Samedi 23 Février 2019
St-Gilles, Arzacq, Castellón, Valencia, Voyages, Tendido Cero…

sof10gg

 Le trophée du VIème Printemps des Jeunes Aficionados pour Sofianito…

pal10a

Beaucoup de monde ce dimanche dans l’enceinte des arènes Emile Bilhau où en fin de matinée un tentadero de machos de huit becerros de Palha était proposé aux aficionados avec à la manœuvre – et à la branche – Victor Mendes, Stéphane Fernandez Meca et Sánchez Vara, assisté du mayoral Luis à cheval et de Julien Breton Merenciano dans la lidia.

pic10r

Et ô bonne surprise, le premier mâle, N° 367, est sorti extraordinaire, allant dix fois au cheval avec un bon galop, dont six fois en partant du toril ! Remarquable… Selon moi, le meilleur moment de cette journée d’aficion !

sv10y

Il fut ensuite toréé par Sánchez Vara qui ne laissa pas passer l’aubaine de dessiner des muletazos ajustés sur les deux bords… avant que le bicho ne retourne encore rendre visite à Luis ! Un grand moment de tauromachie…

sfm10i

La suite sera aussi entretenue par plusieurs exemplaires de bonne caste, possédant plus ou moins de piquant, toujours avec les commentaires du ganadero à chaque fin d’exercice, la seule fausse note, s’il fallait en trouver une, étant dans la durée de ce tentadero particulier, avec plusieurs exemplaires toréés de muleta. Huit novillos, ça faisait beaucoup, trop même, les gradins se vidant vers la fin avec l’appel du gosier et de l’estomac !!! Mais globalement, ça reste une belle réussite.

 vm10u

Après les agapes de la mi-journée dans la cour et la salle adjacente, retour dans les arènes pour la deuxième mi-temps sous la forme d’une novillada sans picadors dont le cartel a subi quelques modifications, Sofianito et Javier Marín l’intégrant au dernier moment. Changement dans l’affiche, mais changement aussi dans le ciel, les nuages s’amoncelant avant de se déverser sur l’arène lors des deux premiers toros. C’est donc trempé comme une soupe et avec un carnet de notes devenu illisible que je vous trasmets ce qui suit…

Grosse entrée avec public en partie réfugié sous les gradins. Course plutôt décevante à cause d’un bétail qu’on aurait espéré plus encasté.

ds10dDaniel Soto : silence.

sof10pSofianito : vuelta après pétition.

jl10tJavier Marín : saluts.

pn10pPedro Naranho : saluts.

Trophée du VIème Printemps de Jeunes Aficionados : Sofianito.

sof10y

2ème prix, muleta offerte par l’UCTPR : Javier Marín.

A noter encore qu’avant le paseo, René Dagand, président du CTPR  « les Amis du Mundillo », et Bernard Planchon ont remis une muleta offerte par l’UCTPR à Daniel Soto.

ds10w

 ARZACQ

Deux tiers d’arène. Sept novillos de José Escolar Carrasco.

arz10a  Fernando Cruz : silence après avis.

arz10bJoselillo: silence après avis.

arz10cAntonio Jao Ferreira : une oreille.

arz10dJuan del Álamo : saluts.

arz10eDorian Déjean : saluts.

arz10fLouis Husson (sans picador) : une oreille.

Le septième a été toréé par l’ensemble des acteurs.

C'était un jour sans pour les matadors qui on le sait sont censés tuer au premier chef. Fracaso total des toreros du jour avec l'acier. Seuls surnagèrent Antonio Joao Ferreira (demi-lame) et le tout jeune Louis Husson qui conclut un travail élégant et engagé par une entière. Pour le reste, ce fut un désastre: multiplication de pinchazos en tous genres et de bajonazos infamants.

Bien présenté pour ce genre de spectacle, le lot de Carrasco a pourtant donné de belles opportunités à ses opposants, avec pour qualités principales noblesse et mobilité. Le troisième avait beaucoup de classe, humiliant sans méchanceté. Le quatrième fut "le garbanzo negro" de la soirée. Il y avait des oreilles à couper pour tous, sans ces lacunes à l'épée.

Fernando Cruz n'était pas dans son meilleur jour; Joselillo montra son professionnalisme; de l'entrega chez Antonio Joao Ferreira qui banderilla; de la maîtrise pour Juan del Álamo qui surclassa un adversaire médiocre. Quand à Dorian Déjean, il parut encore un peu vert et quelque peu transparent. C'est Louis Husson qui décrocha la timbale, il a une classe naturelle qui ne s'apprend pas; une fragilité qui fonde une personnalité prometteuse…

Les organisateurs, clubs taurins de Pau et d’Arzacq, eurent la bonne idée d’offrir le toro de remplacement en septième position. Ce « toro de regalo », cadeau au public, était un vrai « malabar ». Il en impressionna plus d’un. On vit le métier de Joselillo et la classe de Juan del Álamo. Le plus saisissant fut la sortie de Louis Husson, qui malgré sa jeunesse ne se dégonfla pas. Une belle série donnée avec élégance et maîtrise fit lever les gradins. Le pti’Louis avait gagné la partie. Parfois les jeunes donnent - en toute modestie - la leçon aux anciens, ce fut le cas à Arzacq.

Belle organisation, musique remarquable et ambiance sympa, Arzacq est devenu un rendez-vous incontournable. Souhaitons longue vie au festival !

Pierre Vidal

 

CASTELLÓN

 Rafaelillo : silence et vuelta.

Uceda Leal : saluts aux deux.

Luis Bolívar : silence et oreille.

Avec ses deux Miura, Rafaelillo divisa l’opinion au premier, sévèrement piqué puis sur la défensive, et fit une vuelta à son second, manso de gala, à qui il tira quelques muletazos isolés avant d’en finir d’une estocade qui compta dans l’impression  laissée.

Uceda Leal a pinché une première faena qui aurait mérité un meilleur sort face à un bon Victorino. Avec le quinto, aux hechuras applaudies, Uceda tenta de surmonter son repli défensif, le bicho blessant en outre le banderillero Manolo Molina au poignet.

Luis Bolívar eut du mal à s’entendre avec son premier Cuadri, mais face à l’ultime, de bien meilleures conditions, le Colombien allait couper la seule oreille de la tarde au terme d’une faena complète alors que le Cuadri était honoré d’une légitime vuelta posthume pour une remarquable caste qui releva la note d’ensemble. Demi-arène large.

jc10h

Avec Feria TV, voir le triomphe de Javier Castaño et de sa cuadrilla face aux toros de Miura. Cliquez ICI

 

VALENCIA

Devant un tiers d’arène et face aux novillos d’El Parralejo, Javier Jiménez - saluts et oreille - a nettement pris l’ascendant sur ses compañeros, José Garrido et Lama de Góngora qui n’ont écouté que le silence.

VOYAGES

Séjours pour la Feria de Séville, hébergement, vente de billets, journées au campo… avec JCS Voyages.

sev10t

Tous les renseignements en cliquant ICI

TENDIDO CERO

Emission proposant plusieurs sujets sur l’actualité taurine : le tentadero public du Juli à Olivenza, le gala du Foro de la Juventud Taurina, la Feria d’Olivenza, Posada de Maravillas, le début de la feria de Castellón, le souvenir de la plaza de toros de Cadix…

tc10f

Pour voir l’émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 lq19aff

 stm19aff

 arl19aff

 ist25aff