Lundi 23 Septembre 2019
Dax, Béziers, Nîmes

aa16xxa

A Dax, Alberto Aguilar frôle la grande porte… à Béziers, Sébastien Castella refuse de la franchir…

Arènes pleines, ciel couvert. Six toros d’Escolar Gil plus un sobrero du même fer sorti en quatrième position, bien présentés, dans le type, compliqués, donnant la plupart un jeu décevant au cheval comme à la muleta, meilleur le troisième.

eg16e

Fernando Robleño : silence et saluts.

Morenito de Aranda : silence et vuelta.

Alberto Aguilar : oreille et saluts.

Le toro qui ouvrit le bal a été applaudi à sa sortie pour ses hechuras, et après deux rencontres sans grand éclat, brindis de Robleño envers un public qui commença à y croire, mais le bicho ne baissa jamais la tête lors d’un trasteo conséquent dans son entame, mais qui se compliqua par la suite, notamment à gauche. Quatre pinchazos puis entière caída. Le quatrième nous la joua, pour boiterie, en mode « trois petits tours et puis s’en vont », et sortit alors un sobrero imposant qui prit trois piques sans grand style avant de compliquer la vie d’un Fernando Robleño qui se montra en valiente pour arracher des muletazos méritoires, mais plus tard les aciers firent tourner la sauce.

fr16f

Moranito de Aranda a vu son premier adversaire sortir en trombe pour aller taper violemment au burladero, un choc qui valait bien quelques rencontres dans le matelas. L’Escolar alla ensuite deux fois à la cavalerie après un bon capoteo, bien pris sur le premier assaut et cuidée la seconde puya.  Bousculade sur un quite par chicuelinas, brindis à l’assistance et plusieurs séries droitières bien orchestrés mais sans grandes vibrations, son adversaire allant prématurément a menos. Entière après pinchazo. Avec le quinto, Morenito se fit remarquer au capote avant deux piques, la première normale, la seconde en subissant. Tercio de banderilles minable après que Carlos Aranda se soit fait arracher son capote, puis début de faena à gauche par aidées au centre avant échanges incertains sur l’autre rive, le diestro ne prenant jamais le commandement, égrenant de-ci, de-là, quelques gestes méritoires. Petite pétition et finalement, vuelta pour son compte qui a divisé l’opinion.

ma16ma

Alberto Aguilar a brillé au capote avec le troisième qui prit une première puya rectifiée puis une seconde plus orthodoxe. Second tercio à montrer dans les écoles de tauromachie… pour montrer aux élèves ce qu’il ne faut pas faire ! Avec la flanelle, Alberto l’embarqua bien à droite puis alterna les séries avec vaillance et détermination, faisant enfin vibrer un auditoire qui pétitionna une esgourde après un coup de canon. Le dernier alla deux fois au cheval et après un tercio de banderilles aussi minable que le précédent, le Madrilène brinda au public, soignant l’entame avant un trasteo qui ira a más, mieux ciselé à tribord, mais terni aux aciers par pinchazo, demi-lame puis entière.

aa16ab

En matinée, devant deux tiers d’arène par ciel voilé, cinq erales de Baltasar Ibán donnant un bon jeu.

 bi16b

Le quatrième a eu les honneurs de la vuelta posthume et le mayoral a accompagnée Louis Husson et Ginés Marín dans leur sortie triomphale.

 lh16l

Louis Husson : deux oreilles.

jbm16m

Jean-Baptiste Molas : saluts.

ljj16j

José Antonio Lavado : oreille.

 gm16g

Ginés Marín : deux oreilles.

dc16d

 Diego Carretero : silence.

A l’issue d’une course entretenue grâce à la caste des Baltasar Ibán et l’entrega des aspirants, le jury a logiquement retenu pour la finale de samedi Louis Husson et Ginés Marín.

dax16d

 A la mi-journée, Guillaume Marsan, délégué UCTPR, a remis un trophée « Coup de Cœur » aux sociétaires de la peña Alegría pour l'organisation des commentaires des corridas en direct envers les adolescents.

al16w

Un excellent moyen de perpétuer l’aficion…

al16z 

Avec Feria TV, voir le résumé des premières corridas, avec notamment le numéro de Tito Sandoval en cliquant ICI

BÉZIERS

 La garantie n’est plus ce qu’elle était… et l’état du cheptel est très préoccupant, tous encastes confondus. Sébastien Castella vient d’en faire les frais sur ses terres et comme les aciers n’ont rien arrangé, le public, au demeurant très nombreux, n’a pas eu autant d’occasions de vibrer que ce qu’il espérait.

sc16wx

Une encerrona mi-figue, mi-raisin avec une oreille au Cuvillo, puis deux autres dans le sprint final avec le Domingo Hernández, la seconde protestée. L’escarcelle n’a pas été remplie comme on aurait pu l’imaginer.

sc16yz

Toros de Jandilla, Núñez del Cuvillo, Margé, Zalduendo, Alcurrucén et Domingo Hernández… Saluts, oreille, saluts, silence, silence et deux oreilles. Sébastien Castella a refusé de sortir a hombros comme son bilan l’y autorisait, arithmétiquement parlant.

bez16y

En matinée Joao Machado et Thibaut Garcia sont sortis a hombros pour avoir coupé chacun deux oreilles aux erales de Robert Margé.

bez16b

Silence pour David Garzón et vuelta pour Adrián Henche.

nsp-be-za

(Photos : Jean Claude Carbonne 14, ci-dessous en plein effort...)

jcc16j

(Photo : L'Espion)

 NÎMES

UN PETIT RAPPEL DE SIMON CASAS PRODUCTION...

La vente des corridas séparées débute lundi 19 août.

 -        sur notre site : arenesdenimes.com

 -        par téléphone : (VAD) 0891 701 401

 -        aux guichets : 4 rue de la violette du lundi au vendredi de 9h30 à 18h, le samedi de 9h30 à 12h30

 (Communiqué)

 

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 nim vend25aff