Mardi 21 Mai 2019
Céret, Les Saintes, Châteaurenard, Pamplona, Chano, Lama, Michelito…
Samedi, 14 Juillet 2012

elf14v

El Fundi coupe la seule oreille de la tarde, triomphe du picador Tito Sandoval...

Quelques gouttes menaçantes à l’heure du paseo, une arène pleine et des cieux finalement cléments, le décor était planté pour ce début de Céret de Toros qui démarra avec un hommage au Fundi, un jeune musicien s’avançant au beau milieu du ruedo pour lui interpréter un morceau en guise d’hommage. Après le paseo, une minute de silence a été respectée à la mémoire de deux memebres de l’ADAC qui nous ont quittés cette année… Puis El Fundi a reçu un vibrant hommage, sous forme d’une grosse ovation qu’il a tenu à faire partager à ses deux compañeros...

elf14h

Les toros de Moreno de Silva, bien présentés et corpulents la plupart, ont donné un jeu inégal, les 3 et 6 s’avérant plus toréables, mais le grand moment de cette tarde est venu du deuxième avec quatre assauts bien administrés par Tito Sandoval, le quatrième au regatón.

mds14g

El Fundi (silence et oreille) dut d'abord s'entendre avec un toro qui prit trois bons puyazos administrés par David Prados Martín. Par la suite, faena de tanteo qui ne dura pas, le toro se montrant réservé et criminel sur les retours. Metisaca, pinchazo, désastre à la puntilla. Avec le quatrième, accueilli par d'harmonieuses véroniques, qui prit trois piques d'inégale intensité et adresse, le Fundi brinda à l'assistance une faena essentiellement droitière comprenant quelques mouvements méritoires, la porte étant fermée d'emblée à bâbord. Entière au deuxième envoi et oreille sans grande pétition, probablement pour le récompenser pour l'ensemble de son oeuvre dans la capitale de la cerise...

Javier Castaño (saluts et silence)  se montra décidé au capote et avec son piquero Tito Sandoval, il nous offrit le grand moment de cette tarde, mentionné plus haut. Au second tercio, saluts de David Adalid - un habitué - et Marco Galán, puis brindis au Fundi avant de s'engager dans une faena volontaire et technique comprenant plusieurs séquences ajustées, notamment à gauche. Entière après pinchazo, un decabello. Avec le quinto, les choses ne trainèrent pas puisqu'il fut invité après deux piques à réintégrer les corrales pour boiterie. Le sobrero, bizco, ne sortait pas du meilleur tonneau et après trois rencontres,  il se fit de suite menaçant. Castaño fit preuve d'aguante, tira des muletazos gauchers d'estimable tracé mais dut s'y prendre à trois reprises avec le verduguillo après un tiers de lame.

jc14g

Serafín Marín (silence et saluts) accueillit son premier par bonnes véroniques puis la demie. Partant seul capote accroché aux cornes, il provoqua un batacazo puis prit une bonne ration de la part d’un piquero qui a eu la main lourde… Faena brindée au Fundi qui comprit quelques bons passages à gauche face à un toro de charge molle et passablement soso. Deux pinchazos et bajonazo en passant par le Perthus… Face à l’ultime, qui prit un bon puyazo puis deux autres plus critiquables, le Catalan a voulu en faire des tonnes, mais en restant le plus souvent marginal et en dessous d’un toro encasté, le meilleur de l’envoi, qui aurait mérité un traitement à la hauteur de sa classe. Demie tombée, trois descabellos.

sm14f

 Le picador Tito Sandoval a raflé tous les prix, celui de l’ADAC avec David Prados Martín, celui du CT de Bruxelles, et le Prix Tío Pepe 2011 remis en piste par Roger Merlin, président de la FSTF. Enhorabuena…

ts14v

LES SAINTES

Triomphe de la terna lors de la corrida de rejón flamenca, Pablo Hermoso de Mendoza coupant deux oreilles de son deuxième adversaire de Bohórquez, Joao Moura une de son premier et les deux de son second, et son frère cadet Miguel les deux de l’ultime…

CHÂTEAURENARD

La corrida de Santiago Domecq a été marquée par l’indulto de « Madrugador » par Sébastien Castella qui a coupé deux oreilles puis les trophées symboliques, Juan Pablo Sánchez obtenant une oreille à chacun de ses adversaires, et Javier Conde une de son second.

sc14x

Photo : JC Carbonne

PAMPLONA

Pour la clôture des « sanfermines », Juan José Padilla a coupé une oreille de ses deux adversaires de Torrehandilla, El Juli a salué à son second et Daniel Luque a obtenu un trophée face à l’ultime.

Encierro très rapide des Torrehandilla-Torreherberos - 2’33 – avec un toro colorado qui a toujours fait la course en tête. Coups et blessures habituels, aucune cornada, quatre mozos hospitalisés pour divers traumatismes…

Avec Feria TV, voir ce dernier encierro en cliquant ICI

CHANO

Au cours d’une novillada nocturne à Ávila, le banderillero Vicente Yagüez « El Chano » a été victime d’une fracture d’une vertèbre après s’être fait accrocher par un novillo de La Glorieta.. Pronostic grave…

ch14x

LAMA

Il vient d’éclater dans la Maestranza de Séville où il a coupé trois oreilles, sortant par la Porte du Prince… Lama de Góngora… Un futur grand ? Faites-vous une idée en regardant la vidéo de Feria TV. Cliquez ICI

MICHELITO
 Le 16 septembre, dans les arènes de La Guadalupana de Valladolid (Mexique), Michelito combattra en solitaire six novillos de la ganadería Rafael Mendoza.

mich14o

Ce sera sa cinquième encerrona, les quatre premières s’étant toutes soldées par des sorties a hombros. Suerte…

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 jb elj222

 nim20aff

 vic30aff

 al23aff

 ist16z

 cer06aff