Jeudi 20 Février 2020
Valencia, Castellón, Toros…
Jeudi, 15 Mars 2012

a-a-val14ww

Corrida décevante de Valdefresno et hommage à El Soro…

Par grand beau temps et devant un public clairsemé, environ un tiers d’arène, cette corrida a débuté, après le paseo, par un vibrant hommage destiné à El Soro pour l’anniversaire de ses trente ans d’alternative, le Valencian recevant en piste un trophée…

Pour le reste, pas grand-chose à se mettre sous la dent ou qui mérite vraiment la mention à cause d’un lot de Valdefresno plutôt décevant, seul le 2 se sauvant de la quema.

Thomas Dufau, peu heureux au sorteo, n’eut guère d’options, d’abord devant un premier sans race puis avec un quatrième qui lui fit subir une violente voltereta au capote après sa réception par deux largas arrodilladas puis qui se réserva, ne valorisant jamais les efforts du Landais. Silence aux deux.

a-a-td14w

Diego Silveti - ovation et silence - toucha le meilleur lot, surtout avec le second, le Mexicain manifestant une belle entrega au cours d’une faena qui comprit quelques séquences méritoires, un pinchazo le privant de récompense. Avec le cinquième, Silveti ne réussit pas le desquite malgré ses bonnes intentions.

a-a-ds14w

Jiménes Fortés - vuelta et saluts - a étalé une belle envie et une torería séduisante au cours d’une faena technique face à un premier compliqué qui à mon sens aurait mérité une oreille, il est vrai minoritairement pétitionnée.  L’ultime se montra rapidement rajado et Fortés n’eut aucune option de relever la sauce malgré une évidente volonté.

a-a-jf14w

CASTELLÓN

Fernando Adrián a ouvert la grande porte pour avoir coupé une oreille à chacun de ses novillos de « El Parralejo » qui après leur triomphe de Valencia, ont encore brillé par leur bon jeu en général.

Conchi Ríos a fait la vuelta les deux fois et Alberto López Simón coupa l’oreille de son second après avoir salué à son premier. Un quart d’arène par temps splendide.

TOROS

Le N° 1923 de TOROS est en kiosque. Au sommaire, un éditorial sur l’idiosyncrasie andalouse, une invitation au voyage autour des plazas curieuses sur la route du Jambon, un récit d’une journée au campo fort peu ordinaire le jour de l'Andalousie avec les comptes rendus des corridas d’Osuna et Sanlucar de Barrameda, un planétaire d’Antoine Martin et les résumés des courses d’Arzacq et Gimeaux suivis des rubriques habituelles. A lire sans modération…

a-a-tor14w

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels

 aff20arles

 stm22aff

al05aff

 ist27aff20

 ar14rizl Copie