Jeudi 24 Septembre 2020
Magescq, Mérida, Gitanos, Ciudad Rodrigo, Medellín, Dámaso, Tendido Cero…
Dimanche, 19 Février 2012

a-a-mag19xx

Journée taurine marquée par le rassemblement de la famille aficionada…

Álvaro Sanlúcar et Clemente, deux noms pour le futur…

Aujourd’hui, nous avons vécu à Magescq une tarde émouvante. Avant le début, le public a manifesté sous une banderole indiquant : « Culture taurine : Ma Passion, Mon Identité, Ma Liberté »… Et deux novilleros réalisant le bon toreo ont éclairé les lumières de l’avenir chez les aficionados.

La course marquant le début du « Camino hacia el Toreo 2012 » a consacré Álvaro Sanlúcar. Il a confirmé et justifié son titre de vainqueur de la précédente édition, montrant qu’il était prêt pour ses débuts à la prochaine feria d’Olivenza.

a-a-mag19ab

La surprise est venue du novillero français Clemente qui pour avoir été classé second a obtenu son inclusion dans la prochaine étape du Camino qui aura lieu à Espartinas.

a-a-mag19cd

Arènes pleines. Novillos de El Freixo (El Juli) donnant un bon jeu, à l’exception du quatrième.

Tomás Angulo : ovation.
Álvaro Sanlúcar : vuelta après pétition.
Diego de Llanos : vuelta.
Kike : vuelta.
Clemente : ovation.
(Renseignements fournis par El Camino hacia el Toreo - www.elcaminohaciaeltoreo.com)

Communiqué d’André Viard :

En ouverture de la temporada française, à l'appel du maire de Magescq, du président du club taurin organisateur et de l'Observatoire, le public est descendu en piste avant le paseo pour une photo de famille émouvante, avec, au premier rang, de très nombreux enfants présents grâce à la gratuité offerte par l'organisation.

a-a-mag19w

Une famille, celle de l'Aficion, qui a tenu à rappeler avec force qu'elle entendait transmettre sa culture à ses enfants, tandis que dehors, à 300 mètres, au-delà du périmètre de sécurité imposé par  arrêté municipal, quatorze anti-taurins manifestaient leur haine.

Mais cette fois-ci, afin que la presse compare, à leurs imprécations a répondu une ovation de gala.

Photo : Philippe Salvat

MÉRIDA

El Fandi s’est taillé la part du lion dans une plaza bondée qui a vécu une tarde entretenue, couronnée par l’indulto de « Matildo II », excellent toro de San Sebastián de Las Palmas.

a-a-ef19w

Avec les deux oreilles préalablement coupées à son premier, le Granadino a augmenté son tableau de chasse avec deux autres oreilles et un rabo, symboliques en la circonstance. Il est sorti a hombros avec l’éleveur, l’empresa et Alejandro Talavante, auteur d’un faenón à son premier.

Quant à Otto Rodríguez, le seul à être reparti à pieds, il a obtenu un trophée à son deuxième après avoir perdu les oreilles à son premier pour déficience à l’estoc.

La veille, la novillada de Campo Pequeño a vu le triomphe de Jesús Enrique Colombo qui a coupé les deux oreilles de son premier puis une autre de son second qui l’a blessé à l’entrejambe alors qu’il venait de chuter à ses pieds au moment de descabeller.

Michelito a obtenu une oreille de son premier et le rejoneador Willi Molina Agostini a été applaudi.

GITANOS

Avec une bonne entrée sans atteindre le plein, ce festival de la Confrérie des Gitans en hommage à Curro Romero et Rafael de Paula laissera surtout le souvenir des bonnes dispositions affichées par Morante de la Puebla, le seul en fin de compte à couper une oreille en distillant sans réserve son toreo de sentiments, toréant à sa main un novillo de Cuvillo et perdant la deuxième oreille à cause du descabello.

a-a-mdp19w

Applaudissements pour Espartaco, Pepe Luis Vázquez, Julio Aparicio et le novillero local Fernando González, silence pour Cayetano.

CIUDAD RODRIGO

Cristian Ponce a coupé l’unique Oreille du festival réservé aux trois premiers du Bolsín, Jesús Álvarez, le vainqueur, étant applaudi, tout comme Pablo Robina, les trophées s’envolant avec les aciers.

MEDELLÍN

Luis Bolívar est sorti a hombres à l’issue de la corrida concours pour avoir coupé une oreille à chacun de ses adversaires…

a-a-lb19w

Trois toros méritaient la mention, ceux de Ernesto Gutiérrez, El Encenillo et La Carolina, tous trois honorés de la vuelta al ruedo.

Antonio Barrera a coupé une oreille à son second et Ramsés a fait la vuelta à l’ultime sous l’ovation et la bronca pour le président qui n’a pas tenu compte d’une pétition majoritaire.

A noter encore que Luis Bolívar n’a pas pu par la suite se rendre à Guadalajara à cause d’une grève des contrôleurs aériens. Il sera remplacé par El Conde.

DÁMASO

Alors qu’il tentait d’enfermer un toro dans un corral de sa finca, Dámaso González a fait une chute d’environ trois mètres, se fracturant quatre côtes et souffrant d’un pneumothorax. Evacué vers l’hôpital d’Albacete après avoir perdu la mémoire, il a été placé en observation dans l’unité de soins intensifs, mais les dernières nouvelles sont plutôt rassurantes…

a-a-dg19w

TENDIDO CERO

Emission consacrée à l’Espagne et eu Mexique… Corrida particulière à Juriquilla avec le triomphe de Mendoza, l’indulto d’Arturo Macías à León et la tradition taurine de la Virgen de la Candelaria, la ganadería de Cantinuevo, le mano a mano entre El Juli et El Cid…

Pour suivre cette émission, cliquez ICI

 

Paul Hermé

soler 2017

Affiches / Cartels

 nimes27aff

 stm11aff

 jl21aff