Samedi 23 Février 2019
Arles, Dax…

lq08a

Sortie a hombros du Cid, bonne tenue des toros de La Quinta…

Un tiers d’arène environ, beau temps malgré des prévisions défaitistes. Six toros de La Quinta bien présentés, dans le type, astifinos, sans grande expression au cheval, mais la plupart très bons à la muleta. Saluts du mayoral à l’issue de la course.

lq08x

 

El Cid : oreille et oreille.

Luis Bolívar : saluts et oreille.

Diego Silveti : silence et oreille.

Un lot de toros qui aurait mérité une plus grande audience  et… un meilleur traitement. Car si l’on ne s’est pas ennuyé dans l’amphithéâtre arlésien, on a tout de même vu défiler des toros de rabo repartant avec leurs oreilles ou en laissant trop peu sur le carreau...lq08lq

 El Cid s’est distingué au capote sur la réception de son premier. Rien de bien probant au cheval  puis brindis au conclave, la faena du maestro de Salteras comprenant plusieurs séquences d’exécution soignée, auxquelles il a manqué toutefois un poil d’engagement et de dominio pour relever davantage la sauce. Entière caída. Avec le quatrième, tercio de piques curieux, pour ne pas dire à l’envers, le Cid plaçant loin son opposant pour le premier assaut puis raccourcissant la distance sur l’autre ! Au second tercio, saluts du Boni et de Pirri puis début soigné sur les doblones avant plusieurs séries instrumentées avec élégance, surtout à gauche où quelques naturelles méritaient la mention. Trois quarts tendida.

elc08e

 

Luis Bolívar, appelé de la dernière heure, venu remplacer Manuel Escribano blessé la veille, n’a guère été convaincant avec son premier, se contentant d’échanges marginaux sans transmission. Entière delantera. Ce fut mieux avec le quinto, au demeurant excellent à la muleta. Quittant ses zapatillas, Luis  se lança dans un trasteo plus abouti que le précédent, alternant les séries avec la décision et l’engagement qui lui avaient fait défaut auparavant. Entière tombée.

lb08l

Diego Silveti eut du mal à passer la rampe à son premier qui poussa au cheval avant un tercio de banderilles à ne pas montrer dans les écoles. A la muleta, l’engagement ne fut pas son point fort, se contentant d’aligner les muletazos comme d’autres enfilent les perles ! Long trasteo sans saveur ni profondeur conclu par trois quarts de lame après demie. Le dernier était excellent à la muleta, et après un nouveau second tercio bâclé, Silveti se montra plus appliqué et engagé dans un trasteo valeureux qui lui valut une récompense après adornos méritoires et trois quarts de lame.

ds08d

 

DAX

Arènes pleines, deux toros de Victorino Martín, Alcurrucén et Garcigrande, globalement plus exploitables ceux pour Castella.

Morante de la Puebla : silence, avis partagés et silence.

Sébastien Castella : oreille, oreille et saluts.

Blessure d’Antonio Jiménez « Lili », fracture du poignet gauche.

Avec Feria TV, voir la vidéo de la corrida de Torrestrella en cliquant ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 lq19aff

 stm19aff

 arl19aff

 ist25aff