Jeudi 17 Octobre 2019
Peurs
Dimanche, 05 Octobre 2014

De l’enfer à la sérénité…

Eh oui, ils nous avaient promis l’enfer, style « Rodilhan 3, le retour », et s’ils sont bien revenus, le scénario ne s’est pas déroulé tout à fait comme ils l’avaient probablement escompté. D’abord, parce que s’ils avaient été pris de court l’an dernier, les responsables à tous les niveaux ont su rectifier le tir afin que les débordements vécus à Rodilhan ne se reproduisent plus. De ce côté là, succès total. Bien sûr, il y a bien eu quelques déprédations, mais globalement, sur ce que j’ai pu voir, rien de bien sérieux, quelques antis ayant été toutefois arrêtés. Bref, dans le domaine de la sécurité, on ne peut que se réjouir du bon fonctionnement du dispositif mis en place, même s’il génère quelques désagréments pour les aficionados, contrôles, fouilles… C’est malheureusement le prix à payer à cause de la présence des antis qui ont le toupet de prétendre que les corridas coûtent cher à cause de ce déploiement… qui ne se justifie que par leur présence !

Ensuite, parce que s’ils étaient bien là, ils ne sont pas venus en force comme ils le prétendaient, s’annonçant à 600 sur les réseaux sociaux, avec autocars, covoiturage venant de partout… En définitive, sans vouloir minimiser les choses, on va dire qu’ils étaient loin du compte. Essoufflement ? Peut-être. Ce serait trop beau…

Mais à propos de nombre, je dois dire, même si je m’y attendais un peu, que côté affluence, on aurait pu espérer mieux. En effet, si l’on considère le potentiel aficionado, la capacité à se mobiliser, surtout pour une bonne cause, n’a pas été évidente. L’effet certainement des peurs accumulées que les antis cultivent dans le but justement de décourager les aficionados… J’en connais d’ailleurs pas mal qui m’ont dit qu’ils ne viendraient pas à cause des risques d’incidents. Dans un sens, je les comprends, et après tout, chacun est libre de faire ce qu’il veut selon sa conscience ou son degré d’aficion.

Mais ce qui m’étonne le plus, encore que…, c’est la piètre mobilisation aussi des responsables de tous crins, présidents de ci ou de mi, politiciens, professionnels, clubs taurins, entités et compagnie. De ceux qui clament parfois haut et fort combien ils sont attachés à la défense de la tauromachie, de la liberté, et qui devaient avoir piscine ou qui étaient retenus par l’anniversaire de leur belle-mère ! Beaucoup de beaux-parleurs à deux balles, comme ceux aussi qui prétendent avoir des troupes… qu’on ne voit jamais ! Sans compter enfin ceux qui sont venus quémander des invitations, incapables de faire un geste pour une bonne cause ou de venir défendre la tauromachie là où elle doit l’être. Ce dimanche, c’était l’occasion de le faire. Tous ceux-là vont être bien déçus, nous avons passé une excellente journée. Sans eux !

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels