Mardi 04 Août 2020
Valdemorillo, Autres courses, Mugron…
Samedi, 09 Février 2013

an09xxy

Pour cette première corrida de la Feria de San Blas, que d’occasions gâchées…

Demi-arène. Trois toros de Juan Pedro Domecq (1, 5 et 6) et trois autres de Parladé (second fer de JPD) peu piqués mais donnant dans l’ensemble du jeu à la muleta, la plupart applaudis à l’arrastre.

Antonio Nazaré : oreille et saluts.

Juan del Álamo : saluts aux deux.

Sergio Flores : saluts et silence.

Avec des si, on mettrait Paris en bouteille et on ouvrirait la Grande Porte des arènes de la Candelaria… Oui, mais justement, il aurait fallu à chaque diestro ce quelque chose supplémentaire pour franchir le gué, et toutes excuses réunies, force est de constater que la terna du jour est passée quelque peu à côté d’un lot qui pour au moins quatre toros, auraient mérité un meilleur sort…

Disons tout de suite que les temps ont changé - avec tout de même un immense bonheur de bénéficier d’une couverture nous préservant de la congélation - et que l’affiche du jour n’avait rien à voir avec ce que cette arène a connu dans des périodes plus reculées. Aujourd’hui, ce fut un festival de monopiques, mais avec des toros qui ont manifesté ensuite une franche noblesse pour les quatre déjà évoqués… qui ne fut que trop partiellement exploitée.

Antonio Nazaré ouvrit les débats avec un bon « juanpedro » face auquel il se montra à mon avis un peu trop électrique, enchaînant les muletazos en parfait pegapases. L’estocade est venue remonter la note, au point de voir un mouchoir blanc tomber d’un palco en la circonstance bien généreux.vec le quatrième, il instrumenta plusieurs séries notables sur l’excellent corne gauche, mais trois descabellos après entière sont ensuite venu mettre fin à ses espoirs de récompense.

an09xy

Juan del Álamo n’est pas tombé sur les meilleurs et malgré sa volonté et quelques gestes méritoires en position rapprochée, il ne put qu’en de trop rares occasions transmettre la moindre émotion au conclave,  faute d’opposition plus encastée. Devant les caméras, le Salmantino aurait certainement aimé tomber sur deux adversaires comparables à ceux de ses compañeros, mais ainsi va la corrida…

jda09xy

Sergio Flores a proposé deux trasteos agréables avec une certaine fantaisie, de bonnes manières et de la  variété dans son jeu, mais en maniant aussi médiocrement la ferraille, son solde a fini par devenir débiteur.

sf09xy

En prologue, défilé d’un superbe attelage qui recueillit la plus belle ovation de l’après-midi.

vald09xy

AUTRES COURSES

A Ciudad Rodrigo, triomphe de Jiménez Fortes qui a coupé les deux oreilles d’un toro du Pilar, contre une pour Juan Mora et Curro Díaz et silence pour Alejandro Jiménez. A noter aussi que le banderillero Javier Palomeque a été sévèrement cueilli en posant une paire de banderilles et qu’il souffre de contusions multiples.

Triomphe du Cid et d’Iván Fandiño à Medellín, pour le festival nocturne, deux oreilles chacun, applaudissements pour Sébastien Castella, Javier Castaño et Luis Miguel Castrillón, silence pour Luis Bolívar.

Avec Feria TV, voir le résumé de ce festival en cliquant ICI

A Juriquilla (Mexique), Alejandro Talavante et El Payo ont triomphé, coupant chacun deux oreilles aux toros de Los Encinos. Mendoza, oreille à son premier puis saluts et Rodolfo Bello, qui prenait l’alternative, saluts et silence.

A Mérida (Venezuela), face à des toros de Bernardo Caicedo, El Cordobés, Juan José Padila et Rafael Orellana sont sortis a hombros, chacun ayant obtenu deux trophées. Le rejoneador José Luis Rodríguez a coupé une oreille.

MUGRON

Lundi 1er avril : à 11h, NSP de Malabat avec Louis Husson et Jean-Baptiste Molas, le cinquième novillo étant tué par le meilleur des deux.

A 17h : Novillada de Luis Algarra avec Juan Ortega, César Valencia et Clemente.

Détails à venir…

(Compte tenu de petits problèmes techniques, les illustrations sont réduites à leur plus simple expression jusqu’à mardi).

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 bez20aff

 jl21aff