Lundi 17 Juin 2024
LAMELAS
Mardi, 27 Février 2024
al24pk
 
Rencontre avec Alberto Lamelas, de passage à Nîmes le week-end dernier…
 
Venu pour un hommage rendu le vendredi soir à l’Espace Pablo Romero puis pour tienter, j’ai pu le rencontrer afin de faire avec lui le point sur sa dernière temporada et évoquer les perspectives pour celle qui se profile…
 
 al27i
 
Il faut dire qu’Alberto est un habitué de nos contrées taurines, je n’en veux pour preuve que le bilan de la dernière saison où sur huit corridas, sept ont eu lieu en terres gauloises ! Il convient d’ajouter à mon avis que l’un de ses mérites est d’affronter tout ce que le campo recèle de « regalos », ces douceurs que certains diestros ne veulent même pas voir, même pas en photo ! Cela étant, à chacun son corte, mais en ce qui concerne Alberto, il a fait partie depuis maintenant pas mal de temporadas, de ceux dont les noms figurent assez régulièrement sur les affiches de nos ferias toristas. Un créneau tout à fait louable qui à l’évidence, au vu globalement des résultats, lui convient plutôt bien…
 
al27j
 
« La seule corrida à laquelle j’ai participé dans mon pays a eu lieu à Almorox, dans la province de Tolède ! Je peux donc dire que j’ai quasiment fait une temporada française, avec Alès, Vic, Céret, Mont de Marsan, Riscle, Béziers, Arles et Céret. Pour la seule que j’ai faite en Espagne, avec une corrida de Buenavista, j’ai été désigné triomphateur de la Feria d’Almorox. Un score de 7 à 1 qui en dit long sur ce que je dois à la France !
 
al27k
 
Dans l’ensemble, ça a été une saison difficile, avec tout de même quelques beaux succès, comme à Riscle où les trois oreilles m’ont passablement motivé pour la suite. Je garde donc quelques bons souvenirs, notamment avec mon triomphe à Arles face aux Yonnet, avec toutefois le regret d’avoir laissé des oreilles avec l’estoc, comme à Vic et Céret, mais dans l’ensemble, je reste satisfait. Actuellement, je me sens très bien. Outre mes activités à Madrid comme taxiteur, je consacre mon temps à ma préparation afin de rester au mieux sur le plan physique. C’est très important car le toreo requiert une condition de bon niveau. Je me sens dans un bon moment et je ne veux rien laisser au hasard. Sur le plan mental, le fait de ne pas avoir été engagé dans telle ou telle arène m’affecte peu. Dorénavant, je prends un peu les choses comme elles viennent, c’est un domaine où j’ai évolué et pour lequel je ne veux pas me mettre de pression supplémentaire. Il me faut penser à la corrida qui arrive… davantage qu’à celle qui n’arrive pas !!!
 
al27a
 
Le problème, c’est avant tout le système. Ce qui m’arrive, c’est exactement comme pour la plupart d’entre nous. En Espagne, à chaque fois, c’est pire ! Beaucoup d’intérêts du côté des empresas, apoderados, etc. qui ne favorisent pas un marché très ouvert. En France, j’ai déjà quelques engagements, mais je ne peux évoquer que les cartels des ferias qui ont été déjà présentées, comme Saint-Martin, Vic, Mont de Marsan… Il y en aura certainement d’autres et j’espère finalement avoir au moins autant d’engagements que l’année précédente ! 
 
al27d
 
Mon objectif pour 2024 ? Etre heureux !!! Ni plus, ni moins…  C’est en cela que je prends maintenant les choses comme elles viennent, en espérant bien sûr la meilleure réussite possible sur le plan taurin. En ce qui concerne la France, je suis très sensible au cariño que je reçois des aficionados et des organisateurs, j’ai une peña à Mont de Marsan (NDLR : dont le couple de dirigeants - M. et Mme Capin - étaient présents), depuis le temps j’ai fait la connaissance de pas mal d’aficionados, c’est pour ça que je me sens très bien chez vous. Hier, à Pablo Romero, j’ai rencontré des gens avec qui j’entretiens des relations qui dépassent le seul cadre taurin. C’est en cela que je ressens autour de moi un véritable soutien. La semaine dernière à Mont de Marsan, lors d’un moment passé à ma peña, il y avait beaucoup de monde, des gens qui m’entouraient avec chaleur. J’apprécie beaucoup ces contacts humains qui pour moi représentent un sujet supplémentaire de motivation ! 
 
al27e
 
Rien à voir avec ce qui se passe dans mon pays, j’ai bien des gens qui me suivent, mais ici, chez vous, ces activités se vivent d’une façon différente. Il y a plus de passion, les aficionados se déplacent davantage de feria en feria, alors qu’en Espagne, la plupart ne vont que dans l'arène de leur ville. Bref, je pense que d’une manière générale, l’aficionado français a plus d’entrega par rapport à la tauromachie !
 
al27f
 
Le futur de la Fiesta ? Compliqué ! C’est pire chez nous… Pour tout dire, le danger vient surtout de l’intérieur, car les politiques sont parfois dangereux, certes, mais ils ne sont que de passage. Sinon, par exemple, penses-tu qu’il est normal de ne toréer qu’une seule corrida quand on a connu antérieurement des triomphes ? Et je suis loin d’être le seul dans ce cas ! En Espagne, ce qui se passe dans le ruedo ne sert pas à grand-chose ! A titre personnel, je peux te citer un exemple éloquent. En 2022, lors d’une corrida avec notamment Roca Rey, j’ai été le seul à être sorti a hombros… mais ce n’est pas pour autant que l’on m’a engagé l’année suivante !!! 
 
al27g
 
Comme je l’ai dit plus haut, je suis devenu fataliste, je revendique le bonheur, mais c’est vrai qu’il y a parfois des choses anormales. Pour autant, à chaque fois que l’on me fera confiance, je compte bien donner le meilleur de moi-même pour justifier ma présence. Avec entrega et sincérité… »
 
al27h
 
On va donc souhaiter à Alberto une bonne temporada 2024, avec des engagements suffisamment nombreux des deux côtés des Pyrénées. Il le mérite, non ?