Mardi 24 Septembre 2019
Dax, Béziers, Roquefort, Fréjus, Expo…

du16xz

Sortie a hombros de Diego Urdiales, présentation en France réussie des Pedraza de Yeltes avec salut du mayoral et énorme prestation de Tito Sandoval…

Plein, beau temps. Aujourd’hui, à Dax, il y a eu course ! De présentation irréprochable, volumineux, allant de 570 à 640 kilos, la plupart spectaculaires au cheval et mobiles à la muleta, sérieux et avec le piquant nécessaire pour créer l’émotion, les Pedraza de Yeltes ont réussi leur passage chez nous. Et premier constat, je n’ai pas très bien compris, après ce qu’on a vécu pendant presque trois heures, que le mayoral n’ait pas accompagné Urdiales dans sa sortie a hombros !

 pedr16m

Antonio Ferrera (bronca et silence) ne s’est pas montré sous son meilleur jour. A son premier, qui prit trois piques inégalement dosées mais qui se signala par une belle arrancada sur le premier assaut, Ferrera se fit applaudir avec les palos avant un début de faena à l’énergie, la suite s’avérant tout aussi dynamique avant qu’il n’aille se munir de la rapière sans insister, alors que la corne droite offrait quelques possibilités pas exploitées au mieux. Entière caída. Avec le quatrième, qui poussa droit, il se vit refuser les palos pour quelques quolibets malvenus et après une bonne entame droitière, Antonio expédia les affaires courantes, faute de connection avec le toro et une partie du public. Entière et deux descabellos.

 af16m

Diego Urdiales (trois avis et deux oreilles) connut le pire avant le meilleur. A son premier, qui provoqua un batacazo après un puyazo sortie fermée, le Riojano enchaina de valeureux muletazos avant d’en baver avec les aciers, à tel point qu’il entendit les trois avais fatidiques, le toro étant finalement puntillé en piste. Changement de décor, ou du moins de scénario, avec le bon quinto. Après trois puyazos, Urdiales se lança dans une faena débutée à droite pour plusieurs séries enlevées et templées, poursuivant par naturelles ajustées, le tout donné avec autorité, sans fioritures, ni adornos excessifs qui ne sont le plus souvent que de la poudre aux yeux. Peut-être un peu froid, mais terriblement efficace, jusque dans l’estocade pour deux pavillons que certains lui chicanèrent, alors qu’on en a vus concédés et fêtés pour bien moins que ça, mais compte tenu du sérieux de l’opposition, il n’y avait pas de quoi crier au scandale. Urdiales n’est pas une gravure de mode, il n’entre pas dans le moule people, mais il torée ! Et pour moi, c’est bien là l’essentiel !

 du16m

Javier Castaño (saluts et silence) tomba d’abord sur le toro de l’après-midi, « Miralto », 580 kilos, acteur avec Tito Sandoval et son cheval « Tabarly » d’un tercio de piques qui mit les gens debout en quatre rencontres Sûrement le meilleur moment de cette tarde, chargé d’émotion car ce n’est pas souvent qu’on est à pareille fête ! 

ts16m

Second tercio pour le moins cocasse par abus de triomphalisme d’une partie du public qui probablement encore sur un nuage, s’est mis à ovationner, avec accompagnement musical hors de propos, David Adalid et Fernando Sánchez qui ont posé chacun une paire… dans les bas flancs de Miralto !!! Bonne entame de Castaño qui fit de bonnes choses du côté droit, mais voulant parachever son trasteo par un coup d’éclat, il cita à dix mètres pour un recibir, le bicho l’obligeant à raccourcir la distance de moitié. Echec du Salmantino qui pincha ensuite à plusieurs reprises, devant se contenter d’un salut alors que Miralto, authentique toro de bandera, avait droit à la vuelta al ruedo posthume.

pedr16w

Le dernier poussa et finit par déséquilibrer la pièce montée sur le deuxième assaut.  Au second tercio, salut du trio Adalid/Sánchez/Galán, ce dernier toujours très présent et précis, pour ne pas dire précieux, dans la lidia. Castaño s’engagea ensuite dans une faena qui comprit quelques bons moments à tribord, l’autre côté s’avérant moins exploitable. Faena hélas conclue sans éclat. Mais une fois de plus, on lui doit d’avoir eu la volonté de faire briller les toros… et sa cuadrilla !

 jc16m

En définitive, ue corrida très entretenue et un fer dont on aura sans nul doute l'occasion de reparler lors de la prochaine temporada...

pedr16p

En matinée, devant des gradins quasiment pleins, finale de la NSP mettant aux prises Léo Valadez et Antonio Grande, face à un excellent bétail de Victoriano del Río.

vdr16m

 Le troisième eral a été honoré de la vuelta posthume.

 lv16n

 Le Mexicain Léo Valadez (oreille et deux oreilles) s’est imposé grâce à son enthousiasme communicatif et son bagage varié qui plait beaucoup dans ce genre de compétition. A son premier, il s’illustra d’emblée au capote, banderilla avec alegría et brinda au public une faena bien débutée par doblones puis derechazos templés au centre. Le Mexicain se fit accrocher à plusieurs reprises, ce qui ne l’empêcha pas d’étaler ses ganas dans des séries enlevées. Entière. Ensuite, avec le meilleur de l’envoi, il se distingua encore au capote par lopecinas rematées à genoux puis par rodillazos au centre pour lancer une faena templée et ajustée malgré quelques scories dues à sa fougue et son désir de crever l’écran. Final rapproché,  puis agenouillé et entière avec voltereta sans conséquences.

lv16m

Antonio Grande (oreille et saluts) évolue dans un tout autre corte. Toréant de façon plus académique, il a parfois du mal à connecter avec les tendidos, mais son toreo est parfois remarquable. A son premier, le Salmantino étala ses bonnes manières au capote, brinda à l’assemblée et donna bien le change sur la rive droite avant d’être désarmé sur l’autre bord.  Final par manoletinas et entière après pinchazo. Face à l’ultime, il fit encore étalage de sa dextérité au capote puis brinda à la cuadrilla de Javier Castaño une faena volontaire et appliquée face à un opposant plus compliqué. Antonio traça toutefois quelques muletazos bien consentis dans un trasteo toutefois inégal, souffrant aussi de la comparaison avec le pouvoir de transmission de Valadez. Pinchazo puis entière caída.

 ag16m

A l’issue de la course, le maire, Gabriel Bellocq, le président de la commission taurine Jacques Pene, Guillaume Marsan, délégué UCTPR, et Jean-Paul Delpech, représentant l’ACOSO, ont remis différents trophées aux deux novilleros avant une sortie a hombros chaleureusement fêtée de Léo Valadez.

dax16m

 BÉZIERS

co16k

 

co16m

Matin. Non piquée avec quatre erales de Robert Margé qui a vu le succès du local Carlos Olsina, deux oreilles, mais aussi une bonne prestation de Jean-Baptiste Molas, oreille et deux vueltas, tandis qu’El Chispa et Sergio Montero faisaient une vuelta.

co16n

 (Photos : Daniel Chicot)

 co16w

L’après-midi, devant deux tiers d’arène, triomphe du jeune diestro local Cayetano Ortiz qui a coupé une oreille à chacun de ses adversaires de Torrestrella.

co16p

 Saluts et oreille pour Escribano...

 me16m

Silence et saluts pour David Galván...

 dg16m

(Photos : JC. Carbonne)

 ROQUEFORT

Le 15 août en matinée, la ganadería Alma Serena (Pierre et Philippe Barts) a remporté le prix du meilleur novilero, mais les quatre ont été intéressants, les trois autres provenant de l’Astarac, Malabat et Casanueva.

Saluts et oreille pour Andy Younes et saluts et silence pour El Adoureño.

 par16m

L’après-midi, décevante corrida de La Quinta qui manqua de forces et de fonds. Deux silences pour Gonzalo Caballero, saluts et oreille pour Borja Jiménez  et saluts pour Andrés Roca Rey.

(Photo : Vuelta y Toros)

FRÉJUS

Tous à Fréjus !!! Le vendredi 22 août: après 8 années de sommeil, les superbes arènes romaines de Fréjus verront à nouveau courir les taureaux.

Pour l'occasion, le Centre Français de Tauromachie a invité les trois principales écoles françaises à une initiation gratuite à la Tauromachie, qui se veut démonstrative, mais surtout symbolique de la reprise de l'activité taurine dans ce superbe amphithéâtre.

frej07m

Le mérite en revient au C.F.T. et à l'ouverture d'esprit du nouveau maire de Fréjus, Monsieur David Rachline, qui nous offre la liberté de pratiquer nos traditions culturelles régionales.

Rendez-vous militant à Fréjus, le vendredi 22 août, votre présence sera un geste fort pour témoigner de votre attachement à l'art taurin...

(Communiqué)

EXPO

cv16n

cv16m

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff