Samedi 23 Février 2019
Bellegarde, Carcassonne, Saint-Perdon, Madrid, AFAP, Teruel…
Dimanche, 31 Août 2014

joaq31xz

Sortie a hombros de Joaquín qui a remporté le XXIème Trophée Nimeño II…

Il a passé la nuit sur la route pour avoir toréé samedi une novillada à Albacete où il s’est distingué en coupant une oreille d’un novillo compliqué d’Alcurrucén, et ce dimanche après-midi à Bellegarde, Joaquín s’est encore mis en évidence en remportant le Trophée Nimeño II.

Six erales de Blohorn bien présentés et donnant un jeu inégal, toujours entretenu, le meilleur s’avérant le troisième, « Cony », qui a eu les honneurs de la vuelta posthume.

Dans une arène baignée par le soleil, avec un quart d’entrée, Joaquín, élève du CFT, a coupé une oreille à chacun de ses novillos. Au premier, le meilleur du lot qui a été honoré de la vuelta al ruedo, le Nîmois brinda au public une faena comprenant d’abord des séries templées sur la droite, poursuivant par muletazos enlevés en alternance sur les deux bords, avec au final, plusieurs naturelles de face puis entière. Avec le dernier, la tâche du Nîmois a été plus ardue, Joaquín, faisant toutefois un effort face à un eral pegajoso. Faena de « altibajos » marquée par sa détermination et son recours. Entière.

 joaq31n

El Chispa (silence et saluts) n’a pas été le plus heureux au sorteo et face à son premier, il a plutôt bien commencé au capote avant de se lancer dans une faena inégale, son novillo permettant sur la gauche, mais lui barrant le chemin sur la droite, ce qui valut au Biterrois plusieurs accrochages avant de sécher avec la ferraille. Avec le quatrième, El Chispa ne put réussir le desquite, sa faena s’avérant trop irrégulière, malgré son évidente volonté, et ponctuée de plusieurs désarmés. Demi-lame.

chispa31m

El Azabache (silence et saluts) se distingua au capote puis a brindé à l’assistance une première faena incertaine dans son entame, l’Arlésien se faisant désarmer plusieurs fois face à un opposant compliqué devant lequel il montra certes application et décision, mais sa maladresse avec les aciers n’arrangea rien. Avec le quinto, El Azabache signa quelques bons capotazos puis manifesta une belle entrega lors d’un combat irrégulier comprenant quelques séquences bien ficelées, notamment à gauche, le tout finissant au fil des planches avant pinchazo puis entière.

azab31m

A l’issue de la novillada, Joaquín a reçu un capote de la part de l’UCTPR que j’ai eu l’honneur de représenter au nom de Dominique Perron, son président, et Bernard Planchon, délégué Sud-Est.

joaq31m

A noter encore qu’à l’issue du paseo, une minute de silence a honoré la mémoire d’Hubert Yonnet et un aficionado local, Jacky Biesse, gardian amateur.

bel31m

CARCASSONNE

Matin. Novillada entretenue  de Rocío de la Cámara proposée par le Ctpr Carcassonne aficion devant 500 spectateurs.

Les deux premiers exemplaires de l'élevage andalou furent difficiles et seuls les suivants permirent le triomphe, ce qui arriva à Guillermo Valencia qui en coupant une oreille à chaque exemplaire est sorti " a hombros".

Jesús Fernández (silence et vuelta) -  Roberto Blanco( silence et silence).  

gv31m

Après-midi. Paseo retardé d’un bon quart d'heure à cause des antis qui interdisaient l'accès aux arènes.

Arènes pleines aux trois quarts pour ce lot de novillos de Miura très charpentés.

miu31m

Une minute de silence a été effectuée à la mémoire de Christian Bourquin.

Paradoxalement, c'est le sobrero de l'élevage de Philippe Cuillé (d'origine Miranda de Pericalvo), sorti en second, qui permettra au Colombien César Valencia de couper deux pavillons. Il écoutera les trois avis à son second, un Miura charpenté qui lui donnera une forte voltereta qui le laissera commotionné et qui sans aucun doute influencera la suite du combat.

Il sera rejoint dans le triomphe par Borja Jiménez qui coupa un pavillon à ses deux opposants avec une conclusion fulgurante à l'épée.

Silence aux deux Miura pour El Mani, un peu tendre encore pour ce bétail.

Fin de course aux lanternes...  

bj31m

 

(Texte et photos  BP)

SAINT-PERDON

Mont de Marsan. Dimanche. Novillada des fêtes de Saint-Perdon. Concours de ganaderías. Moins de 1/2 arène.

Novillos de Palha, Castillejo de Huebra, Valdellán, Pedraza de Yeltes, Sánchez Herrero et l'Astarac.

Bandolero, nº 59, de l'Astarac, né en septembre 2010 : vuelta al ruedo.

José Garrido, palmas après avis et palmas après deux avis;

Alejandro Marcos, saluts et saluts après avis;

Louis Husson, oreille après avis et oreille.

Les banderilleros José Gómez et El Santo ont salué au sixième.

Le prix au meilleur novillo n'a pas été remis, mais un accessit a été décerné au novillo de Pedraza de Yeltes et à celui de l'Astarac.

Une minute d'ovation a été respectée en mémoire d’Hubert Yonnet.

Louis Husson a refusé de sortir en triomphe en raison de la blessure de ses deux camarades.

Novillada accidentée où l'on a frôlé la tragédie et qui avait de l'intensité en raison de son aspect dramatique. Le courage et l'entrega de José Garrido en a imposé. Au-dessus du Palha, noble mais fade, il se fit cueillir de manière très spectaculaire par le cinquième, le Pedraza de Yeltes, le novillo le plus complet. Après l'avoir passé avec allure à la cape, il sut saisir la noblesse piquante de ce bon opposant, mais se fit prendre très durement. Il retomba sur les vertèbres. On craint le pire, mais il revint pour une seconde faena qui connut de bons moments alors qu'il était visiblement sonné. L'animal partit aux planches et il eut du mal à conclure. A la fin de la novillada, il partit pour des examens à l'hôpital Layné.

jg31m(Photo CH. Sirvins)

Emotions fortes aussi avec Alejandro Marcos que l'on vit bien à son premier, le Castillo de Huerba qui fit illusion mais s'arrêta vite. Le Sánchez Herrero, un monstre mal intentionné, le jeta à terre par la suite et lui une infligea une cornada que l'on crut terrible. Ce n'était en fait qu'une estafilade de la poitrine jusqu'au cou. Il s'en est fallu de quelques millimètres. Courageusement, il revint lui aussi de l'infirmerie et se débarrassa avec autorité de l'opposant.

am31m(Photo : Olivier Viaud)

Devant une dure opposition, Louis Husson s'est imposé par sa détermination et son sang froid. Ni Valdellán, ni l'Astarac, deux sérieux clients, ne permettaient de fantaisie. Louis opta pour la sobriété, le sérieux et plaça deux grandes estocades qui lui valurent une double récompense unanimement demandée.

lh31m(Photo : CH. Sirvins)

La course dura plus de trois heures. Trois heures de terreur et de passion.

Pierre Vidal

(NDLR : je n’étais pas à la course, mais on peut tout de même trouver bizarre que le prix n’ait pas été décerné… alors qu’il y avait un novillo de vuelta al ruedo, non ?)

MADRID

Les novillos de Dos Hermanas, très bien présentés, ont donné un jeu irrégulier, le second étant remplacé par un Los Rodeos (voir chronique du jour : "Dos Hermanas").

cdc31mCurro de la Casa : silence et saluts.

pg31mPablo Gallego : silence aux deux.

af31mAlejandro Fermín : applaudissements et saluts.

(Photos : Paloma Aguilar – Las Ventas)

AFAP

Beaucoup de monde pour cette journée de reprise de l'AFAP qui avait invité cette année pour la matinée deux matadors de toros biterrois, Tomas Cerqueira et Cayetano Ortiz, ainsi que le jeune Tibo Garcia, de l'Ecole Taurine El Toreo, face à du bétail de Pourquier.

Tomas Cerqueira a eu affaire à un toro arrêté, mais se montra "podoreso" face à cet animal.

Cayetano Ortiz, très à l'aise, effectua une faena complète face à un animal plus mobile.

Le jeune Tibo Garcia confirma son retour et sa bonne forme, après une année d'interruption.

afap31m

Après l'intermède traditionnel du repas, l'après-midi était réservée aux prácticos, toujours avec du bétail de Pourquier. Hervé Galtier hérita de l'animal le plus compliqué.

Raphaël Chaubet montra sa bonne forme face à un animal plus mobile et Philippe Cattelin, malgré quelques lacunes, fit preuve d'une grande volonté. Cette journée fut l'occasion d'inscrire de nouveaux adhérents (hommes et femmes), notamment, des prácticos de Béziers.

Prochain rendez-vous le 27 septembre à la ganadería François André pour l'Assemblée Générale.

(Communiqué - Texte : Hervé Galtier - Photo : Chantal Berthon)

TERUEL

Nuit magique au centre des arènes de la ganadería du Curé de Valverde, au coeur des Alpilles...

TERUEL, spectacle primé au dernier Festival d'Avignon, mêle théâtre et danse inspirés par la corrida. Ce spectacle a fait le tour des grandes scènes internationales et y sera présenté en exclusivité à l'occasion du tournage d'un film pour la télévision.

ter31m

Voir la vidéo de présentation en cliquant ICI

Nombre de places très limité.

Durée du sêctacle : 55'.

Création de la Compagnie INTERFACE (Sion - Suisse).

Le vendredi 5 septembre à 21h30

(accueil des spectateurs à prtir de 19h30).

Lieu : Ganadería Couturier - Curé de Valverde, Route de Saumane à St-Martin-de-Crau.

Participation aux frais : 20 euros.

ter31n

Renseignements : Association Passion-Tradition au 06 67 73 24 53

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 lq19aff

 stm19aff

 arl19aff

 ist25aff