Vendredi 06 Décembre 2019
Saragosse, UT, Tendido Sud, Bruxelles, Jiménez, Cano, ETA, Dax, Fiesta…
Mercredi, 10 Octobre 2012

jjp10xx

Emouvant retour gagnant de Juan José Padilla qui sot a hombros de la plaza de la Misericordia…

Enfin le plein à la Misericordia ! On s’y attendait, bien sûr, mais ça va encore mieux en le constatant, surtout après les bides des jours précédents. Evidemment, le contexte était différent, avec un plateau réunissant Juan José Padilla, qui revenait un an après sur le théâtre de son dramatique accident, entouré de deux figuras comme le Juli et Talavante. Une affiche qui a fonctionné à plein dans le domaine affectif, avec la formidable autant qu’émouvante ovation de bienvenue réservée au « Pirate » !

Avec l’arrivée aux arènes en compagnie de ses enfants, Martín et Paloma, les aficionados ont vite pu vérifier que Padilla (oreille et oreille) était remonté à bloc. Il alla recevoir son premier toro a portagayola avant d’enchaîner par des véroniques ajustées. La suite, un tercio de piques cuidé et une nouvelle ovation avec les palos. Brindis au docteur Val-Carreras et l’équipe médicale et profitant de la bonne charge de son Daniel Ruiz, la faena comprit d’excellents moments, surtout à droite, avant une entière qui allait libérer un premier trophée. Avec le quatrième, le Jerezano allait doubler la mise et s’assurer la grande porte… attendue de tous ! Autre triomphe avec les palos, brindis à son ami Adolfo Suárez et faena très décidée et variée qui transmit aux tendidos jusqu’à l’estocade qui lui valut un autre trophée, celui de la puerta grande, avec pétition d’un second. Pari gagné !

El Juli (silence et oreille) vit son premier exemplaire remplacé, prenant d’abord son second Daniel Ruiz pour faire passer le remplaçant de Garcigrande en cinquième position. Avec son premier client, qui ne lui laissa aucune option, Julián ne put faire valoir que sa détermination. Face au sobrero, la donne allait être différente, le Madrilène puisant dans sa technique pour progressivement dominer un opposant auquel il tira le maximum par muletazos profonds avant qu’il ne s’arête, perdant la deuxième oreille à cause de l’épée.

Alejandro Talavante (silence aux deux) n’eut pas de chance avec son premier qui s’invalida lors de la troisième paire de banderilles, contraignant l’Extremeño à expédier les affaires courantes sans possibilité de construire une faena. Avec l’ultime, il fit valoir son envie et son entrega, sans pouvoir toutefois s’imposer, d’autant plus qu’il pincha sa faena. Mais aujourd’hui, incontestablement, la tarde était celle de JJ Padilla !

UT

La « Unión de Toreros », entité qui regroupe la plupart des matadors de toros, novilleros et rejoneadors, vient de lancer son site Internet. Pour le consulter, cliquez ICI

ut10x_copie

Par ailleurs, cette entité, dont le président est Manzanres, entouré d’un bureau composé de El Juli, Miguel Ángel Perera, El Fundi, Angel Gómez Escorial et Juan Diego, a monté un festival le 12 octobre prochain afin de couvrir les frais de fonctionnement de cette “Unión”...

ut10y

TENDIDO SUD

Émission spéciale dédiée aux ganaderos français, avec en plateau Francis Fabre, maire de Domazan et auteur du 2e tome de l'Encyclopédie dédiée aux Élevages de Taureaux de Combat en France, ainsi que l'éleveur arlésien Michel Gallon.

ts10x

Clip dédié aux élevages français présentés dans cet ouvrage : Gallon, Laugier, Mailhan, Margé, Meynadier...



Faen'art de Juan Bautista lors de la dernière Feria du Riz aux arènes d'Arles, focus sur l'élevage des frères Gallon lors de l'édition 2010 de la corrida-concours arlésienne, le cartel coup de cœur de la semaine, le succès des toros de Bruno Blohorn à la Feria d'Alès et un retour détaillé sur le festival taurin de l'Association des Matadors de Toros Français organisé aux arènes de Châteaurenard.



Sur TV SUD ce jeudi à 11h.

BRUXELLES

Madrid : Hommage du CLUB TAURIN DE BRUXELLES aux maestros José Pedro Prados « El Fundi » et David Mora

A l’initiative du Club Taurin de Bruxelles (créé en 1974) présidé par Jean-Philippe Collet, une cérémonie bien digne en hommage à El Fundi eut lieu le 6 octobre dans le salon Velazquéz de l’hôtel Wellington à Madrid qui affichait le « No hay billetes ».

cbr10x_copie

Le pregón prononcé par Jean-Louis Castanet, auteur notamment des livres « Campo Bravo » y « Tierra Brava », a ravi les aficionados venus de Belgique et de France, mais aussi du Club Taurin de Londres ; parmi l’assistance,  à côté de toute la famille du matador, on observait la présence des ganaderos Eduardo Miura, José Escolar, Joâo Folque de Mendoça, Javier Sánchez Arjona, et d’autres toreros et banderilleros.

elf10w_copie

Pour conclure l’émouvant discours de Castanet, un trophée en guise de « 25 años de Maestria » fut remis à José Pedro Prados par la secrétaire du Club bruxellois, Christiane Vanderdeelen, tandis que la revue « Toros » en la personne de Joël Bartolotti remettait au maestro une reliure ancienne contenant les premières de couverture et d’articles consacrés à El Fundi ; la peña Afición d’Arcachon, représentée par son président Francis Pouey, s’est associée à l’hommage en offrant un souvenir bordelais à ce grand lidiador qui a connu une trajectoire de mérites et de courage exemplaires.

elf10zy_copie

A cette occasion, les membres du Club Taurin de Bruxelles ont également tenu à honorer David Mora en lui remettant le trophée de torero « Revelación de la temporada 2011 » pour « su poderío, mando, arte, temple y hondura » comme l’a souligné à juste titre Jean-Louis Castanet.

dm10x_copie

Cette séance d’hommages s’est clôturée dans les salons du Wellington par un cocktail réunissant toutes ces personnes heureuses et comblées d’avoir pu partager ces moments d’intense afición inoubliables.

(Communiqué – Photos : Ferdinand de Marchi)

JIMÉNEZ

Javier Jiménez va-t-il toréer sa dernière novillada le 12 octobre en mano a mano avec son frère Borja à La Peza (Granada) ? C’est en tout cas ce qu’il souhaite, comptant prendre l’alternative dès le début de la prochaine temporada dans une arène importante.

jj10x

Actuellement, le novillero d’Espartinas qui vient de se séparer de son apoderado, Pepe Amilburu, est à la recherche d’un nouveau mentor pour finaliser ce projet.

CANO

Suite à la fracture de la hanche qu’il a subie dans son hôtel de Bilbao pendant la Semana Grande, Francisco Cano a observé une longue période de repos après l’intervention chirurgicale.

cano10w

A présent rétabli, l’aficion a vite repris le dessus et le doyen des photographes taurins, qui fêtera son centenaire le 18 décembre prochain, s’est rendu aux arènes de Valencia, à l’aide d’un déambulateur, pour assister à la corrida de mardi dernier.

Depuis les tendidos, bien entendu… Mais « Canito » ne désespère pas de reprendre normalement son activité dans le callejón une fois sa hanche totalement consolidée ! Suerte, Fenómeno…

ETA

Les 20 et 21 octobre 2012 aux Arènes de Saint Etienne du Grès, l'Ecole Taurine d'Arles met en lumière ses élèves et futurs Toreros de demain en mettant à l'affiche :

Le samedi, une novillada classe pratique avec ses élèves les plus confirmés

Le dimanche, une capea avec ses plus jeunes apprentis qui ont déjà une très forte personnalité

Un repas du Sud-Ouest

Une Fiesta Campera avec au Cartel très symbolique :

"EL FUNDI" : le Parrain.

elf10x

"EL LOBO" : Le premier Matador de Toros de l'Ecole.

Thomas JOUBERT "TOMASITO" : Le dernier Matador de Toros de l'Ecole.

LILIAN FERRANI : L'Espoir.

eta10x

N'oubliez pas de réserver le repas et le Festival, le nombre de places est limité (téléphone 06-07-45-81-84)

La Novillada Classe pratique et la capea : Entrée Gratuite
(Communiqué)

DAX

dax03x_copie

FIESTA

La Fiesta campera des clubs taurins CERCLE TAURIN NÎMOIS, LAS AFICIONADAS de Manduel et la PEÑA ORDOÑEZ aura lieu dimanche prochain 14 octobre.

fc10x-1

Acoso y Derribo, Tienta avec MORENITO de NÎMES, et repas à la Ganaderia GIRAUD.

fc10y

Derniers jours pour réserver  06 31 52 75 06 ou  06 42 27 98 57
(Communiqué)

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels