Samedi 23 Février 2019
Palavas, Parentis, Tomás, Madrid, Séville, Bonijol, Grana y Oro…

rm04xz

Sortie a hombros d’Antonio Ferrera et Manuel Escribano, indulto de « Fiscal », sixième toro de Robert Margé…

 Par temps ensoleillé avec un léger vent et devant une demi-entrée, ont défilé en piste six toros de Robert Margé correctement présentés par rapport à la catégorie de l’arène, donnant un jeu divers, la palme allant à l’ultime, « Fiscal », qui a été gracié.

 Antonio Ferrera (oreille, silence et oreille) eut d’abord affaire à un adversaire qui prit une pique puis qui s’employa au second tercio partagé avec Escribano. Applaudissements aux deux puis faena commencée dans le doute, Antonio se faisant désarmer d’emblée puis semblant hésiter pour trouver le bon rythme. Poursuite par quelques échanges méritoires sur les deux rives avec applaudissements sur les remates. Entière. Le troisième afficha sa mansedumbre sur deux assauts et après un tercio de banderilles enlevé puis un brindis à Juan Bautista, Ferrera eut du mal à trouver la bonne cadence face à un opposant qui ne transmettait guère. Entière et descabello. Avec le quinto, l’Extremeño s’illustra au capote et après une pique légère et un tercio de banderilles applaudi, brindis à l’auditoire pour une faena débutée à droite, irrégulière d’intensité malgré plusieurs mouvements agréables, mais quelque peu marginaux. Entière tombée.

af04h

 Manuel Escribano (oreille, silence et deux oreilles et la queue symboliques) brilla au capote en recevant son premier qui prit deux piques cuidées. Second tercio partagé avec Ferrera et applaudissements aux deux, Manolo se distinguant sur un quiebro contre les planches. Faena brindée à l’assistance débutée genoux en terre et poursuivie par des séries templées sur les deux flancs avant final plus encimista. Metisaca et entière. Après une pique puis un tercio de banderilles applaudi, le quatrième s’avéra compliqué à la flanelle par manque de recorrido, Manolo débutant par le haut, mais peinant par la suite pour transmettre et concluant sans éclat.  Ce fut tout autre chose avec l’ultime, un magnifique sardo qui au terme de son combat allait bénéficier de la grâce présidentielle. « Fiscal », N°52, 500 kilos, quatre ans en avril, s’est montré sans éclat sur le seul assaut, mais après un bon tercio de banderilles, il laissa éclater une haute noblesse dans des séries relâchées et templées sur les deux côtés, Escribano prenant visiblement plaisir à les enchaîner. Et au moment de monter l’épée, une pétition d’indulto descendit d’une partie des gradins, si bien que le maestro de Gerena se ravisa et poursuivit sa faena, seulement arrêtée par le mouchoir orange présidentiel.

me04h

 Une décision diversement accueillie, compte tenu d’un premier tercio sans grand éclat et ne comprenant qu’une seule rencontre. Après, bien sûr,  « Fiscal » sortit le grand jeu à la flanelle et c’est cette impression qui a certainement fait pencher la balance. Selon les critères de chacun, la polémique était ouverte… Mais comme à Arles il y a deux semaines, le sixième toro a fait incontestablement remonter la note…

rm04h

 Le sobresaliente Jérémy Banti n’a jamais eu l’occasion d’intervenir.

 pal04w

 PARENTIS

 A l’issue du Certamen « Coso de Parentis » qui mettait aux prises  Tulio Salguero, Mario Diéguez, Juan Francisco Millán, Daniel Crespo et Daniel Soto, le jury a retenu Tulio Salguero et Daniel Crespo pour affronter les novillos d’Albaserrada le dimanche 10 août au matin.

 par04h

Programme complet de la Feria de San Bertomieu 2014 :

 Samedi 9 août à 18h : six novillos de Guardiola Fantoni pour Diego Fernández, Borja Álvarez et César Valencia.

 Dimanche 10 août à 11h : six novillos d’Albaserrada pour Tulio Salguero et Daniel Crespo.

 A 18h : six novillos d’Hubert Yonnet pour Luis Gerpe, Vicente Soler et Guillermo Valencia.

 TOMÁS

Dans une arène bondée à Juriquilla (Mexique), après vingt mois passés sans toréer en public, José Tomás est sorti a hombros en compagnie de son compañero Fernando Ochoa qui fêtait sa despedida, auquel il a coupé la coleta avant leur sortie triomphale.

jt04h

Face à des toros de Los Encinos (1, 2 et 4) et de Fernando de la Mora, le 5ème et le 7éme étant crédités de l’arrastre lent, José Tomás a coupé les deux oreilles de son premier et a salué aux deux autres, qu’il a mal tués.

Fernando Ochoa a dû attendre le sobrero de regalo auquel il coupa les deux oreilles pour pouvoir se retirer a hombros en compagnie de Tomás, après saluts, oreille et silence.

Avec Feria TV, voir la vidéo de cette corrida en cliquant ICI

MADRID

Devant un quart d’arène et face à des toros de Juan Manuel Criado (1, 3 et 6), Sánchez Herrero (4 et 5) et Aurelio Hernando (2bis), Miguel Tendero a été le plus en vue, coupant une oreille à son premier.

mt04h

 Silence et sifflets pour Chechu et silence et saluts pour Javier Herrero, qui confirmait son alternative.

(Photo Tendero : Juan Pelegrín)

 SÉVILLE

 Sortie a hombros par la Porte du Prince d’une Maestranza remplie aux trois quarts pour Diego Ventura qui a coupé une puis deux oreilles aux toros de Fermín Bohórquez.

 Deux silences pour Andy Cartagena, le moins bien servi. Quant à Andrés Romero, qui prenait l’alternative, il a coupé les deux oreilles de l’ultime après avoir salué avec « Opositor », le toro de la cérémonie.

Malheureusement, son cheval « Perseo » a reçu une cornada de 20 cm dans la hanche gauche et a été opéré par le vétérinaire de la plaza…

 Avec Feria TV, voir le résumé de la corrida d’alternative de Javier Jiménez en cliquant ICI

 BONIJOL

ab04g

GRANA Y ORO

Avec pour invité José Mari Manzanares pour fêter le cinquième anniversaire de l’émission, retour sur les courses de Séville, Cáceres, Saragosse, Tomelloso et Brihuega, ainsi que sur la Feria de St-Martin-de-Crau et le triomphe de Joselito Adame à Aguascalientes.

manz04h

Pour voir l’émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 lq19aff

 stm19aff

 arl19aff

 al23aff

 ist25aff