Mardi 22 Octobre 2019
Ganadería Casanueva
Mardi, 19 Novembre 2013

cr19xy

Virage important pour la ganadería avec l’acquisition de produits de César Rincón…

Ils l’avaient en tête depuis pas mal de temps, puis le rêve est devenu réalité. José et Guillaume Bats se sont rendus le mois dernier dans la finca de César Rincón pour embarquer une vingtaine de vaches, quelques veaux et un semental de la prestigieuse ganadería El Torreón.

Et si Guillaume, le fils, n’est pas peu fier de ses nouvelles acquisitions, José, son père, s’avoue en outre ravi par la façon dont l’affaire a été traitée par son fils, qui a su gagner la sympathie et la confiance du maestro colombien, ce qui a grandement facilité les choses.

A présent, les vaches, leurs veaux et le reproducteur occupent une place de choix dans la ganadería, comme j’ai pu le constater ce mardi lors d’une visite rendue délicate par l’état du terrain, à cause des pluies qui se sont abattues ces derniers jours. Mais peu importe la boue, en avant sur le tracteur pour découvrir ces petites merveilles…

 cvas19u

A l’issue de la visite, en compagnie de l’ami Michel Salvadorini « Palomo », Guillaume est revenu plus en détails sur cette opération qui à terme va changer quelque peu la base de la ganadería…

cas19q

« J’ai toujours apprécié l’élevage d’El Torreón, même avant que Rincón ne l’achète, ça faisait un moment que j’en avais envie et il fallait qu’on le fasse pour améliorer notre élevage afin de progresser… 

 cr19t

L’opportunité s’est présentée au mois de mai grâce à Rafael Cañada, on a discuté, on a bien accroché, il nous a reçus très chaleureusement, on y est allé trois ou quatre fois pour voir des tentaderos et des vaches, et finalement, on a conclu l’affaire.

 cr19rLe maestro avec Guillaume, Rafael Cañada,  les toreros Emilio de Justo et Guerrita Chico, Cédric Cuzak et un couple d’amis, Armel et Roselyne Dupouy

On a rentré le bétail le 10 octobre, soit une vingtaine de vaches, le semental et les veaux qui  sont venus avec les vaches. Cet apport va être complémentaire, on va garder les Sampedro et on aura donc deux branches séparées dans la ganadería, mais après, selon les résultats qu’on aura obtenus avec ces El Torreón, si on a tiré le bon filon, il n’est pas impossible que dans le futur, on fasse d’autres voyages dans la ganadería de Rincón pour ramener d’autres vaches afin d’en faire la base de notre élevage.

cas19v

Le choix a été très simple, le maestro a été extraordinaire avec nous, et c’est un choix de luxe. Sur ses 250 vaches, il nous a laissé choisir celles qui nous plaisaient. On a porté notre choix par rapport à leurs caractéristiques physiques et ensuite, il nous a montré les notes et il s’est avéré que pour la plupart, elles étaient excellentes !

cas19zSemental

On peut dire que maintenant, on a un lot de luxe, et à présent, il nous reste à travailler dessus pour parvenir à atteindre notre objectif. Les premiers produits du Torreón sortiront en camada complète en 2016, les plus avancés dès 2015…

 cas19x

César Rincón s’intéresse beaucoup au suivi, on s’appelle souvent, au moins une fois par semaine, et ce qui l’intéresse, c’est de voir comment les bêtes évoluent dans un campo  différent, avec plus d’humidité, plus de difficultés l’hiver, une alimentation différente et surtout une autre façon de mener l’élevage. Ça l’intéresse donc beaucoup de voir comment les bêtes se comportent et c’est pour ça qu’on va rester en contact. D’ailleurs, le maestro doit venir chez nous au printemps pour assister à un tentadero et à certaines  sorties pour voir comment le bétail évolue…

cas19cx

J’en profite pour remercier tous les amis qui nous aident à la ganadería et Rafael Cañada qui nous a donné un bon coup de mains.

cas19f

Plus généralement, si on fait le bilan de la temporada 2013, on peut dire que ça a été une saison honnête avec une très bonne sortie à Aire sur l’Adour, avec un excellent novillo qui est sorti en dernière position, Tyrosse, ça ne s’est pas trop mal passé, il y a eu des oreilles coupées, et Saint-Sever, ça a été un tout petit peu moins bien, il y a eu de tout, mais pour 2014, ça se présente bien, on a plus de sollicitations que de novillos à vendre ! C’est un peu frustrant parce qu’on ne pourra pas aller partout, mais ça veut dire aussi que les gens apprécient notre travail et que ça laisse de belles perspectives pour l’avenir… »

cas19g

Dans l’immédiat, j’ai pu constater que le travail ne manquait pas à Casanueva, mais il est évident que ce prestigieux apport a boosté le moral des éleveurs. Et avec le moral, on peut soulever des montagnes. Et remporter tous les challenges. Suerte, amigos !

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels