Jeudi 22 Août 2019
Saint-Sever

ss11q

Oreille pour Miguel Ángel Silva et Juan de Castilla…

Ciel couvert, demi-arène. Six novillos de Malabat inégaux de présentation en ce qui concerne le tamaño - surtout des deux premiers - ainsi que de forces, mais aux armures respectables, donnant un jeu divers, meilleurs les deux derniers.

A l’issue du paseo, une minute de silence a été observée à la mémoire d’un dirigeant de la peña Jeune Aficion et de José Mari Manzanares. A l’extérieur, une dizaine d’anti-corridas et le double de gendarmes…

Mario Diéguez (silence aux deux) a ouvert le bal avec un petit novillo faible devant lequel il s’illustra au capote avant deux piques sans style, puis il brinda à l’assistance une faena droitière sans vraiment pouvoir enchainer. Entière au cinquième envoi. Bon capoteo de réception au quatrième piqué en trois fois, puis faena à l’arrache avec cependant de bonnes naturelles isolées et quelques derechazos méritoires dans un ensemble manquant de dominio. Atravesada après pinchazo.

md11p

Miguel Ángel Silva (silence et oreille) brilla au capote avant deux brèves rencontres. Il brinda au ciel une faena contrariée par le manque de fixité et de transmission de son opposant, qu’il conclut d’une entière. Ce fut mieux au cinquième, remarqué - et remarquable - pour ses pintas variées, qui alla trois fois au cheval, s’employant mais en secouant les étriers à la première, poussant plus droit à la seconde et pour la forme la troisième. Après avoir brindé à sa cuadrilla, bonne entame poursuivie par passages valeureux sur les deux côtés en y mettant la manière, mais sans trop s’engager, Miguel Ángel concluant par entière au second envoi.

 mas11p

Juan de Castilla (vuelta et oreille) s’est à son tour illustré capote en mains avant une première pique brève et une seconde en simulacre. Brindis au public et début décidé face à un adversaire peu enclin à se laisser leurrer facilement. Faena de valiente qui alla « a más » et vuelta après entière au quatrième envoi. Face à l’ultime qui sortit avec fougue, le Colombien se fit applaudir au capote, manié avec dynamisme, avant que le novillo ne parte seul pour une première ration, suivie d’une seconde rencontre protestée. Entame déterminée puis succession de mouvements bien conduits, bien que parfois marginaux, avec bonnes réponses du bicho. La faena prit ensuite de l’ampleur à tribord avant extinction des feux par entière… ce qui lui valut une oreille et le trophée au meilleur novillero de cette tarde.

jdc11p

La première partie de cette journée taurine s’est déroulée dans le Cloître des Jacobins - qui abritait aussi des stands et une superbe exposition - au milieu duquel une placita couverte avait été installée. Face à un excellent bétail emmené par les frères Bats, de provenance Sánchez Peinado, quatre jeunes aspirants ont été invités, deux de l’école de Madrid, Carlos Ochoa et Jesús Mejías, et deux d’Adour Aficion, Dorian Canton et Clément Arnoux.

dc11pDorian Canton

co11p

Carlos Ochoa

ca11pClément Arnoux

jm11pJesús Mejías

ja11pLa Jeune Aficion !!!

Félicitations à ces quatre jeunes qui ont tous étalé des qualités et enchanté la bonne chambrée qui se pressait autour de l’enceinte, sous les yeux de leurs professeurs, Joselito et Rafael de Julia pour les Madrilènes, et évidemment, Richard Milian pour Adour Aficion.

 ss11p

A l’issue de la course, les critiques taurins du Sud-Ouest ont annoncé en piste leurs Trophées 2014…

Meilleur matador de toros : Daniel Luque

Meilleur lot de toros : Pedraza de Yeltes (Dax)

Meilleur lot de novillos : Pedraza de Yeltes  (Garlin)

Accessit aux Guardiola Fantoni  (Parentis)

Meilleur novillero : Desierto

Prix Monosabio : Alain Bonijol

Prix Tio Pepe : Morante de la Puebla

ct11p

Un grand enhorabuena pour les organisateurs et les bénévoles qui ont contribué au succès de cette journée taurine...

ae11p

 Ainsi qu’aux Armagnacs d’Eauze qui ont animé toute cette journée…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl11aff

 nim vend25aff