Mercredi 11 Décembre 2019
Andrés Mérida
Mercredi, 22 Février 2012

a-a-am22xx

La révélation de l’expo « Torería »…

Déjà très côté à l’étranger, Andrés Mérida a découvert la France à l’occasion de sa venue à Arles. Et sur la base de contacts établis à cette occasion, on a la certitude qu’il y reviendra bientôt car pour un coup d’essai, ce fut plutôt un coup de maître, si je me fie à tous les échos que j’ai pu recueillir.

Vivant à Málaga et assez coutumier de déplacements aux quatre coins de la planète pour exposer son œuvre, Andrés m’a en effet confié son désir de revenir rapidement chez nous, pour certainement mieux s’imprégner de notre culture. Un sujet parmi tous ceux que j’ai pu évoquer au cours de notre rencontre…

a-a-am22p

« J’ai été très bien reçu, les gens ont été très prévenants avec moi et je me sens particulièrement bien dans cette ville d’Arles où tant de peintres ont laissé leur empreinte. Depuis deux ans, j’étais en relation avec un couple d’amis qui sont venus à Málaga, ils ont apprécié mon œuvre, m’ont parlé de « Torería » et ont facilité ma venue ici.

a-a-am22m

J’ai beaucoup apprécié cette manifestation, les gens se sont montrés à la fois intéressés et surpris par mon œuvre, qui est quelque part différente, même si c’est difficile de réaliser quelque chose de nouveau dans le domaine de la tauromachie…

a-a-am22n

Cette exposition d’Arles a été pour moi le point de départ dans votre pays, que je ne connaissais pas encore, et des contacts ont déjà été pris pour que j’y revienne dans des délais assez brefs puisqu’en principe, je dois exposer à Nîmes puis Mont-de-Marsan… En peu de temps, j’ai eu beaucoup de contacts intéressants !

a-a-am22r

Dans le domaine taurin, j’ai notamment réalisé la décoration d’arènes chez moi, à Málaga, pour une corrida « picassienne », ainsi qu’au Mexique, à Guadalajara. Je sais qu’ici, à Arles, c’est aussi la tradition pour la Feria du Riz, alors pourquoi pas…

a-a-am22s

C’est vrai que j’aime bien me transposer dans d’autres pays, et je le fais par étapes. D’ailleurs, à ce propos, ma prochaine étape sera la France, en particulier Paris l’an prochain, que j’aimerais bien découvrir en y vivant quelques mois… 

a-a-am22t

Je ne suis pas à proprement parler un peintre taurin, dans la mesure où je ne peins pas qu’à partir de ce thème, même si je l’apprécie beaucoup, et je me considère davantage comme un peintre de la Méditerranée ! Il y a bien sûr les toros, mais aussi le flamenco et tout ce qui se rattache au Sud de l’Espagne…

a-a-am22v 

Si la couleur bleue ressort souvent dans mes œuvres, c’est d’abord parce qu’elle me plait beaucoup, elle est apaisante et rappelle incontestablement la mer, l’Andalousie… Elle est fondamentale dans mon œuvre et avec cette couleur, je me sens très à l’aise…

a-a-am22z

Au point de vue du style, je fais partie de la nouvelle figuration, entre l’abstrait et le figuratif, au gré des influences, Picasso, Dali… Je suis en train d’évoluer vers des choses plus classiques, toujours dans le cadre de mes thèmes favoris… »

a-a-am22x

Chez nous, le futur proche d’Andrés Mérida va passer par Nîmes, où il exposera ses œuvres, principalement sur les Toros et le Flamenco (festival oblige !) à partir du 23 mai à la Bodeguita du Royal Hôtel et en face, dans la salle d’exposition d’Audrey Carbo. Un événement sur lequel nous aurons bien entendu l’occasion de revenir et qui sera incontestablement un des temps forts de la partie culturelle de la Feria de Pentecôte…

Pour faire plus ample connaissance avec Andrés Mérida, vous pouvez consulter son blog en cliquant ICI

 

Paul Hermé

logo uctpr 17

soler 2017

Affiches / Cartels