les intentions de prohibition de plus en plus récurrentes.

mijas29d

Une situation préoccupante donc, mais aussi rassurante car les barrières sont encore solides la plupart du temps. A Mijas, la majorité du Parti Populaire est en effet parvenue à repousser l’attaque, mais il est clair que par le jeu de l’alternance, une constante dans pratiquement tous les pays démocratiques, un jour ou l’autre, le débat reviendra au-devant de la scène, avec probablement une écoute plus favorable.

Il faut savoir en effet que dans cette commune andalouse, tous les autres partis se sont montrés opposés à la tauromachie. Pour certains, ce n’est pas une surprise, mais pour le PSOE, ça devient une énigme. Récemment, son principal dirigeant a déclaré être favorable à la promotion et la défense de la tauromachie, mais à l’échelon local, ses propos n’ont à l’évidence pas été très bien perçus par les responsables. Pourront-ils indéfiniment ménager la chèvre et le chou ?

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels