Mardi 22 Octobre 2019
Don Bernardo
Mercredi, 29 Octobre 2014

Un grand aficionado vient de nous quitter…

Bernard Aigon, c’était avec son frère Jean-Pierre et quelques amis, l’âme de la Peña Campuzano de Nîmes. Une amitié indéfectible avec cette famille de toreros, José Antonio et Tomás en tête, qui ne s’est jamais démentie, comme avec Gregorio, qui à Gerena, la ville des Campuzano, vouait lui aussi, au travers de sa Peña, un grand attachement à ses toreros.

ba29q

D’ailleurs, si je ne devais conserver qu’un témoignage de cette relation, mais il y en a beaucoup, ce serait cette journée de 2012, pendant la feria de Séville, quand Bernard et ses amis m’avaient invité à une matinée taurine assez exceptionnelle à la finca Aguadulce pour un mano a mano inédit entre les deux frères !

ba29p

Un pur moment de bonheur qui s’était poursuivi dans la bodega de Gregorio où nous avions passé un moment savoureux entrecoupé d’une remise de trophées au cours de laquelle Bernard avait honoré les toreros avant de recevoir à son tour un bel hommage…

ba29r

Mais Bernard, c’était encore plus que cela. Outre une remarquable réussite professionnelle dans le monde hospitalier, en tant que directeur de l’hôpital de Nîmes, Arles et Pézenas, il avait été aussi Adjoint du Dr Bastide, maire du Grau du Roi, chargé des festivités et de la tauromachie. Très impliqué dans le milieu taurin, il s’occupait des arènes du Grau où il avait fait débuter Tomás Campuzano, qui avait d’ailleurs remporté le trophée. A noter encore son rôle de directeur des arènes de Céret dans les années 80…

Si Bernard s’intéressait de près à la tauromachie sous tous ses aspects, il était aussi reconnu pour son sens des relations humaines et du partage, toujours dans la convivialité. Et c’est bien une authentique «figura » qui vient de nous quitter.

Que son épouse Annie et tous ses proches sachent combien je partage leur peine dans l’épreuve douloureuse qu’ils traversent. Adieu, Maestro…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels