Mardi 20 Août 2019
Logroño, Camille, Dufau, Fandiño, Espada, ETA, Bouillargues…

ix23xy

Triomphe d’Iván Fandiño face aux Juan Pedro Domecq…

Deux tiers d’arène environ, six toros de Juan Pedro Domecq bien présentés, nobles mais justes de forces la plupart, meilleurs les 2, 4 et 5.

Juan José Padilla (vuelta et oreille) a reçu son premier par deux largas cambiadas de rodillas avant qu’il ne soit cuidé à cause de ses forces limitées, la faena, templée sur les deux rives, étant à l’avenant, entre aisance technique et maintien à mi-hauteur. Entière et bronca au palco pour ne pas concéder de trophée, alors que la pétition était majoritaire. Avec le quatrième, le Pirate y alla de deux autres largas de réception avant de s’illustrer avec les palos. Faena de grande entrega brindée à l’assistance et débutée à genoux, mais à l’image de sa première, nouvel exercice de maintien au cours d’un trasteo varié et décidé, le burraco, au demeurant noble, étalant toutefois à son tour quelques faiblesses dans les jarrets. Ce coup-ci, le président tomba logiquement un mouchoir.

Iván Fandiño (oreille et oreille) se distingua sur sa réception par véroniques puis dans une competencia aux quites avec Talavante qui en disaient long sur sa détermination. Faena brindée à l’auditoire bien dosée face à un opposant dont les forces n’étaient pas le meilleur atout, mais qui s’avérait maniable, récompensée d’une oreille pour l’effort réalisé avec temple et intelligence torera. Avec le quinto, passablement compliqué, le maestro d’Orduña brilla encore au capote avant de brinder à Urdiales une faena à l’impeccable construction sur les deux bords, avec sérieux et dominio, bien rematée à l’épée.

Alejandro Talavante (silence et sifflets) n’a pas été le mieux loti au sorteo. Son premier ne lui laissa aucune opportunité de se mettre en évidence et l’ultime, pas plus de réussir le desquite. Deux boucas…

CAMILLE

Camille Juan poursuit sa préparation au campo…

Fort du soutien de plus de 350 personnes qui, en quelques heures, lors de la dernière féria de Nîmes l’avaient épaulé dans sa démarche en créant une page Facebook, afin qu’il puisse occuper le poste laissé vacant par Manuel Escribano, le matador de toros nîmois Camille Juan a participé, ces dernières semaines, à diverses tientas qui s’inscrivent dans le cadre de l’intense préparation que le torero a suivie tout au long de l’année. Après avoir retienté de vieilles vaches imposantes marquées du fer de Miranda de Pericalvo chez Philippe Cuillé, Camille fut invité à toréer trois utreras chez Hubert Yonnet. Un test qui, à nouveau, a démontré aux professionnels présents que Camille Juan est capable d’occuper aujourd’hui le poste que Stéphane Fernandez Meca et Denis Loré laissèrent lorsqu’ils se retirèrent des ruedos.

cj23c-1

Sa voix, portée par un toreo aujourd’hui mature, commence à trouver écho auprès des organisateurs français. Il est indéniable que la communauté d’aficionados qui le soutient y est aussi pour quelque chose.

Prochainement, il affrontera un taureau de Pierre-Marie Meynadier dans les arènes de Manduel, le 20 octobre. Tous les aficionados sont, bien évidemment, invités à assister à cette lidia à puerta cerrada offerte par la Peña des Amis de Camille Juan.

(Communiqué – Photo : Julie Bérard)


DUFAU

Deux corridas au Pérou pour clôturer la saison de Thomas Dufau...

Pour cette présentation comme Matador de Toros au Pérou, Thomas Dufau a coupé deux oreilles à cette feria de Tacabamba. Il a été le triomphateur de la meilleure Faena de la « Feria internacional en Honor al Señor de la Misericordia » en remportant le « Escapulario de Oro ».

td23td

Le public, en manque de connaissances taurines, a quand même rempli à chaque fois les 10.000 places des arènes.

A 2300 mètres d’altitude, la température était de 22° avec un temps variable et un vent parfois fort.

td23t

Thomas se trouvant dans ce grand pays d’une autre civilisation, des informations plus précises ainsi que des photos et des vidéos seront publiées sur son site web : www.thomasdufau.com au plus tôt.
(Communiqué)

FANDIÑO

Avec Feria TV, voir la faena d’oreille d’Iván Fandiño pour ses débuts à Murcia, face à un Fuente Ymbro, en cliquant ICI

if23i

ESPADA

A Lima, en plaza de Acho, Francisco José Espada a indulté « Montero », un novillo de Santa Rosa.

fje23fje

Après son triomphe arlésien, il semble que ce novillero de Fuenlabrada soit en pleine bourre. A surveiller de près…

(Photo : Mundotoro)

ETA

eta23e

BOUILLARGUES

bou10a

Petit rectificatif, il s’agit de David Garzón, et non pas Daniel, qui s’était notamment bien comporté lors du Bolsín de Terre d’Argence…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 arl11aff

 nim vend25aff