Lundi 23 Septembre 2019
Clemente, Madrid, Castellón, Villeneuve, Grana y Oro…

clem23xz

 

Tentadero de machos chez Olivier Fernay pour Clemente…

 Après son triomphe en tout début de saison à Samadet, Clemente a repris le cours de sa préparation et avec la poursuite de ses études en parallèle, on peut dire que ce novillero ne connait guère de temps morts.

En effet, avec Fermín Gonzalez qui le conseille techniquement et Carlos Zuñiga comme apoderado, il partage ses entrainements entre la France et l’Espagne, et si ce dimanche il tientait aux Jasses de la Ville, chez Olivier Fernay, il se rendra dans la foulée en direction de Madrid où plusieurs tentaderos l’attendent…

clem23m

Par temps ensoleillé mais venté, et sous le regard d’un groupe d’amis arlésiens, avec Gabin sur le cheval, ainsi que Frédéric Leal et Morenito d’Arles dans la brega, Clemente a pris d’abord un toro auquel il a servi quelques capotazos ajustés.

Après l’épreuve de la pique, il s’est montré appliqué face à un sérieux adversaire noble, mais qui réfléchissait. Un bon exercice pour le Bordelais qui a exécuté dans un trasteo inégal plusieurs mouvements allurés.

clem23n

Ensuite, Clemente a toréé un novillo, exprimant encore sa volonté et ses bonnes manières, Raphael de Lucas, fils de Fermín González, sortant de second.

En définitive, un agréable moment au campo avec un novillero que l’on n’a pas l’habitude de voir souvent chez nous à cause de l’éloignement… mais que l’on retrouve toujours avec plaisir, autant par ses qualités artistiques que pour sa simplicité et sa gentillesse, ce qui ne gâte rien…

clem23o

« A Samadet, j’étais content de couper trois oreilles, ça lançait bien ma saison, j’ai pu me régaler et retrouver l’ambiance, ainsi que les sensations en remettant l’habit, ça me manquait car je n’avais pas connu ça depuis octobre dernier. J’ai toutefois été un peu déçu de la novillada, on attendait un peu plus, elle arrivait pour convaincre tout le monde et ma foi, j’ai fait ce que j’ai pu avec ce que j’avais et je crois avoir montré mon envie et mes progrès.

clem23p

Mon quotidien, c’est le lycée puis l’entrainement, et j’ai aussi la possibilité de me rendre en Espagne un week-end sur deux pour tienter. Je n’avais connu ça avant et le fait d’être à présent apodéré par Carlos Zuñiga m’ouvre évidemment pas mal de portes. Je me retrouve aux côtés de matadors de toros et bien entendu, ça ne peut que favoriser ma progression.

clem23r

J’ai confiance en moi et surtout envers les gens qui m’entourent. En Espagne, ça ne s’est pas fait en un jour, la première fois je n’ai pas été « a gusto » car je ne connaissais pas les personnes, mais tout s’est amélioré rapidement et maintenant, je me sens vraiment en confiance, on se connait mieux et il règne une bonne entente entre Fermín, Carlos et moi. C’est un élément essentiel dans ma progression qui forcément m’aide à bien me concentrer pour mes futurs challenges.

 clem23q

J’aime me relâcher et m’exprimer, en me sentant moi-même. Quand les toros ne le permettent pas, j’essaie toujours de trouver quelque chose qui me rende heureux et qui rende heureux le public, quelque chose qui puisse me satisfaire. On ne se régale pas forcément durant toute une faena, c’est sur quelques muletazos, la manière de marcher devant le toro et de se sentir torero, ça peut aller très vite, parfois sur quelques détails, pour parvenir à quelque chose de plus complet. Mais ma tauromachie, celle que je ressens le mieux, s’apparente dans ma tête à celle de Manzanares père, Morante à l’heure actuelle et… Paula pour le capote.

Comme eux, je veux donner au public un ressenti qui sorte de l’habituel, qui sorte de moi et des sentiments que je tiens à exprimer dans un ruedo… »

clem23s

FERMÍN GONZÁLEZ

« Pour tout clarifier, je ne suis pas l’apoderado de Clemente, mais l’homme de confiance. Avec Carlos, on a un dialogue très ouvert, je donne mon opinion, et on est toujours en phase, toujours avec l’accord du torero. C’est moi qui l’ai mis dans les mains de Zuñiga, on avait d’ailleurs deux grandes maisons d’apoderados, mais Clément n’est pas une marchandise, c’est un torero ! Avec Carlos, il y a à la fois du respect et une confiance réciproque, mais c’est lui, en tant qu’apoderado,  qui a le dernier mot…

La progression de Clément est tout à fait logique par rapport à ses capacités. L’an dernier, il a fait cinq novilladas piquées pour ses débuts et il a avancé à chaque fois. Cette année, avec un nouvel apoderado, il se prépare au campo et cette progression, selon moi, devrait le mener très loin…

fg23h

On va essayer de faire une belle temporada, pas forcément par rapport au nombre de courses, que l’on situe entre 15 et 25, mais surtout sur le plan qualitatif. On ne veut pas le protéger en fonction du bétail par rapport au fait qu’il soit gros ou petit, mais plutôt en considérant la catégorie des élevages, ce qui ne veut pas dire que ce sera facile, mais par rapport à son toreo, très pur et différent des autres, on cherche à le colloquer avec le bétail qui puisse lui garantir de s’exprimer au mieux.

Entendons-nous bien, quand je parle de garantie, c’est par rapport aux noms des ganaderías, après, ça peut aussi sortir compliqué, souvenons-nous de la novillada de l’an dernier à Dax où Clemente a pégué un arrimón impressionnant alors que rien n’était facile… Cela dit, c’est un torero qui dégage beaucoup sur le plan artistique, il a quelque chose en plus et il est très intelligent devant le toro, il ne lâche rien en réalisant le bon toreo et il a du courage…

clem23t

Cette année sera consacrée à la novillada, il va très vite, mais nous, on veut aller doucement, sans griller les étapes, car je ne veux pas qu’il soit matador de toros… mais figura del toreo ! Et c’est très différent ! »

clem23v

Attendu à Madrid, notamment par le Conde de Mayalde, Clemente va participer à plusieurs tentaderos filmés par FR3 pour un futur sujet de Joël Jacobi, avec la participation de Zocato, qui figurera sur un prochain numéro de « Signes du Toro »…

MADRID

Ouverture de la temporada venteña ce dimanche avec une novillada de Hermanos Sánchez Herrero bien présentée, noble et inégale de jeu.

lg23hPhoto : Luis Gerpe- Juan Pelegrín/Las Ventas

Luis Gerpe et Curro de la Casa ont salué à leur premier, quant à Javier el Prado, il n’a eu droit qu’au silence. 2/5 d’arène avec tarifs populaires.

as23h

A l’issue du paseo, une minute de silence a été observée en hommage à Adolfo Suárez, ex-Président du Gouvernement Espagnol décédé ce dimanche.

(Photo : Mundotoro)

CASTELLÓN

Ouverture de la feria avec une corrida de rejón de Los Espartales donnée devant trois cinquièmes d’arène qui a vu la sortie a hombros d’Andy Cartagena et Diego Ventura.

Andy Cartagena a coupé les deux oreilles de son second après avoir écouté une pétition à son premier, Diego Ventura les deux à son deuxième après silence et Manuel Manzanares, venu remplacer Leonardo Herenández, a obtenu un trophée face à l’ultime.

VILLENEUVE

Le vendredi 28 mars à 21h dans son local de la Place des Etats du Marsan, le Cercle Taurin de Villeneuve de Marsan aura le plaisir pour sa deuxième conférence de la saison de recevoir le matador Thomas Dufau.

td04t

Il nous présentera le film « La passion selon Thomas », accompagné du réalisateur et journaliste Pierre Vidal et du producteur Gérard Ducès.

vil23h

En outre, l’équipe dirigeante de la Feria de Vic-Fezensac viendra présenter ses cartels dans lesquels figure notre jeune torero et montrer les toros qu’il aura à combattre.

vic15j

(Communiqué)

GRANA Y ORO

Avec pour invité Alberto Lamelas, l’émission comprend des sujets sur la corrida de Fitero, le bolsín de Ledesma, les journées taurines de Palencia, les jeunes de Valladolid chez García Jiménez, le triomphe de David de Miranda à Huelva et d’Andy Cartagena à Arnedo, ainsi que les courses au Mexique…

al23h

Pour voir cette émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff