Samedi 21 Octobre 2017
Arles, Léa, Crac Boum Hue..., Cayetano, Madrid, Ponce, Algemesí, Hemingway…

fje06xx 

Triomphe de Francisco José Espada, Patrick Laugier et ses filles au firmament...

Beau temps, environ un quart d’arène. Deux  novillos de Piedras Rojas (1 et 3) et quatre de Dos Hermanas (Margaux et Marie Laugier) bien présentés et donnant pour la plupart un bon jeu. Les quatrième et cinquième ont eu les honneurs de la vuelta posthume. Patrick Laugier et ses filles ont accompagné Fernando José Espada dans sa sortie a hombros.

pl06p

César Valencia : oreille et vuelta.

Fernando José Espada : silence et deux oreilles.

Lilian Ferrani : silence et oreille.

Novillada très entretenue avec des novillos de Patrick Laugier qui dans l’ensemble ont donné un jeu très intéressant, voire supérieur, globalement au-dessus des novilleros dont la lidia n’a pas été toujours exemplaire. Si deux novillos ont été crédités de la vuelta, deux autres la méritaient tout autant, les 1 et 6, sinon plus ! Surtout que l’on ne vienne plus me dire qu’il n’y a pas de bons toros dans notre Hexagone…

César Valencia a accueilli son premier par trois largas afaroladas de rodillas et après un bon capoteo, le novillo a pris deux piques brouillonnes. Tercio de banderilles à charge de César qui s’est un peu embrouillé les pinceaux sur une troisième paire de courtes citée sur un tabouret avec pose au violon… loupée. Brindis au conclave, début suave et alluré, alternance de séries agréables mais un poil marginales avant inévitable circulaire puis adornos artistiquement aboutis. Entière tombée. Avec le sérieux quatrième, qui prit trois piques avec belle arrancada à la troisième, César laissa banderiller la cuadrilla puis brinda à Juan Bautista une faena certes décidée et vaillante, mais  manquant globalement de temple et de dominio. Oreille envolée aux aciers et vuelta diversement appréciée. Celle pour son adversaire fut en revanche très fêtée…

cv06c

Fernando José Espada tomba d’abord sur le moins intéressant de l’envoi, notamment par manque de charge. Deux piques sans style, brindis au public et trasteo sans émotion, ni transmission, mal rematée à… l’espada ! Avec le cinquième, ce fut une tout autre chanson. Après deux rencontres désordonnées, Rafael Viotti salua au second tercio puis Fernando brinda à l’assistance une faena relevée à gauche, la meilleure corne, par naturelles de postín qui remuèrent les gradins. Forte voltereta sans conséquences, final gaucher tout aussi esthétique et entière au second envoi. Autre vuelta au novillo.

fje06f06l

Lilian Ferrani reçut son premier a portagayola puis larga afarolada de rodillas avant capoteo décidé. Deux bonnes piques de Jacques Monnier puis brindis à l’auditoire d’un trasteo irrégulier comprenant quelques mouvements gauchers méritoires. Echec aux aciers. Avec l’ultime, bien entrepris au capote, puis qui prit deux bonnes piques, l’Arlésien brinda encore au public avant trois cambios au centre puis des échanges décidés sur les deux rives, mais à engagement et transmission variables. Estocodón qui a largement contribué à l’octroi d’un pavillon.

lf06l

LÉA

Avant son alternative nîmoise, Léa Vicens vue par Marion Mazauric, Editions Au Diable Vauvertc…

lv06d

 « Ce mail à l'approche de la feria de Nîmes, pour partager un énorme coup de cœur. Il s'agit bien d'une découverte et d'un artiste, mais pas d'un manuscrit. Il s'agit de la jeune torera à cheval Léa Vicens, qui va prendre dans quelques jours son alternative chez elle, à Nîmes. J'ai eu la chance de suivre Léa de ses premiers pas en Espagne jusqu'à ses débuts et premiers triomphes, enfin, cette saison, dans toute les arènes françaises.

Après le 16 septembre 2012, alors que je ne l'attendais pas, Léa a réenflammé mon aficion, comme celui du public de Bayonne qui scandait son nom à l'attente du second toro, alors qu'il la découvrait, comme celui de tous ceux qui l'ont vu toréer.

lv06a

Léa ne monte pas à cheval, son corps entier parle cheval avec une fluidité, une clarté et une grâce lumineuse, magique, et elle applique ce même art à la tauromachie à cheval. Elle a déjà un style, un style inédit, et jamais il n'emprunte à la facilité. Formée depuis huit ans dans les écuries andalouses des Peralta, elle pratique une tauromachie pure, de face, torée de toute l'arène et d'abord du regard, et temple chaque geste.

Malgré tout ce que cela a d'admirable et de régénérant, le fait qu'elle soit femme ne doit motiver ni enthousiasme, ni admiration. Encore moins de cette indulgence affectueuse qui les minore en les flattant. Il s'agit d'un torero à cheval et d'une future figura, et il est bien plus admirable qu'elle soit une fille d'enseignante et une nîmoise de la ville que rien, et surtout pas sa fortune, ne préparait à ce destin. Sinon son don pour l'équitation, son courage et sa passion taurine. Mais c'est une très belle histoire, et elle est en train de naître.

lv06c

Léa (40 toros tués) a dressé tous ses chevaux en moins de quatre ans, et le niveau qu'ensemble ils ont déjà atteint lui a permis, à Bayonne, de couper deux oreilles et de bouleverser l'arène face à un Mendoza (4.000 toros tués) habité, qui se contenta de 4 oreilles et une queue.

À Dax, Cazaubon, aux Saintes, elle a levé les arènes et laissé des images inoubliables, des moments sublimes. Elle est la braise et feu, une Carmen centaure qui associe les contraires, force et sang froid, audace et précision, calme et passion.

lv06b

J'espère qu'à Nîmes, pour son alternative, les toros lui permettront d'interpréter son toreo comme je l'ai vu. Mais je suis sûre que quel que soit le sort, la découvrir vous éblouira et que cette jeune torera, déjà cinquième de l'escalafón, sera prophète en son pays, la France, et Nîmes. C'est samedi 14 septembre à 11h à Nîmes et je vous conseille de ne pas la manquer !

N'hésitez pas à regarder quelques images sur son site : www.leavicens.com/ »

 CRAC BOUM HUE…

Le Tribunal Administratif de Marseille rejette la demande du CRAC en annulation de la feria d'Arles…

« Comme il était prévisible au regard de la légèreté de l'argumentation pourtant réunie par un "comité d'experts ayant travaillé pendant six mois sur le dossier", le Tribunal Administratif de Marseille a rejeté la demande en référé présenté par le Comité Radicalement Anti Corrida, aucune des allégations invoquées n'étant en mesure de démontrer l'opportunité d'une pareille demande.

En réponse aux arguments du CRAC, maître Ludovic Para, avocat de la mairie d'Arles et de l'Observatoire, a plaidé devant le Tribunal, à partir d'un mémoire rédigé en défense avec les autres avocats de l'Observatoire, maître Michel Dufranc, Jean Corona et Guillaume François (avocat également de l'UVTF) et le comité juridique de l'Observatoire présidé par le professeur Reynald Ottenhof.

Dans le procès au fond qui ne manquera pas de suivre, l'Observatoire et l'UVTF interviendront également aux côtés de la ville d'Arles, pour faire confirmer l'interprétation de la loi mise en évidence par ses juristes et qui confirme celle déjà donnée par les plus hautes juridictions civiles, ainsi que par le Conseil d'État.

Mais auparavant, les militants du CRAC, et leur président, devront répondre devant la justice pour leur implication directe dans les troubles à l'ordre public et entraves à la liberté d'expression dont ils se sont rendus coupables, entre autres, dans les arènes de Rion le 24 août dernier à l'occasion d'une manifestation non autorisée dont la violence a ému au-delà des régions taurines par son caractère xénophobe et sa radicalisation. »

André VIARD Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

(Communiqué)

(Voir chronique du jour – publiée avant cette info - : « Et puis quoi encore ? »)

CAYETANO

Beau succès en Espagne de Cayetano Ortiz qui après s’être distingué à Calasparra, a été appelé à remplacer Brandon Campos à Trillo ce samedi avant d’honorer un nouveau contrat dimanche à Peralta avec les Guadaira. Enhorabuena y suerte…

 MADRID

 Cartels officiels de la Feria de Otoño…

 Jeudi 3 octobre : Novillos d’El Ventorrillo pour Javier Jiménez, Juan Ortega et Sergio Felipe.

 Vendredi 4 : Toros de Victoriano del Río pour El Cid, Iván Fandiño et Sebastián Ritter (alternative).

 Samedi 5. Toros du Puerto de San Lorenzo pour Alberto Aguilar, Joselito Adame et Jiménez Fortes.

 Dimanche 6. Matin. Finale du Certamen « Camino Hacia Las Ventas ». Erales de Monte La Ermita pour les trois finalistes  des écoles taurines de Madrid.

 Tarde : Toros d’Adolfo Martín pour Antonio Ferrera, Javier Castaño et Iván Fandiño.

 Corrida de clôture du « Día de la Hispanidad », le 12 octobre : Toros de José Luis Pereda pour Luis Bolívar, Paco Ureña et Sergio Flores.

mad06m

 PONCE

A Torremolinos, débuté par une minute de silence à la mémoire de son grand-père Leandro, Enrique Ponce a remporté son mano a mano avec Javier Conde en coupant trois oreilles, Conde recevant deux ovations. Avec Feria TV, voir le résumé de cette corrida en cliquant ICI

ep06e

 

ALGEMESÍ

Cartels de la Feria…

Samedi 21 septembre: Novillos de Lagunajanda pour Curro de la Casa et Jorge Expósito.

Dimanche 22: Novillos de Cebada Gago pour Francisco Damas et Vicente Soler.

Lundi 23: Trophée Naranja de Plata. Erales de El Parralejo et Javier Molina pour Pedro Jesús Merín et Robert Beltrán.

Mardi 24: Novillos de Santiago Domecq pour José Garrido et Lama de Góngora.

Miercredi 25: Trophée Naranja de Plata. Erales de El Parralejo et Javier Molina pour José Cabrera et Aitor Darío "El Gallo".

Jeudi 26: Novillos de Ana Romero pour Álvaro Sanlúcar et Tomás Campos.

Vendredi 27: Novillos de Guadaira pour Martín Escudero et Posada de Maravillas.

Vendredi 27: Trophée Naranja de Plata. Nocturne. Erales de El Parralejo et Javier Molina pour David Menes et Cristian Gómez.

Samedi 28: Novillos de Los Galos pour les rejoneadores Javier Cano et Sergio Domínguez.

Dimanche 29: Novillos de Fuente Ymbro pour Román et Jorge Expósito et un de Yolanda Martín pour le sobresaliente Fernando Beltrán.

alg06a

HEMINGWAY

Les Rendez-vous Prix Hemingway de la Feria des Vendanges 2013:

JEUDI 12 SEPTEMBRE 2013 : Sortie en Librairie du Recueil " L'Ultime Tragédie Païenne de l'Occident et autres nouvelles du Prix Hemingway"

hem06a

SAMEDI 14 SEPTEMBRE À 15H : Séance Rencontre dédicace à La Librairie Teissier à Nîmes, Rue Régale en présence des auteurs Miguel Sánchez Robles, Lauréat 2013, Etienne Cuenant, Erdosain et Marc Delon.

DIMANCHE 15 SEPTEMBRE À 14H30 : Présentation du Recueil suivie d'une Lecture d'El Silencio d'Étienne Cuenant par Arnaud Agnel dans les Jardins de l'Hôtel Imperator.

hem06x

LUNDI 16 SEPTEMBRE à 12H30 : À l'occasion du premier anniversaire de l'encerrona historique de José Tomás, les Avocats du Diable avec le concours de la Ville de Nîmes ont le plaisir de vous réunir pour un " REVIVRE" au Musée des Cultures Taurines.
Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb goyesque17 arles aaff222 Copie