Jeudi 21 Mars 2019
Arles, Café Toro, Andalouses, Fernay, Cercle, Paris, Loren…
Vendredi, 29 Mars 2013

sc29xx

Triomphe de Sébastien Castella qui est sorti a hombros par la Grande porte…

Deux tiers d’arène environ, beau temps. Toros d’Alcurrucén (1 et 6), Puerto de San Lorenzo (2 puis 3, changé), et Garcigrande (3bis, 4 et 5).

A l’issue du paseo, une minute de silence a été respectée en hommage à Lucien Tardieu, figura de l’élevage en pays de Crau…

arl29b

Juan Bautista : saluts, oreille et applaudissements.

Sébastien Castella : silence, deux oreilles et oreille.

Cette corrida a réservé somme toute pas mal de moments intéressants grâce à la qualité de la plupart des toros et la volonté de nos deux diestros nationaux, sous les caméras de Canal+, de donner une bonne image. Outre le résultat mathématique, le public s’est retiré visiblement satisfait de ce premier rendez-vous, d’autant plus que le meilleur nous a été gardé pour la fin…

arl29c

Juan Bautista a pinché une faena qui aurait mérité sans cela d’être mieux récompensée, puis a coupé une oreille d’un sobrero de Garcigrande après que le titulaire du Puerto ait été prié de réintégrer les corrales. On retiendra de sa faena une superbe entame par dix rodillazos et plusieurs séries templées sur les deux bords. Avec le quinto, encore de Garcigrande, Jean-Baptiste posa lui-même les palos, puis brinda à son épouse et sa fillette une faena décidée, rematée par un coup de canon qui aurait mérité un meilleur sort si son opposant ne s’était pas fermé avant de mettre du temps à tomber.

jb29d

Sébastien Castella afficha d’emblée sa détermination dans une première faena agréable, hélas entachée d’un final aux aciers sans éclat. Au passage, Javier Ambel montra une nouvelle fois quel grand banderillero il était. Avec le quatrième, de Garcigrande, le Biterrois allait empocher deux esgourdes à l’issue d’une faena brindée à l’assistance débutée par sept statuaires « de puta madre », pieds vissés dans le sable, poursuivie par de bonnes séquences sur les deux bords et rematée par trois quarts de lame. Mais le meilleur restait, du moins selon moi, à venir… Une faena de grand dominio, de froide sérénité, face à un Alcurrucén aux manières bizarres dès sa sortie, freinant dans la cape, un poil « despsistao » à l’entame, mais qu’il sut se mettre progressivement dans la canasta, démarrant son trasteo à genoux contre les planches avant de se l’enrouler dans des redondos sans fin. Du temple, de la quiétude et du brio, pour moi le meilleur moment de cette tarde. Bref, une leçon magistrale qui a pleinement justifié sa sortie triomphale…

sc29t

CAFÉ TORO

ct29a

 

ANDALOUSES

A l'occasion de la Féria d'Arles, les danseuses Sangre Andaluza accompagnées des musiciens Los Chiquitans auront le privilège de vous présenter ensemble un spectacle riche au rythme du flamenco, rumba et sevillane sur le tablao de la Bodega "Les Andalouses" le SAMEDI 30 mars 2013 à 21h et 23h.

Des danseuses, des musiciens… et une seule et même envie : faire vibrer le public au son de la guitare et des"zapateados" !

and29r

On vous y attend nombreux !

Salutations flamencas...

Sangre Andaluza : www.sangreandaluza.wix.com/sangreandaluza

(Communiqué)

FERNAY

Cayetano Ortiz en grande préparation chez Olivier Fernay…

Face à deux toros de 5 ans d'origine Victoriano del Río, Cayetano a peaufiné sa préparation en compagnie de ses apoderados César Pérez et Denis Loré en vue des courses à venir.

 co29t

Face au toro n°2, « Verdadero », de plus de 550 kg, Gaetan a été très "a gusto" réalisant une faena importante, lui permettant de très bons moments sur les 2 pitons, rematée par une estocade sin puntilla…

(Communiqué)

CERCLE

Le JEUDI DU CERCLE du 4 avril sera consacré à la place du vétérinaire dans la corrida. Du campo à l'arrastre, et même après, le vétérinaire taurin joue un rôle prépondérant. Partenaire écouté du ganadero, il veille sur la santé et la bonne alimentation du bétail, depuis sa naissance jusqu'à l'embarquement pour les arènes. A côté de cette vision champêtre idyllique, les choses peuvent se compliquer dans les étapes suivantes : le véto joue aussi les empêcheurs de tourner en rond... dans l'intérêt de l'aficionado.

Le 4 avril, Gérard BOURDEAU, Président de l'AVTF et bien connu de toute la communauté aficionada et des membres du CTN, sera aux commandes pour évoquer sans langue de bois les facettes du métier de vétérinaire taurin, et ses rapports avec les taurinos.

Venez nombreux chez CHACHA pour ce dernier JEUDI DU CERCLE avant la Feria.

Réservations

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

06 31 52 75 06

(Communiqué)

PARIS

Dans l’analyse que nous faisons tous de la situation actuelle de la corrida et de l’indéniable baisse de fréquentation des spectacles taurins des deux côtés des Pyrénées, il y a divers éléments évidents : la crise économique, encore plus terrible en Espagne qu’en France, les campagnes anti-taurines, l’évolution sociologique des loisirs, la nouvelle morale « animaliste » ignorante de la vraie nature des animaux, le manque de caste des taureaux, etc… Mais le symptôme peut-être le plus inquiétant est l’élévation de la moyenne d’âge des spectateurs. C’est un fait : les jeunes fréquentent peu les arènes, et ceci est encore plus vrai en Espagne qu’en France. A quoi est dûe cette désaffection qui se manifeste souvent par de l’hostilité déclarée, au mieux par de l’indifférence ? Quelles en sont les causes ? Et quels en seraient les remèdes ?

C’est à ces questions difficiles que s’affrontera notre prochain invité, Leopoldo Sánchez Gil, inlassable propagandiste de la « fiesta » auprès des jeunes générations, et personnage central de l’afición de Bilbao, où il dirigea pendant de nombreuses années le prestigieux Club « Cocherito » avec passion, enthousiasme et charisme, au point de parvenir à doubler le nombre de ses membres (plus de 1300 !).

Nous sommes fiers de recevoir Leopoldo Sanchez Gil, aficionado bilbaien activiste et prosélyte le  mardi 9 avril 2013 à partir de 20 heures, qui nous entretiendra de « La jeunesse espagnole face à la corrida » au Grand salon « Spindler » du restaurant Chez Jenny, 39, Boulevard du Temple Paris (3e), M° République.

Participation aux frais, comprenant la soirée, suivie d’un apéritif et du dîner, boissons incluses : membres du Club : 28€, jeunes jusqu’à 25 ans (à jour): 18€, hôtes de passage : 37€.

Afin de faciliter l’accueil, il est impératif de s’inscrire par mail en répondant à ce courriel, ou à l’adresse Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

ou sur notre nouveau site :

http://clubtaurindeparis.com  

A ne pas manquer (et autant de raisons de ne pas désespérer)…

+ sur Canal plus le mercredi 3 avril à 22h30, un documentaire taurin de Denis Podalydès intitulé « La peur, matadors ». + au Centre Pompidou (Beaubourg, petite salle), samedi 27 avril à 17h30, table ronde autour de l’artiste contemporain Albert Serra sur le thème « Toros ! » avec Albert Serra, cinéaste, Miquel Barceló, peintre, Luis Francisco Esplá, torero, et Francis Wolff, philosophe. Entrée libre.

(Communiqué)

LOREN

lor25t

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 stm19aff

 arl19aff

 al23aff

 ist25aff